AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Réunion au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatarInvité
Message Ven 1 Fév - 9:37


S'aidant de son bâton pour avancer, la jeune femme pénétra dans la Tour Perlée, au moment où le soleil déclinait à l'horizon. Les gardes la regardèrent incrédules, et la laissèrent passer après lecture du parchemin qui lui ouvrait toutes les portes des Territoires. Ses yeux étranges et pénétrant se posèrent sur eux et elle leur sourit en inclinant la tête, silencieuse, pour les remercier. Son bâton claquant sur le sol dallé de la Tour, lui permit de capter ce qui l'entourait, les objets et les personnes qui se trouvaient sur son passage. C'était la première fois qu'elle venait ici, la première fois qu'elle serait de nouveau confrontée au monde, depuis son exil. L'angoisse s'était emparée d'elle dès l'instant où elle avait posé le pied sur le sol de Laragon, au port, après avoir débarquée. Nul ne sait d'où elle venait, ni ce qu'elle venait faire ici exactement. Un conseil exceptionnel avait été réuni, c'était la seule information délivrée.

Un homme en livrée s'approcha d'elle, les bras le long du corps et s'inclina quand il fut à sa hauteur.


-Madame, bonsoir. Soyez la bienvenue à la Tour Perlée.
-Bonsoir et merci.
-Souhaitez-vous vous restaurez ou vous reposer avant la réunion ?
-Je n'ai pas faim, et je ne pense pas pouvoir fermer l'oeil avant d'avoir délivré mon message. Menez-moi à la salle de réunion, je vous prie.
-Suivez-moi.
Dit le page en s'inclinant de nouveau. Puis il se tourna et avança dans le long couloir au bout duquel se dressait un escalier en colimaçon menant aux étages supérieurs de la Tour. La jeune femme le suivit, le pas sûr, son bâton claquant de nouveau au rythme de son avancée.
-Sont-ils déjà arrivés ?
-Pas encore, Madame. Vous êtes la première.
-Très bien. Merci.
-Je vous en prie.
Répondit l'homme en gravissant l'escalier sans le moindre effort. Coutumière des marches difficiles et parcourant les Territoires à pied depuis plusieurs années, la jeune femme ne ressentit pas la fatigue non plus et suivit l'homme sans le moindre mal, malgré son handicape.
-Puis-je vous demander, Madame, sans vous offenser, comment vous parvenez à "voir" ?
La jeune femme sourit de cette question qu'on lui posait souvent quand on ne la connaissait pas. Elle-même ne savait pas trop comment elle y parvenait, et surtout pourquoi elle y parvenait "encore", mais elle répondit, le plus honnêtement possible.
-Je me repère grâce à l'écholocation, les bruits que mon bâton fait en touchant le sol, se répercutent sur les murs, les personnes et les objets autours de moi et me reviennent en une sorte d'onde. Je peut alors voir ce qui m'entoure. Ce don me vient de ma dragonne.

L'homme se retourna et lui sourit en inclinant la tête, la remerciant pour l'explication. Bientôt ils arrivèrent au dernier étage de la Tour, après près d'un quart d'heure à monter les escalier à un rythme lent afin de ne pas trop s'essouffler. Le page sortit une clef nacrée de la poche de sa veste et l'enfonça dans la serrure de la porte, qu'il ouvrit et s'effaça pour laisser passer son invitée. Celle-ci entra dans la pièce de quelques pas, et tapa son bâton à ses pieds, un peu plus fort, afin de bien distinguer la configuration de la pièce.

Elle était parfaitement ronde, avec une table en son centre et des fauteuils de cuir répartis tout autour en un nombre apparemment suffisant. Sur les murs, des tentures tissées, représentant des scènes de combat entre dragons, et d'alliance entre les hommes. L'une d'entre elle représentait Limlug et Amlug. La jeune femme s'en approcha et passa une main sur le tissu, à l'endroit où se trouvait une des pattes de l'ancestral dragonne. Un sourire maigre se dessina sur ses lèvres et sa gorge se noua. Elle se tourna alors vers le page et lui sourit.


-Je vous remercie. Vous pouvez disposer.
-Bien Madame. Souhaitez-vous que je fasse apporter des boissons à vos hôtes ?
-Oui, c'est une bonne idée. Merci.


L'homme s'inclina de nouveau et redescendit l'escalier, laissant la porte de la salle ouverte.

La jeune femme alla prendre place dans l'un des fauteuil et patienta le temps que ses invités arrivent. Elle était largement en avance. Elle repassa alors dans sa tête le message qu'elle avait à délivrer aux hauts-dignitaires des Territoires.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Sam 2 Fév - 10:28

La réunion avait enfin lieu. C'était bien pour cela que Katell s'était rendue sur l'île de Laragon, car la missive reçue ne laissait pas de place au doute. Le Conseil du Territoire était réuni mais elle ne savait pas encore pourquoi cette fois-ci...

Il s'était réuni de nombreuses fois ces dernières années, en réaction à l'apparition des wyrms sur le Territoire. Ils étaient passés à l'offensive et envahissaient les nations, soutenant une cause réprouvée par Limlug. Katell s'était demandée à de nombreuses reprises pourquoi le dragon ancestral n'avait pas bougé, pourquoi il avait laissé les rebelles à son autorité se balader sur le Territoire sans rien faire à leur encontre... La jeune femme doutait qu'il soit aveugle ou sourd, alors soit il avait un problème, soit il se fichait éperdument de ce qui pouvait arriver...

Et elle souhaitait ardemment que la première solution soit la bonne, sinon les conséquences seraient trop terribles pour être seulement imaginées, et la gouverneur ne voulait pas y penser. Elle voulait rester optimiste et tout mettre en oeuvre pour restaurer la paix qui faisait défaut à tout le monde depuis trois ans. Alors dans ce but, Katell participa à toutes les réunions, et tenta à plusieurs reprises d'instaurer un point de vue neuf sur la situation.

Le problème ? Elle était trop jeune, et sa jeunesse, pourtant largement compensée par la sagesse que lui avait transmis son père, était un frein pour beaucoup de personnes. Certes, elle n'avait pas combattu longtemps dans l'armée, mais ses dons étaient requis en retrait du champs de bataille : spécialisée dans les soins, elle était beaucoup plus utile dans les tentes pour les blessées que contre les ennemis.

Enfin... Pour le moment, il lui tardait de rencontrer l'initiateur de cette réunion impromptue qui l'avait poussée à se déplacer assez rapidement. Non que cela la dérangeât d'ailleurs, elle était toujours prête à connaître les derniers déplacements.

Entrant dans la salle de réunion poussée par les gardes qui étaient postés en faction, la jeune femme crut tout d'abord qu'il n'y avait personne. Puis en s'avançant vers la grande table entourée de grandes chaises, Katell vit finalement qu'elle n'était pas la première arrivée.

- Bonjour, Mademoiselle Ibawyr, je suis ravie de vous revoir.

Avec un grand sourire, la jeune femme blonde s'avança et prit doucement la main de la rouquine.

- Je suis bien contente de vous voir en bonne santé, mon amie. Comment vous portez-vous ? Surtout par les temps qui courent.

Katell finit par s'asseoir sur la chaise voisine qui lui était d'ailleurs attribuée. Un page en livrée entra à son tour dans la salle et disposa des rafraîchissements pour toutes les personnes attendues. Mais pour le moment, la blonde était fortement intriguée par la présence d'Eleajar au sein du Conseil...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Mar 5 Fév - 13:41

- Huuuuuuum....

Haya venait de se réveiller, s'étirant largement dans les draps afin de dégourdir son corps. Elle bailla lentement, mettant sa main devant la bouche avant de se redresser, s'asseyant sur le bord du lit. Elle jeta un coup d'oeil sur l'homme qui dormait profondément à côté d'elle, tout aussi nu et se leva sans un mot pour aller se préparer à la grande réunion qui avait lieu dans quelques heures. Il fallait qu'elle soit prête pour écouter les révélations que la messagère de Limlug avaient à leur apporter.

La Gouverneur s'habilla sobrement d'un long kimono de soie noire avec des fleurs de cerisiers roses de fushia à pâles. Devant le miroir, elle remonta ses cheveux sur un côté avec une barrette en argent, souligna son regard bleu d'un léger trait noir et ses lèvres d'un rouge pastel. Enfin apprêtée, Haya s'en alla rejoindre la Tour Perlée, le lieu de rencontre de tous les Dirigeants du Territoire.

Le trajet fut silencieux jusqu'au bâtiment qui s'élevait haut dans le ciel. La Lostreg était pensive, elle espérait que rien de trop grave ne s'apprêtait à éclater. Les vérités étaient une bonne chose mais lorsque l'on gouverne, on apprend que parfois, enjoliver ou cacher quelques secrets valait mieux qu'une transparence.

Au pied de la Tour, Haya descendit seule, renvoyant sa garde du corps ainsi que son allié qui la suivait depuis les cieux. Même si cela concernait Dragons et Humains, il fallait y aller progressivement. Recevoir une missive de la part d'Eleajar n'était jamais très bon signe et la Gouverneur avait un mauvais pressentiment, à moins que cela ne soit que de l’appréhension. Elle monta lentement chaque marche qui la menait vers la salle de réunion, saluant au passage quelques gardes d'un signe élégant de tête, la traîne de son kimono la suivant à chaque pas.

Les derniers gardes devant la large porte inclinèrent la tête avec un « Madame... » respectueux. Haya entra après que les soldats déverrouille la salle pour lui permettre d'entrer. La pièce était tout en rondeur, le mobilier autant que sa conception. Ce n'était pas la première fois qu'elle la voyait mais cette salle avait un cachet particulier, peu commun. La Lostreg vit que deux personnes étaient déjà arrivées. Elle s'avança doucement vers elle et se mit à leur côté.


- Mesdames, bien le bonjour.

La Gouverneur s'était inclinée dans une révérence courtoise. Sa voix était douce mais ferme. Elle savait qu'elle n'était pas conviée à cette réunion exceptionnelle pour parler chiffon. Haya se redressa et leur adressa un sourire bienveillant.

- J'espère que vous n'attendez pas depuis trop longtemps chères consoeurs. Mademoiselle Ibawyr, cela faisait bien longtemps. Dame O'Hara, vous semblez avoir muri, vous êtes encore plus ravissante que lors de notre précédente rencontre.

Haya sourit en prenant délicatement l'une des petites mèches qui tombait devant le visage de la belle Katell pour la lui remettre derrière l'oreille. Son geste avait été doux mais non insistant. Les mains de la Gouverneur s'étaient rejointes à l'intérieur des manches de son kimono pour marquer la distance.

La jeune femme finit par prendre place autour de la table et Haya lui emboîta le pas, s'asseyant quelques chaises plus loin où son nom était inscrit sur un parchemin. Un serviteur arriva rapidement pour apporter de quoi se désaltérer à ses dames. La Gouverneur Lostreg prit le verre devant elle pour y tremper les lèvres et boire une petite gorgée.


- Mademoiselle Ibawyr, permettez-moi d'exprimer tout haut les interrogations silencieuses de mes collègues. Cela fait des années qu'une telle réunion n'a pas eu lieu et ce qui en ressort n'est jamais très …. Réjouissant...Qu'est-il arrivé ?

Elle avait essayé de choisir ses mots avec prudence et justesse, il n'était jamais aisé de débuter une réunion bien que certains convives n'étaient pas encore arrivés. Mais Haya n'aimait pas spécialement les « surprises » de ce type. Elle craignait qu'une nouvelle bouleverse encore une fois le Territoire. Elle pensait à son peuple mais également à ceux des autres régions. Qu'est ce qui pouvait bien se tramer … Qu'est ce que Limlug voulait partager avec les humains ? Tout n'était encore que mystère et Haya mourrait d'impatience. Il fallait que les choses s'éclaircissent....
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Sam 9 Fév - 6:44

Voilà quelques jours qu'en ouvrant le courrier destiné à l'Académie, Gwen était tombé sur une lettre adressée à Liam personnellement. Le message était clair : il était convié à la Tour Perlée pour une rencontre de la plus haute importance. Il avait fallu un bon moment avant qu'elle n'aille le voir pour en discuter. L'état de santé, tant physique que moral du directeur était toujours précaire. Après une longue conversation, il fut décidé que Gwen irait seule à la rencontre.

La journée même, Gwen se leva tôt, nerveuse à l'idée de se rendre dans ce lieu où normalement, elle ne devrait pas s'y retrouver. Il fallait vraiment être en état de guerre et dans une situation grave. L'Académie Lindorm n'avait jamais réellement eu de directeur adjoint ou d'aide à la direction. Lorsque le professeur de la classe Aqua quittait, son remplaçant prenait normalement en charge le poste de direction, avec l'accord des autres enseignants. Gwen avait déjà songé à pourquoi seuls ceux de l'eau pouvaient vraiment occuper ce poste, mais elle n'était pas du genre à contester les lois mise-en-place. Elle n’avait que l'impression de faire son devoir en aidant Liam. Il ne restait plus qu'à souhaiter que les autres le voient également sous cet angle.

Il y avait autre chose qui attirait Gwen à se rendre à cette réunion : Eleajar Ibawyr. Ce nom était bien connu parmi les nomades de Keven, c'était celui de celle qui peut se rendre là où les hommes ne devraient pas se rendre. Il y avait fort à parier que cette rencontre serait enrichissante, de tous points de vue.

La journée passa lentement, mais finalement, Gwen se prépara à se rendre à la Tour Perlée, ayant en main l'invitation pour Liam ainsi qu'une lettre signée du directeur lui permettant de le remplacer. Les gardes la regardèrent avec méfiance et c'est sous bonne escorte que Gwen arriva dans la pièce. L'un des gardes remit à Eleajar les documents que Gwen portait pour l'autoriser de sa présence, lui demandant finalement si elle avait l'autorisation d'être ici. Deux hommes armés encadraient la frêle femme qui pourtant avait plus d'une fois prouvé son allégeance au dragon ancestral par ses missions secrètes qu'elle avait effectuées par le passé, et même maintenant.

Un rapide coup d'oeil dans la pièce lui fit connaitre la présence de deux autres femmes, l'une que reconnut Gwen comme étant Katell O'Hara, la gouverneure de Keven. Gwen inclina poliment la tête en sa direction. Elle ignorait qui était la troisième femme, mais se doutait qu'il devait s'agir d'une autre gouverneure et la salua poliment de la tête également.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Sam 9 Fév - 21:12

Eleajar était perdue dans ses pensées quand une personne pénétra dans la pièce et s'avança. Entendant les pas délicats de la nouvelle intrus, elle leva la tête et fit un discret claquement de langue. L'écho se répercuta sur les tissus que portait la jeune femme, et elle reconnut un sourire familier. Elle se laissa prendre la main, et hocha la tête au salut de la Gouverneur. Elle la laissa s'asseoir à ses côtés avant de lui répondre.

-Bonjour Dame O'Hara. Je suis heureuse de vous revoir également. Mais j'aurai aimé que ce soit en d'autres circonstances. Ce que j'ai à vous apprendre aujourd'hui ne sera pas pour vous remonter le moral, j'en ai bien peur.


Elle avait déjà perdu son sourire quand elle attrapa sans hésiter une coupe que le page leur avait préparé et laissé sur un plateau. Alors qu'elle portait son verre à ses lèvres, une nouvelle personne fit son entrée. Eleajar reposa alors son verre dans un léger bruit mat sur le bois de la table. Elle suivit l'onde qu'elle perçu courant le long du meuble et alla se perdre sur les contours de la silhouette qui les avait rejointe. Sa voix ne trompait pas. Eleajar salua encore de la tête la Gouverneur de Lostrego et l'observa s'asseoir à côté de Katell. Elle écouta les quelques mots échangés avec la jeune gouverneur de Keven, puis quand elle exprima ses interrogations, légitimes.

Eleajar allait parler quand une troisième personne, une autre femme, fit son entrée. Elle ne l'avait encore jamais vu, et tendit la main quand un garde lui montra un parchemin. Son don ne pouvait pas aller jusque là cependant, pas en ce lieu, et elle demanda au page de lui lire. Quand ce fut fait, Eleajar offrit un sourire à Mlle Garon et l'invita à s'asseoir autour de la table et à prendre un verre. Les autres gouverneurs arrivèrent alors, les portes furent fermées, les oreilles indiscrètes congédiées. La réunion pouvait commencer.

Eleajar se leva de nouveau, appuyant son bâton contre le dossier de son fauteuil, et croisa les mains devant elle. Sans un bruit dans la pièce, elle ne pouvait distinguer les visages devant elle. Il lui tardait de commencer, et que le son de sa voix se répercute tout autour d'elle. Elle prit alors une profonde inspiration et se lança.


-Bonjour à toutes et à tous. Merci d'être venus en répondant au message que je vous ai fait porter. Les présentations ne sont peut-être pas utiles. Je tiens cependant à présenter Mlle Garon ici présente en tant que directrice adjointe de l'académie Lindorm. En effet, il semblerait que Mr Fletcher soit indisposé. J'espère qu'il se rétablira.

Dans le brouillard de sa vision, elle posa son regard sur chacun de ses invités, et alors que l'obscurité revenait petit à petit dans sa tête, elle continua.

-Je ne vais pas aller par quatre chemins pour vous expliquer la raison de cette réunion. Il s'agit d'Amlug, la dragonne ancestrale et compagne de Limlug. Pour les dragonniers présents en ce jour, peut-être avez-vous ressenti que votre don ne se manifeste plus de la même façon. Peut-être qu'il a perdu de son intensité depuis ces dernières années, ou que vous avez l'impression de pouvoir faire plus que ce que vous être capable de faire actuellement. Tout ceci a une explication. Amlug est tombée malade il y a de cela près de cinquante ans déjà. Et il y a une dizaine d'années, elle est dans un profond coma.

Eleajar fit une courte pause, le temps de boire quelques gorgées d'eau, puis reposa son verre. La gorge nouée, touchée de très près par cette histoire, elle peinait à continuer de parler de ses amis, et de leur souffrance. Mais elle n'avait pas le choix. Elle reprit donc, après un moment.

-Limlug parvenait à communiquer avec Amlug jusqu'à il y a presque trois ans. Mais depuis, la dragonne reste sourde à ses appels télépathiques. Ou bien ne peut-elle pas l'entendre... car elle se meurt. L'ancestral dragon m'a demandé de l'aide, afin que j'intervienne auprès de vous. Il a besoin d 'aide.

Elle s'arrêta de nouveau, scrutant chaque visage et leurs expressions, afin de les graver dans sa mémoire. Ses yeux étranges brillaient, humides du chagrin qu'elle ressentait, et qu'elle retenait.

-Amlug ne se réveillera quand lorsque la guerre aura cessé. Elle ne guérira que lorsque ses enfants cesseront de se faire la guerre.

Elle se tut, et se rassit. Mais elle n'avait pas encore tout dit. Elle ne le pouvait pas. Parce qu'elle avait promis à Limlug de garder le secret. Un secret si grand qu'il pouvait changer le déroulement des choses. Un secret si important, et si bien gardé, que si cela venait à se savoir... Rien ne serait pareil par la suite. Elle pria pour qu'on ne lui pose pas de question et qu'on n'insiste pas pour en savoir plus. Elle n'était pas sûre de pouvoir garder ce secret pour elle. Mais elle ne pouvait trahir celui qu'elle considéré plus que comme un ami, plus que comme un père. Mais presque comme un dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Réunion au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: rp V1-