AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Une toilette singulière ... [Raphaël + Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatarInvité
Message Mer 27 Fév - 14:12



    Il fallait qu'il se repose.
    J'étais sortie sans bruit, le laissant dormir. Depuis notre départ pour Nordheim, pour l'épreuve de l'Alliance, il n'avait pas dormir, jamais vraiment. Toujours à l’affût, il avait veillé, pendant les voyages, pendant les nuits froides dans le désert de glace, et même sous l'arbre antique, il ne s'était pas reposé. Il avait veillé, toujours, prêt à agir si quelqu'un s'était approché de moi, de nous. Il avait joué le rôle qu'il s'était donné depuis la mort de Alessandro et Conahll, celui de protecteur.
    Et maintenant qu'enfin nous étions à Lindorm, il pouvait se reposer. Ou plutôt, c'était moi qui lui avait demandé, ordonné même de le faire tant il fatiguait. Je ne voulais plus qu'il s'épuise à ce point. Et il avait accepté d'enfin s'endormir, pour récupérer.
    Et en ce matin d'hiver, j'étais sortie du refuge que nous avions trouvé la veille pour me diriger vers le lac que j'avais vu la veille en arrivant.
    Simplement vêtue d'une vieille chemise et d'un pantalon de toile retenu par une corde, je m'approchais des rives du lac. Depuis notre voyage en bateau, je n'avais eu l’occasion de ne faire ma toilette que de manière un peu simple, et mon corps me semblait empesté le poisson. Il fallait que je perde cette odeur atroce qui me donnait envie de faire la grimace. Et le plus simple était encore de me laver.
    Dans la forêt, je le faisais souvent, de me baigner dans les cours d'eau, dans les lacs. L'odeur, là, il aurait si simple de me tracer, de me pister tant j'empestais. Dans un milieu ou la moindre erreur était fatal, même ça comptait. Et sans odeur, pas possible d'être traquée par la plupart des prédateurs. L'odeur avait son importance, comme de nombreuses choses dans ce monde de chasse. Et c'est pour ça que je n'attendais pas plus.
    Lentement, dans l'air froid du matin levant, j'enlevais sans aucune gêne, aucune retenue ma chemise que je jetais derrière moi. Ma poitrine apparut à l'air libre, alors que je cherchais déjà à défaire le faible nœud du pantalon qui glissa à son tour sur le sol. La nudité n'avait jamais été un problème pour moi, j'avais tant de temps sans vêtement parfois, des mois avant de me couvrir de peau pour l'hiver. De ce côté, comme pour de nombreuses choses, Alessandro n'avait pas encore réussi à m'enlever les ''vieilles habitudes''. J'étais une sauvage, malgré tout, j'en avais conscience, j'en restais une. On ne change pas de nature.

    Doucement, j'avançais. Il était encore relativement tôt. Le soleil commençait à se lever, le ciel était encore nuit mais parsemée de touches rouges. Accroupie au bord de l'eau, j'observais mon visage dans l'eau. Pas de marque, pas de peinture de guerre, un peu de crasse mais rien de plus, je faisais si normale. Je ne me reconnaissais pas, avec ses cheveux longs et depuis peu lisses qui encadraient étrangement mon visage. Depuis peu, quelques années tout au plus, j'avais fait attention à ce que je pouvais voir, à ce corps que je ne connaissais pas dans un sens. C'était lui qui m'avait coupé mes cheveux la première fois, avec sa dague, me faisant ressembler à un garçon tant il les avait coupé courts. Cela faisait si longtemps maintenant. Avec lenteur, mais grâce, je me relevais, reculais de quelques pas, et me mis soudain à courir, aussi vite qu'il m'étais permis et plongeais les deux bras devant, le corps courbé, les yeux fermés alors que je pénétrais dans l'eau glacé avec fracas.
    Puis le silence tandis que mon corps plongeais, de plus en plus profonds dans l'eau qui me refroidissait, et me ralentissait. J'aimais cette impression, cette étrange sensation que je n'avais plus pieds, que je volais. Comme avec Conahll. Être dans l'eau, ainsi, complètement immergé me donnait l'impression d'être à nouveau sur son dos, de voler, de retrouver en arrière. Comme si en sortant, j'allais les retrouver.
    Mais non, ils étaient morts. Et rien ne pourrait les ramener.
    Je restais là, entre la surface et les profondeurs qui s'annonçaient, testant mes poumons et profitant de cet instant de plénitude.



Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Jeu 28 Fév - 14:42

Après un autre entraînement matinal avec son cher professeur d'Histoire, Raphaël avait décidé de se reposer un peu au bord du lac avant d'aller prendre une bonne douche et d'aller en cours. Il avait encore le temps. Alors, il avait décidé de mettre ce temps-libre à profit pour s'adonner à un de ses passe-temps favoris, la danse. Cela pouvait être surprenant de sa part, mais c'était sa mère qui l'avait initié, comme elle l'avait été d'une de ses très bonnes amies.

On ne pouvait pas dire qu'il excellait dans cet Art, ce serait exagéré, cependant, il se défendait et comme il savait que c'était une arme pour séduire...autant s'en servir. De plus, c'était une façon comme une autre de se détendre. Jusqu'ici, il n'avait eu que peu d'occasions de pratiquer les quelques pas qu'il avait appris mais depuis qu'il se levait aux aurores, c'était devenu plus facile.

Cela lui permettait aussi d'entretenir quotidiennement la souplesse de son corps, souplesse qui se révélait utile en bien des occasions. Un sourire naquit sur ses lèvres alors que ses pas le menaient jusqu'aux refuges. Il en profiterait pour faire un petit coucou à son dragon.

Il arriva enfin en vue du lac. Pas de dragons d'eau en vue, rien que lui et la tranquillité. Dommage qu'il fasse trop froid pour qu'il puisse enlever ses bottines. Un bref soupir franchit ses lèvres et alors qu'il allait commencer à effectuer des pas, un bruit attira son attention.

Le jeune hermaphrodite tourna la tête et eut tout juste le temps de voir une silhouette humaine s'abîmer dans l'eau. Eau qui devait être glacée à cette époque-ci de l'année! Que faire? Prévenir quelqu'un? Non ça prendrait trop de temps. Bon et bien la douche ne serait sans doute pas obligatoire finalement. La perspective de plonger dans les eaux glacées du lac ne lui plaisait pas, cependant, avait-il le choix? Pas vraiment.

Sans perdre plus de temps à tergiverser, Raphaël se débarrassa de sa veste et de ses bottines, puis se précipita dans le lac sans plus réfléchir. Il aimait nager mais il ne pouvait pas rester des heures sans respirer et encore moins à cette température. Il battit des pieds comme il put pour rejoindre la forme qu'il apercevait à quelques mètres.

Quelque chose clochait, il s'attendait à ce que son ou sa camarade soit inconscient, mais non. D'ailleurs il s'agissait d'une jeune fille, entièrement nue. Surpris, Raphaël n'en oublia pas la raison de sa présence et la saisit par le bras pour la forcer à remonter à la surface.

Une fois la tête hors de l'eau, il prit une grande inspiration et cracha beaucoup, le souffle court à cause du froid.

-...il...il faut sortir de l'eau...elle...elle est bien trop froide...tu vas a...a...attraper...du mal...

En tout cas, lui était congelé, ses lèvres étaient violettes et tremblaient de plus en plus, mais il refusait de laisser sa camarade pour le cas où elle peinerait à rejoindre le bord.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Sam 2 Mar - 19:43

    Les eaux étaient froides mais je passais outre. J'avais connu tellement plus froid. Mon corps, sans cesse en mouvement ne se refroidissait pas outre mesure. J'étais calme, puissant dans mes réserves d'oxygènes avec modération alors que j'observais les profondeurs si paisible. Pas un mouvement à part ceux que je provoquais. Tout dormait encore et dans un sens, c'était beau.
    Du moins tout dormi encore l'espace d'un instant avant d'un large fracas ne brise la quiétude de l'eau.
    Un tourbillon d'eau trouble et de bulles d'airs apparut derrière moi alors que je me retournais, surprise par cette apparition soudaine. Je sentais dans mon corps mon cœur battre plus fort, légèrement, par l'incompréhension. Cette forme floue, dissimulé par les troubles de son plongeon se dirigeait vers moi. Je tentais de fuir, de battre des pieds pour disparaître mais je commençais à manquer de réserves.
    Fuir, plus possible. Frapper puis remonter aller respirer.c'était la seule solution qui me venait à l'esprit alors que je sentais qu'une main s'emparait de mon bras. Je m'apprêtais à le frapper quand je le sentis remonter vers la surface, aussi laissais-je mon geste en suspens. Quelques secondes avant de me libérer, je devais analyser. Je croyais voir une silhouette semblable à la mienne, humaine mais je n'en étais pas sûre.
    Elle me remontait, je me débattais quelque peu jusqu'à ce que ma tête émerge, que j'inspire à plein bouche sans faire le moindre bruit alors … elle crachait. Une … fille ? Une fille me trainait à la surface, me tenant alors qu'elle semblait nager de toute ses forces. Pourquoi ? Tant pis, je ne saurais pas de suite. Je me débattais, cherchant à la faire lâcher prise sans pour autant la blesser quand j'entendis soudain ses mots
    .

    -...il...il faut sortir de l'eau...elle...elle est bien trop froide...tu vas a...a...attraper...du mal...


    Mes mouvements s'arrêtèrent presque alors que je comprenais. Elle voulait m'aider ? Alors que j'avais juste voulu me laver? Je ne comprenais pas, arrêtant de me débattre, battant même quelque peu des pieds quand je vis ses lèvres d'une couleur improbable. Elle avait froid contrairement à moi. Elle n'avait sûrement rien compris de ce que je faisais là. Et avec l'eau, je ne pouvais pas lui expliquer, ne pouvant ni utiliser ce langage si particulier que nous utilisions avec mon père, ni écrire ce pourquoi j'étais là. Je ne pouvais qu'attendre, et espérer qu'en tentant de m'aider elle ne se soit pas mise en danger. Et alors qu'elle me ramenait vers le bord, j'essayais de deviner qui elle pouvait bien être cette personne. Une professeur, une élève, quelqu'un d'autre encore ? Je ne savais pas j'attendais. De toute façon elle ne semblait pas me vouloir de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Dim 3 Mar - 12:29

Depuis qu'il avait aperçu le corps s'enfoncer dans l'eau, Raphaël n'avait eu qu'une idée en tête, sauver son ou sa camarade! Alors, sans tergiverser, il s'était jeté à l'eau, plongeant dans les profondeurs du lac, malgré la très faible température de ses eaux. Tout à son objectif, il en oubliait sa propre santé. Battant des pieds avec énergie, il repéra la forme humaine et la saisit par le bras, s'étonnant de la nudité du corps de....la jeune fille qu'il était en train d'entrainer vers la surface. Mais les questions viendraient plus tard.

L'air commençait à manquer et ses poumons le brûlaient alors qu'ils crevaient enfin la surface. Là, Raphaël prit une profonde inspiration et tenta de reprendre son souffle malgré l'air gelé. Puis, il se tourna vers sa camarade qui s'agitait, cherchant à échapper à son emprise. Pourquoi? Le jeune hermaphrodite ne comprenait pas. Enfin pour l'instant, le plus urgent était de sortir de là. Il était transi de froid et ses dents commençaient à s'entrechoquer alors qu'il lâchait le bras de la jeune fille pour atteindre la rive.

Il tourna la tête plusieurs fois pour être certain qu'elle suivait, puis, rassuré, nagea le plus vite possible pour atteindre le bord du lac. Là, il se précipita sur sa veste et la posa sur les épaules nues de sa camarade:

-Tu....tu n'es pas blessée...

Le jeune hermaphrodite fronça les sourcils, elle semblait aller bien...alors que faisait-elle dans les eaux gelées du lac? Où étaient ses vêtements?

-Où....où sont tes...tes....tes vêtements?....je....je vais aller les chercher...tu vas attraper...frrrrr....froid...comme ça...

La situation était vraiment surréaliste. Il regardait la jeune femme en tentant de trouver des réponses à ses questions, en vain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Mar 5 Mar - 22:57

    Je surpris son regard alors j'arrêtais de me débattre. Elle semblait étonné. Elle n'avait rien compris. Elle avait du mal, je la sentais respirer très fort, je la sentais se démener de plus en plus. Elle, elle avait froid, je le sentais. Ses poumons étaient compressés à cause de ça et du coup elle avait encore plus de mal à capter l'air. Elle me lâcha au dernier mouvement et je me mis à nager tranquillement pour rejoindre la rive alors qu'elle semblait aller aussi vite qu'il lui était possible.
    J'en sortis, le teint plus pâle par la froideur de l'eau mais j'allais bien, vraiment. J'avais quelques légers tremblements mais sans plus. La nature m'avait forgé, et j'avais si rarement froid qu'on aurait pu croire que c'était cela le don qu'Eoghan m'avait donné lorsque nous nous étions alliés. Et à peine avais-je fait deux pas qu'elle me mit un gros vêtement sur le dos. On aurait dit que le froid la rendait suractif.

    -Tu....tu n'es pas blessée...

    Je fis un simple non de la tête, très neutre par rapport à elle dont le corps jouait à la tremblote. Sauf que doucement, j'enlevais ce qu'elle m'avait mis sur les épaules, elle en avait plus besoin que moi.

    ...Tu as l'air morte de froid, reprends là mais merci...

    Instinctivement, j'avais parlé avec mes mains avant de lui tendre le vêtement. Nue, littéralement et encore dégoulinante d'eau, j'attendis qu'elle le récupère avant de commencer à me diriger vers le petit tas un peu plus loin que constituait mes vêtement. À peine avais-je fait un pas qu'elle me parla à nouveau.

    -Où....où sont tes...tes....tes vêtements?....je....je vais aller les chercher...tu vas attraper...frrrrr....froid...comme ça...

    d'un signe de la main, je lui montrais ou était mes affaires alors que je me dirigeais vers elles, doucement, bien droite et pas pudique pour deux sous. Je savais que les gens n'aimaient pas ça mais dans un sens, je m'en fichais. Eoghan était bien dans un sens à poil en permanence alors en quoi ça gênait. J'arrivais pas à comprendre et je savais que ça allait me poser des soucis. Comme mes armes d'ailleurs. On m'avait dit que c'était pas possible que je les garde sur moi mais je n'arrivais pas à me faire à cette idée non plus. Je ne voulais pas m'en séparer. C'était tout ce qu'il me restait de lui.
    J'arrivais devant ma chemise et doucement, je l'enfilais. Mes cheveux encore trempé la rendèrent transparente dans mon dos alors que ma peau encore humide laissaient comme des tâches sur le tissu, le rendant plus clair qu'il ne l'était déjà. Pour mon pantalon, ce ne fut pas la même chose, car celui ci était sombre.Des tâches d'eau oui, mais qui cette fois, ne révélait rien. Et bien sûr, je n'avais toujours pas de chaussures. Lorsque la corde de mon pantalon fut noué, je revins vers elle qui par contre était trempé jusqu'au sang, littéralement.

    ...Je suis désolé, tu as froid ? Tu veux mes... …

    C'était par réflexe que je parlais comme ça, animant mes pensées de mes gestes mais elle ne pouvait pas connaître, nous l'avions imaginé tous les deux et il n'était plus … je me figeais soudain, en regardant mes mains. Il était mort maintenant, je devais m'y faire. C'était dur à dire, à penser mais c'était vrai. À part Eoghan et lui, je ne pouvais parler à personne. Et maintenant mon monde déjà si petit avait encore rétrécit. C'était inquiétant mais réel. À part par l'écrit, je ne pouvais pas dire quoique ce soit. Même Gwen n'avait presque pas tiré un mot de moi. Triste à dire. Depuis sa mort, je ne m'étais jamais senti aussi seule alors que pourtant, je voyais des gens, bien plus … mais j'étais seule.
Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Mer 6 Mar - 15:39

Une fois sur la rive, Raphaël récupéra sa veste et la posa sur les épaules de sa camarade. Il la regardait, surpris, se demandant si quelque chose lui échappait. Et effectivement, quelque chose devait lui échapper parce qu'il ne comprit pas tout de suite la raison pour laquelle elle agita les mains après lui avoir rendu sa veste. Le jeune hermaphrodite la regarda, les yeux écarquillés alors que son corps était pris de tremblements incontrôlables.

Il essayait de se concentrer mais il était d'abord inquiet pour elle. Pourtant, elle ne semblait pas souffrir du froid.

Raphaël la suivit et la regarda se rhabiller tranquillement. Sa nudité de ne le dérangeait pas non plus mais il préférait rester près d'elle au cas où. Enfin il restait à une distance raisonnable tout de même pour ne pas la mettre mal à l'aise.

Une fois qu'elle fut présentable, elle se tourna vers lui et agita à nouveau les mains avant de s'arrêter subitement. C'est là que le jeune étudiant Ventus réalisa le handicap dont souffrait sa camarade. La voyant peinée, il s'approcha et lui prit doucement les mains:

-Je...je m'appelle...Raphaël...

Il réussit à lui faire un petit sourire malgré sa mâchoire crispée et tremblante.

-Tu....tu es...muette...n'est-ce pas?

C'était la première fois qu'il "discutait' avec une personne comme elle et il ne savait pas trop comment s'y prendre. Il en oubliait presque le froid qui engourdissait son corps et faisait claquer ses dents. Il tenta d'agrandir son sourire, mais sa bouche prit plutôt la forme d'une grimace, alors il abandonna. Au moins il était rassuré, elle semblait aller bien finalement.

Lui par contre avait de plus en plus froid. Ses vêtements humides collaient à sa peau et le gelait jusqu'aux os. Il serra sa veste contre lui et remit ses chaussures. Seuls éléments à ne pas être humides et qui lui donnèrent une légère impression de chaud. Enfin...il ne devrait peut-être pas trop tarder à aller se changer. Là, sur l'instant, il rêvait surtout d'une bonne douche bien chaude.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Mer 6 Mar - 19:07

    Je l'observais, elle n'avait rien dit pendant plusieurs secondes, le temps que je me rhabille. Je n'avais pas relever la tête et soudain, je sentis ses mains prendre les miennes. Je relevais d'un coup les yeux vers lui, un faux bond dans le cœur. Mes yeux lui apparurent grand ouverts, y mêlaient peur et surprise. Je ne bougeais pas mais je m'étais crispée d'un coup, raidissant absolument tous les muscles de mon corps par ce contact. J'avais pas l'habitude et c'était sans le vouloir que je me crispais comme si j'étais en train de devenir pierre.

    -Je...je m'appelle...Raphaël...

    Les yeux fixés sur lui, je ne bougeais pas, je n'avais pas de papier, rien du tout, comment lui expliquer et surtout tenter de décrisper mon corps tendu comme du fer.

    -Tu....tu es...muette...n'est-ce pas?

    Doucement, autant que possible malgré ma crispation, je reculais, me faisant lâcher mes mains et les laissait tomber le long de mon corps tout en hochant la tête, simplement. Déjà, mon corps semblait se détendre un peu mais pour l'instant, ce n'était pas encore ça. Je la voyais trembler. Sa veste devait la réchauffer mais ses vêtements en dessus étaient trempés. J'allais lui parler, je levais les mains puis les redescendis aussitôt, pour au final très doucement saisir le tissu de sa veste et l'inciter à me suivre. J'étais mal à l'aise, cependant, je voyais bien qu'elle était mal, et ça me forçait à faire ce geste que je n'appréciais pas. Aussitôt qu'elle compris l'idée, je la lâchais, et avançais, me dirigeant vers l'endroit ou nous avions trouver refuge hier soir avec Eoghan. À l'entrée de la grotte, je lui fis signe de ne pas bouger. Mon visage restait froid, neutre. J'entrais dans l'antre en le laissant dehors, en espérant qu'il n'entre pas. Eoghan semblait toujours dormi, j'en ai l'impression. Je me dirigeais vers mes affaires, pris ma ceinture avec mon escarcelle dans laquelle se trouvait des carnets et des crayons avant de chercher dans mon sacs des vêtements pour cette fille. Et sorti, enfin pour la rejoindre.


Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Jeu 7 Mar - 12:29

A cause du froid et de son inquiétude, Raphaël n'avait pas tout de suite senti la jeune fille se crisper à son contact. Il la regarda reculer alors qu'elle acquiesçait d'un signe de tête à sa question et fut bien forcé de lâcher ses mains qu'il avait pris sans penser que cela pourrait la déranger.

Par réflexe, il se frictionna les bras pour tenter de se réchauffer, mais ses vêtements détrempés frottant contre sa peau ne lui apportaient aucun réconfort. Si ça continuait comme ça, il allait se transformer en glaçon sur pattes.

Il en était là de ses réflexions quand la main de sa camarade saisit sa veste pour lui intimer de la suivre. Acquiesçant d'un signe de tête, il lui emboîta le pas et arriva en vue d'une grotte. Haussant un sourcil, Raphaël s'apprêta à la suivre quand elle lui fit signe de s'arrêter là. Respectant sa demande muette, le jeune hermaphrodite l'attendit sagement en tremblant et en regardant les alentours.

Il se demandait vraiment ce que sa camarade était partie chercher ici...peut-être s'était-elle levée tôt pour s'entraîner elle aussi...elle était peut-être élève aqua, ce qui expliquerait qu'elle ne craigne pas l'eau froide. Il tenterait d'obtenir les réponses à ses questions, si c'était possible. Mais pour l'instant, sa camarade revint et lui tendit des vêtements qui devaient lui appartenir.

Fronçant les sourcils, Raphaël tendit les bras pour les récupérer:

-Me...merci...

Pourquoi ses vêtements se trouvaient-ils là? Elle devrait les avoir rangés dans sa chambre, non? Plus ça allait, plus les questions s'accumulaient. Il resta planté là quelques instants, la regardant intensément, avant de se détourner pour poser les vêtements qu'elle lui avait passé contre un arbre. L'air était glacé mais une fois dans des vêtements secs, ça irait déjà mieux.

L'étudiant Ventus se débarrassa gauchement de sa veste, faisant son possible pour empêcher son corps de trop trembler, puis il se déshabilla en commençant par le haut. Il enfila la chemise qu'elle lui avait prêtée et retira ensuite son pantalon puis son sous-vêtement avant de mettre le reste.

Les jambes du pantalon étaient un peu longues tout comme les manches de sa chemise, mais c'était mieux que rien et il retroussa le tout de son mieux pour ressembler à quelque chose. Pendant qu'il se changeait, il n'avait pas vraiment prêté attention à ce que faisait la jeune femme, il était tellement pressé de se réchauffer un peu qu'il se fichait bien qu'elle le regarde ou pas.

Il récupéra sa veste et la remit sur ses épaules, de même que ses chaussures sur ses pieds. C'était loin d'être parfait, mais déjà, ses dents ne claquaient plus. Poussant un soupir de soulagement, il se tourna vers sa camarade:

-Merci. Ca va...mieux.

Il put enfin lui sourire sans grimacer et s'adossa à l'arbre, il devait tout de même faire attention à l'heure. Levant les yeux au ciel, il en conclut qu'il devait encore avoir une bonne heure devant lui avant le début des cours:

-Dis...j'aimerais savoir...comment ça se fait que...tu sois là à cette heure-là? Tu t’entraînais? J'ai...j'ai cru que...que tu étais tombée...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Jeu 7 Mar - 19:49

    Quand je ressortis dehors, elle était toujours là, debout et tremblant de froid. Bien elle n'avait pas cherché à entrer à l'intérieur, tant mieux. Si Eoghan dormait, il aurait pu malgré tout sentir la présence de la jeune femme et aurait pu mal réagir de la voir débarquer dans son abri.

    -Me...merci...

    Doucement, je baissais un peu la tête puis me retourna, parce qu'Alessandro m'avait appris que les gens n'aimaient pas qu'on les regarde quand il se change. Combien de fois j'avais ouvert la porte sans faire exprès alors qu'il était en train de s'habiller … un peu étrange comme situation. Alors que j'étais de dos, j'en profitais pour presser mes cheveux trempés afin de retirer l'eau qui me mouillait le dos et la chemise. Puis, je les divisais en deux partie puis fis un nœud avec, pour qu'ils me m'embêtent plus

    Puis, quand j'entendis sa voix, je me retournais, alors qu'elle était désormais habillée et qu'elle semblait un peu mieux. Elle avait remis sa veste d'ailleurs

    -Merci. Ca va...mieux.

    Je fis un simple signe de la tête alors qu'elle s'adossait à un arbre derrière elle. J'espérais juste qu'après je pourrais réellement me laver. Mon corps sentait bien moins le poisson mais ce n'était pas encore ça. Même si l'odeur n'aurait pas déranger certaines personnes, je la sentais encore au niveau de mes mains, et de mes cheveux.

    -Dis...j'aimerais savoir...comment ça se fait que...tu sois là à cette heure-là? Tu t’entraînais? J'ai...j'ai cru que...que tu étais tombée...

    Alors c'était ça. Elle m'avait sorti de l'eau parce qu'Elle pensait que je me noyais en fait ? Et zut. C'était juste … bête. Lentement, je portais la main à mon escarcelle, en sortit un de mes p'tits carnets et un crayon. Puis me mit à noter avant de lui tendre le carnet sur lequel elle pouvait les mots suivants :

    ~J'étais en train de me laver. ~

    Puis, quand je vis dans ses yeux qu'elle l'avait lu, je me remis à écrire et marqua en dessous :


    ~Je m'appelle Silence.~
Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Ven 8 Mar - 14:02

Raphaël nageait en plein brouillard, mais maintenant qu'ils étaient sortis de l'eau, il voulait comprendre ce qui s'était passé. Alors il posa directement la question à l'intéressée qui saisit un carnet pour y écrire quelque chose. Le jeune hermaphrodite s'approcha pour lire ce qu'elle y avait écrit et rougit légèrement en se rendant compte qu'il s'était affolé pour rien:

-Oh!...je...je suis désolé...

Un petit rire nerveux le secoua quelque seconde. Il se sentait un peu bête de s'être inquiété pour ça, mais comment aurait-il pu deviner? On ne se lavait pas dans l'eau gelée du lac à cette heure-ci et en cette période! Il y avait les douches des dortoirs pour ça.

Un peu perplexe, il se pencha de nouveau pour lire ce qu'elle venait d'ajouter et lui sourit chaleureusement cette fois:

-Enchanté Silence. Mais tu sais...ce serait quand même mieux que tu utilises les douches des dortoirs. Une douche chaude c'est tout de même plus agréable que de l'eau gelée...enfin à mon avis...

Après tout ça la regardait si elle préférait les eaux du lac des refuges...mais il y avait toujours quelque chose qu'il ne comprenait pas.

-Et comment ça se fait que tu avais des vêtements ici?...tu dois avoir une chambre dans les dortoirs, non?

Il la regardait avec curiosité, sans aucun reproche. Il voulait juste l'aider, si elle avait besoin d'aide.

-En quelle année es-tu?

Si au moins il le savait, peut-être qu'il pourrait mieux la cerner. En attendant, il tentait de se réchauffer de son mieux en frictionnant ses bras. Il avait beau avoir des vêtements secs, l'air était toujours froid et sa peau était toujours humide. Si avec tout ça il ne tombait pas malade, il aurait de la chance!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Une toilette singulière ... [Raphaël + Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: rp V1-