AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Le hasard fait-il vraiment bien les choses ? (PV Rune Stenvard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatarInvité
Message Jeu 21 Fév - 10:03

Le retour de mission est une chose lassante.
On passe toujours par les mêmes chemins pour partir, et pour revenir.
On rencontre les mêmes personnes, les mêmes endroits, les mêmes problèmes.
Le port de Bethleas était un de ces lieux.
C'était un endroit bien caché, mais du coup, on y retrouvait toujours des têtes résiduelles.
C'est dans cet univers bien connu que Rocaille venait de débarquer après une longue traversée.

Cet emplacement, elle le fréquentait depuis la mort de Caellach.
Avec cette perte, Rocaille ne bénéficiait plus du vol comme moyen de déplacement et avait dû se réhabituer à se déplacer au sol. Bateau, marche à pied, course, escalade, etc.....
C'était maintenant son lot quotidien.
Le problème, ou plutôt la gène qui en résultait, était la lenteur de ces déplacements.
Au lieu de mettre quelques heures pour rallier deux points éloignés, on mettait des jours voir des semaines.

Mais Rocaille était presque arrivée à son but en apparaissant au port de Bethleas.
Elle devait maintenant se fondre dans la masse car le danger n'était jamais loin, même dans un lieu aussi familier. Son apparence attirait l'attention, elle portait son armure et ses sabres apparents.
Cela était la première chose à arranger.
En un tour régulier, elle masqua sa présence et se dirigea d'un pas fluide et souple dans un des petites impasses du port.

Là, elle entreprit de désosser son armure et d'endosser ses habits de ville, chemise, veston en cuir, jupe noire fendue et bottes.
En d'autres temps, se déshabiller en pleine rue l'aurait troublée et même dérangée, mais elle était passée au-dessus de cela après avoir connu la guerre.
Alors qu'elle finissait de se rhabiller, une présence qu'elle connaissait se fit sentir dans les environs. Feignant l'ignorance, elle continua sa besogne et passa une cape courte à capuchon.
Mais malgré son désintérêt visuel, elle veillait au grain....

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Sam 23 Fév - 15:30

Bethleas…Lieu de perdition et de débauche des terres inconnues, refuge des malandrins et des bannis d’une société que seul les terres arides pouvaient abriter. Un port, une anse que les Wyrms avaient construits avec leur sang, leurs larmes et leurs amertumes, peuplée de gens étranges, d’une société parallèle grouillant d’une vie et d’une culture qui semblait échapper au reste du monde. La rébellion y était norme, la piraterie un art de vivre, écumer les tavernes un passe-temps des plus honorables... Bethleas était un lieu où tout avait un prix : la vie, la mort, l’amour et même les hommes. La plupart des trafics passaient par cette cour des miracles à ciel ouvert, faisant l’objet des fantasmes les plus diverses dans la population des territoires. Tous ceux qui espéraient une vie meilleure ou souhaitaient tout bonnement échapper à la justice des Nations arrivaient ici, grossissant les rangs des soldats Wyrm aussi bien que ceux des filles de joie des maisons de passe de la cité.

Ce spectacle était devenu coutumier pour Rune. Il y avait tellement longtemps qu’il avait quitté le Nordheim que tout point de comparaison lui semblait surfait. Ce n’était certes pas l’endroit dont il avait rêvé dans ses tribulations d’adolescent. Mais il s’en contentait. Il tirait quelque plaisir à errer dans les ruelles mal famées à la recherche d’une rencontre improbable, d’un secret à découvrir ou tout simplement d’un homme à embrigader.

Il n’était pas le plus doué dans ce domaine. Vendre la cause des Wyrms l’enthousiasmait autant que de se retrouver au milieu de peigne-cul d’officier en train de déblatérer sur tel ou tel point de stratégie pendant une heure. C’était chiant, très souvent stérile et être obligé de se farcir le premier crétin venu, plus ou moins aviné, pour l’enrôler avait un caractère répétitif qui l’horripilait. Il préférait encore se retrouvé coincé en mission avec cet empoté de Ryan que de se retrouver ainsi.

Il sortait d’une taverne. Encore un recrutement improbable à marquer du seau des événements pour lesquels il aurait mieux fait de se casser la jambe. Le type était con comme une huitre. Et même alcoolisé, il n’y avait rien à en tirer. Rune avait donc clos la discussion en lui fracassant un pichet sur la tête, déclenchant une bagarre. Il avait quitté les lieux par la porte de derrière pendant que les habitués continuaient à débattre, à grand renfort de chaises et de vaisselle dans la tronche.

Alors qu’il passait devant une ruelle, il assista à un spectacle qu’il était rarement donné d’observer en pleine rue. Une demoiselle en train de se dévêtir en plein air, comme si de rien n’était. Il s’arrêta, s’appuya contre le mur opposé sans un mot, croisant les bras, pour profiter de la vue. Cette silhouette, cette chevelure lui étaient familières. Alors qu’une jupe noire venait masquer la chute de rein athlétique de la jeune femme, il l’apostropha.

« Il y a bien longtemps que je n’avais vu une si belle éclipse de lune en plein jour…Je savais que tu avais des tendances exhibitionnistes mais pas à ce point là…Caillasse... »

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Mar 26 Fév - 13:19

Ainsi, son instinct ne l'avait pas trompée.

« Il y a bien longtemps que je n’avais vu une si belle éclipse de lune en plein jour…Je savais que tu avais des tendances exhibitionnistes mais pas à ce point là…Caillasse... »

Cette voix masculine, Rocaille la connaissait.
Elle venait juste de passer sa jupe quand il avait parlé, en première réaction, elle s'était simplement accroupie pour ajuster ses bottes.
Puis, elle s'était redressée et avait repoussé ses cheveux en arrière.

"Rune Stenvard... Tu auras profité d'un bon spectacle, j'espère."

Pour toute réponse, elle lassa les liens de sa chemise et passa son veston qu'elle serra à son tour.

"Tu ne manques donc jamais une occasion de jouer le voyeur dis moi...."

Un sourire narquois apparut sur ses lèvres et son œil se teinta d'ironie.
Rocaille se dirigea lentement vers Rune, presque suavement et quand elle fut à sa portée, tira un stylet d'une de ses manches.
Toujours souriante, elle l'agita légèrement autour de ses doigts avant de l'envoyer vers Rune.
L'arme de lancer vint se ficher dans le mur, près de la tête de l'homme.

"Au fait, tu peux garder ton "Caillasse" pour toi espèce de vieillard !"

Ce genre de joutes étaient fréquentes entre eux.
Malgré leurs attaques verbales et physiques incessantes, on pouvait dire qu'il s'entendait relativement bien...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Mer 27 Fév - 12:08

"Tu ne manques donc jamais une occasion de jouer le voyeur dis moi...."

« C’est l’hôpital qui se fout de la charité…De folles rumeurs courent à ton sujet parmi les hommes du camp…Certains sont persuadés que tu espionnes les recrues sous la douche…Bien sûr, je n'en crois pas le moindre mot. Quoique..."

Rune resta ostensiblement appuyé sur le mur. Il promenait un regard amusé sur la jeune femme, des pieds à la tête. Une nouvelle joute verbale venait de commencer. Une parmi les centaines qu’ils avaient déjà connues depuis ce jour où ils avaient versé le sang côte à côte sur le champ de bataille. Un zest de considération voilée, teintée par une pointe de provocation et relevé par un sens particulièrement prononcé de la formule. Et à ce petit exercice, il fallait bien avouer qu’ils faisaient jeu égal.

Le combat était également une forme de joute qu’ils affectionnaient. Et dans ce domaine, Rocaille était souvent celle qui ouvrait les hostilités. Rune ne bougea pas d’un millimètre lorsqu’il vit le stylet se planter à quelques centimètres de son œil. Il la connaissait bien. Suffisamment pour l’avoir vu venir et avoir une confiance dans la justesse de son tir.

"Au fait, tu peux garder ton "Caillasse" pour toi espèce de vieillard !"

Il se dégagea du mur et se redressa, fixant la jeune femme intensément, les yeux légèrement plissés, une étincelle dans le regard. A cet instant précis, il se saisit du stylet qui vint, dans un geste vif, couper les liens de la chemise de Rocaille. Puis calmement il saisit la main de son vis-à-vis et y reposa l’arme du crime.

« Au lieu de jouer les bravaches…tu ferais mieux de surveiller ton décolleté ma belle…Cela pourrait fortement perturbé certain de tes élèves…Déjà que tu leur fout une trouille bleue avec ton cache-œil, si en plus de ça tu pointes de telles armes en leur direction, j’ai bien peur qu’ils s’enfuient en courant… »

La réaction de Crystal dépendrait de son humeur du moment. Tout du moins c’est ainsi que Rune analysait la situation. Gagnerait-il sur ce coup de maître ? C’était peu probable tant la pugnacité de la jeune femme était connue de tous les Wyrms foulant le sol des terres arides. Rune tenta néanmoins sa chance en détournant la conversation.

« Hum…Et sinon, ta mission ? La routine ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Le hasard fait-il vraiment bien les choses ? (PV Rune Stenvard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: rp V1-