AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Une vue imprenable de Bianca [PV Ulum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatarInvité
Message Lun 11 Fév - 22:39


Le vent soufflait puissamment tout autour de nous, motivé par les spirales que Zephyr s’évertuait à faire pendant son envol. Accroché à lui et les cheveux battant de toute leur pointe, j’avais pris l’habitude de sa façon de voler depuis toutes ces années. Il fallait savoir que la ligne droite n’était pas dans ses prérogatives. Aussi gracieuses pouvaient être ses manœuvres, voler avec lui était chose particulière et demandait sans aucun doute bien plus d’endurance que tout autre dragon. Il prenait un malin plaisir à mettre au défi votre sens de l’orientation en tournoyant sur le même, tout comme votre robustesse par ses mouvements spiralés dont les impulsions chamboulaient les non avertis. En d’autres mots, des nausées telles que si vous ne plongiez pas dans l'inconscience, votre estomac lui faisait plusieurs tours avant de crier libération au plus vite. Et lui seul sait, que j’étais passé moi-même par ces deux dernières étapes.

Solidement fixé à Zéphyr et perçant les maigres nuages, j’observais ce qui était, tête en bas, les terres d’Aeria en de ça de nous. Les temps libres en dehors de Lindorm étaient relativement rares, ce qui mettait un point d'honneur à ces moments de liberté que je pratiquais souvent sous formes de petites excursions célestes au dos de mon compagnon. Ce jour là, ce fut au dessus de Bianca que nous nous amusions à survoler. Cette large cité, était ni plus ni moins que la capitale d’Aeria ainsi, qu’entre autre, ma ville natale. Cela me remémorait, un passé dans lequel je n’ai rarement eu l’occasion de me balader dans cette cité comme je l’entendais, me contentant d'aller et venir là ou l'on me l'ordonnait. Si elle possédait d’impressionnantes bâtisses, elle offrait des vues imprenables en grande partie grâce aux hautes montagnes qui entouraient la cité. Volant toujours plus haut, traversant quelques bas et blancs nuages, nous atteignîmes un des versants offrant toute la beauté de Bianca.


_« Je t‘attend en bas, Zeph. »

Un regard vers le sol et jugé à une dizaine de mètres de hauteur, un saut bien senti me laissa tomber en contrebas accompagné du vent qui vint à siffler tout autour de moi. Une chute d’une hauteur respectable que ma maitrise de l’air me permit d’amortir afin d’atterrir tout en souplesse élevant par la même une multitude de particules à proximité. Les yeux rivés vers le ciel et aidé d’une main masquant les intenses rayons solaires, je pouvais voir Zephyr bien décidé à profiter encore un moment de quelques figures bien inspirées. Baissant alors mon regard, le spectacle que le lieu m’offrit me laissa un moment pantois. Le genre de vue dont on avait du mal à se lasser. D'ici, je pouvais même deviner le manoir des Ortegas ainsi que celle de ma propre maisonnée à sa proximité.

Evitant de sombrer a nouveau dans la nostalgie de mon passé, je mis à profit l'espace qui m’entourait. L’air était plus frais à cette hauteur, mais il n’en restait pas moins agréable et surtout d‘une pureté sans pareil. M’étirant un instant, je glissai mes mains dans les poches pour m’immobiliser. Fermant par la suite les yeux, je laissais le vent me murmurer le spectacle aux alentours. Il m’entourait caressant ma peau tout en faisant batifoler ma sombre crinière tout comme ma chemise. Je pouvais comme voir la danse des arbres au gré du vent accompagné du bruissement de leurs feuilles tout autour de moi. Il y avait deux marmottes dressées sur leurs pattes arrières observant le récent étranger que j’étais du haut de leur rocher. Les courbes et la vivacité des mouvements de Zephyr pouvaient difficilement passé inaperçu tant il semblait s’y donner à cœur joie. Finalement, après un moment de pure contemplation, deux autres présences étrangères s’ajoutèrent aux nôtres : ils s’apparentaient à un dragon accompagné d’un humain. Des signatures encore inconnues qui me fit ouvrir à nouveau les yeux et me tourner d’un regard curieux dans leur direction.


Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Dim 10 Mar - 0:31

Spoiler:
 

Elle était allée au temple. Non pas qu'elle soit croyante ou quelque chose du genre, mais elle aimait ce lieu de passage, toujours bon pour les affaires. Elle c'était assise dans un coin et avait observé toute la journée les marchands vendre leurs babioles aux fidèles. Legitimens était parti en vogue elle ne savait où mais il avait l'air de beaucoup s'amuser. Il était loin d'elle mais continuait à tout partager avec elle. Si avec le temps ils avaient appris à fermer leurs esprits (enfin, elle avait appris à fermer le sien car lui le savait depuis toujours, semblait-il), il était rare qu'ils le fassent réellement. Legitimens était heureux, elle le savait. Ce simple fait l’apaisait. Voilà pourquoi elle avait pu passer sa journée à regarder des escrocs faire leurs ventes sur le dos d'insouciants. Les teintures de toutes les couleurs posées sur les stand des marchands ressortaient au soleil. On sentait dans l'air un mélange de sciure à bois qui venaient de chez un sculpteur installé non loin d'elle. La foule se pressait pour allait prier et se répandait en temps lorsqu'elle ressortait du temple. Il régnait une telle animation. Ulum se sentit revivre.

Un sourire étira ses lèvres. Cette ambiance lui rappelait ses nombreux périples avec la caravane. Elle passa doucement ses doigts dans ses cheveux emmêlés, jouant avec tout en songeant qu'ici, loin des territoires en guerre, les gens continuaient à mener une vie paisible.

Aeria était vraiment une très grande ville...

" Petite ? "

Elle cligna des yeux et délaissa ses cheveux tandis que son sourire s'agrandissait. Elle devinait déjà ce qu'il allait dire.

" On y va ? "

Elle soupira. Doucement elle se redressa, puis se mit debout sur la ballustrade où elle était assise. Elle tourna le dos au soleil. Derrière elle demeurait la place aux marchands et le temple, devant elle s'étendait un si profond que les personnes circulant dans les rues ressemblaient à des fourmis. Elle s'étira et fit un mouvement de la tête qui fit craquer ses vertèbres.

" On y va ! "

Elle sauta. Il y eu un cri, quelqu'un courut jusqu'à la balustrade. Ulum atterrit, les jambes fléchies pour amortir le choc, sur l'énorme crâne du dragon. Il était impossible de le louper, si grand qu'il était. Il battit des ailes et s'éleva rapidement vers le ciel. Legitimens n'avait rien dit. Il volait de grands battements d'ailes dont la puissance accentuait la vitesse. Elle se délectait de la sensation de l'air qui fouettait son visage. Elle savait où il allait sans qu'ils aient besoin de se concerter. S'il y avait un seul lieu dans ces contrées où ils auraient dû se rendre, c'était bien là-bas... là-bas, sur le lieu de leur rencontre.

Soudain, le dragon blanc qui était monté au-dessus des nuages descendit en piquet. Ulum ne put s'empêcher de fermer les yeux alors que des larmes perlaient sous ses paupières. Le froid de l'altitude combiné à l'air qui lui fouettait le visage lui donna une désagréable sensation.

" Legitimens ! Espèce de crétin ! "

Heureusement que ses pensées n'étaient jamais soumises à l'environnement. Legitimens avait parfaitement reçu l'insulte et il lui renvoya une image amusée de la vue des sommet vers lequel ils tombaient. Soudain, et de concert, ils aperçurent une silhouette sur leur mont. Ulum, les yeux toujours fermés, voyait à travers lui. Elle sentit son hostilité immédiate qui la fit ricaner mesquinement. Le dragon modifia son allure et se mis à faire des cercles de plus en plus amples au-dessus du mont, ce qui permit à la jeune femme de rouvrir les yeux. Son regard se posa sur l'homme qui se tenait debout alors que le corps immense de Legitimens soulevait des gravas en atterrissant. Elle ne perçut pas les marmottes s'enfuirent. Toute son attention se dirigea vers l'inconnu alors qu'elle sautait du crâne du dragon.

Elle fit quelque pas méfiant vers lui, prête à se défendre. L'expression hilare de son visage détonnait extraordinairement avec la posture de son corps, rien de plus étrange.
Revenir en haut Aller en bas

Une vue imprenable de Bianca [PV Ulum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: rp V1-