AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

[clos]Comme un poisson dans l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Jeu 13 Déc - 18:40

Enfin la fin de semaine, Jillah avait décidé de passer sa journée au lac. L'avantage des refuges, pas besoin de faire des kilomètres pour aller se rafraîchir. Elle avait proposé d'y aller à Nailah et à Jordanne, mais comme d'habitude, la première désirait se reposer après une bonne séance d'entraînement, et la seconde était encore occupée. La jeune kevii soupira, elle n'avait plus qu'à y aller avec Salaun, après tout, autant qu'il fasse aussi connaissance avec ses congénères aquatiques et glacials.

L'étudiante s'installa donc devant le lac, observant les rayons du soleil qui se réfléchissaient sur la surface calme et limpide. Salaun était couché derrière elle et elle s'était appuyée contre lui, observant les eaux tranquilles, hésitant à aller se baigner.

Oh et puis après tout...

-Vas-y, tu en meures d'envie. Je surveille les environs

L'écho d'un sourire résonna dans l'esprit de la jeune femme qui s'étira et se leva en regardant autour d'elle. Elle ne craignait pas grand chose, la plupart des élèves étaient occupés.

Une fois assurée qu'elle était bien seule, elle laissa glisser sa robe à ses pieds dans un léger bruit de tissu et resta en sous-vêtements. Il faisait beau et le soleil la réchauffait, c'était vraiment agréable. Elle resta là un petit moment avant de se diriger vers le lac jusqu'à ce que l'eau caresse ses pieds. Un frisson la parcourut mais elle continua d'avancer et se mit à nager tranquillement, elle espérait juste que sa présence ne troublerait pas les dragons.

Elle fit quelques brasses, plongea sous l'eau et se laissa ensuite flotter sur le dos, le regard perdu dans l'immensité bleue du ciel, laissant ses pensées s'envoler, parfaitement détendue. Elle ne sentit pas les légères vibrations troubler la surface, persuadée que rien ne viendrait troubler sa tranquillité...


Dernière édition par Jillah le Derrien le Jeu 24 Jan - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Mar 18 Déc - 8:21

Le soleil venait à peine de se lever et pourtant dans le calme des eaux du lac, on pouvait entendre de joyeux plongeons. Dés les premières heures du jour, Nahel s'était rapidement habillé pour retrouver au plus vite Ondine qui l'attendait, comme à son habitude, dans la « mare », terme péjoratif qu'elle aimait employer en parlant de ce refuge trop petit pour elle. Les deux alliés se retrouvaient ici, pour jouer, pour parler ou tout simplement pour ne rien faire, simplement être là l'un à côté de l'autre dans l'étendue marine. Grâce à son Don, le jeune Lostreg pouvait rester en apnée près d'une heure, précieux temps qu'il consacrait à l'exploration du lac en compagnie d'Ondine. Se mouvoir ainsi sous l'eau était un plus qu'un plaisir, c'était presque une drogue, dés qu'il le pouvait, il s'en allait se fondre dans le lac et ne ressortir que lorsqu'il aurait eu sa dose.

Et c'était ce qu'il faisait en ce début de week end. Déjà bien des heures s'étaient écoulées depuis le levé du jour, l'astre solaire courrait vers son zénith. Nahel s'était seulement amusé à se laisser porter par le pseudo courant que les Dragons d'Eau créaient en se déplaçant. Ondine avait laissé son allié un peu tranquille, souhaitant se reposer. Apparemment elle n'était pas trop d'humeur aujourd'hui. L'Aqua dû trouver quelque chose pour s'occuper alors au lieu d'une énième fois bouquiné, il s'était mit en position d'observateur, face vers le fond du lac, il regardait aller et venir les différents Dragons du même genre que sa « mère ».


Mais le cadran tournait et ses poumons réclamaient de l'air, il entreprit son ascension sans faire attention, toujours subjugué par les couleurs des algues et des poissons qui vivaient dans le lac. Chose à laquelle il n'avait pas pensé … C'est qu'il n'était pas le seul à se rendre aux refuges les jours de congé. En remontant il percuta quelque chose, ou quelqu'un.... Enfin plus quelqu'un parce que les morceaux de bois flottant ne parlent pas, eux.

La tête du jeune homme avait sans doute touché le dos de la personne car elle sembla se retourner comme une crêpe à son passage. Inspirant silencieusement tout en s'essuyant les yeux, il pu juste voir la chevelure prune de celui ou celle qu'il avait renversé. D'un flegme à toute épreuve, Nahel ne dit rien, peut être seulement un soupir. Il vit la forme humaine remuer et se penchant au dessus d'elle, il finit par se dire qu'il fallait peut être quérir des nouvelles.


- …Hum.... Ca va ?
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Mar 18 Déc - 13:41

Le ciel était d'un bleu superbe sans nuages, c'était apaisant. Jillah le regardait, les yeux mi-clos, totalement déconnectée de la réalité, ses pensées tournées vers sa sœur et son père. Ils lui manquaient terriblement surtout en ces temps troublés. Perdue dans ses pensées, elle ne sentit pas le mouvement dans l'eau qui aurait dû l'alerter et cria en sentant quelque chose, ou quelqu'un, la percuter.

Elle se retourna vivement, rouge de peur et de colère mêlée et se préparait à châtier l'imprudent qui se trouvait être un jeune homme. Ca c'était le pompon! Elle se retint de justesse, lui laissant le temps de s'inquiéter de son état, avant de lui envoyer des trombes d'eau dans la figure:

-Non ça va pas! Pas du tout!

Alerté par le bruit, Salaun se redressa et s'avança vers l'étendue d'eau, maudissant son incapacité à voler. Mais lorsque les éclaboussures cessèrent, il distingua deux formes humaines, la seconde ne semblant pas être dangereuse, il s'assit sur son séant, attentif tout de même à ce qui allait se passer ensuite.

Jillah était aussi rouge qu'une tomate, non seulement ce garçon la dérangeait, mais en plus il la surprenait en petite tenue! La raison aurait dû lui faire prendre conscience qu'elle n'était pas la seule à venir ici, mais l'énervement avait pris le dessus.

Après avoir généreusement arrosé l'importun, elle se calma enfin, le souffle court. Ses longs cheveux lui tombaient devant les yeux et collaient à son corps comme des algues marines couleur prune. Elle dégagea son visage en rejetant ses cheveux en arrière, puis croisa les bras sur sa poitrine en faisant la moue, ne sachant pas trop quelle attitude adopter maintenant qu'elle s'était bien défoulée.

Ses joues étaient toujours colorées lorsqu'elle leva de nouveau les yeux vers son camarade:

-Je pensais que j'étais toute seule...je euh...désolée de m'être emportée...

Elle remit nerveusement une mèche derrière son oreille et prit une profonde inspiration:

-Je m'appelle Jillah...Je suis en 1ère année, classe Terra.

Elle lui tendit machinalement la main, battant des pieds pour rester à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Jeu 20 Déc - 13:49

A peine avait-il demandé si la personne qu'il avait renversé pendant sa remontrée allait bien, il se prit une salve d'eau en pleine figure. Enfin une … des déferlantes plutôt. Ses cheveux en bataille finirent par lui coller au visage un peu n'importe comment. Nahel restait stoïque, il attendait que la furie se calme, car oui, c'était une fille qui « l'attaquait ».

- Non ça va pas ! Pas du tout !

L'Aqua restait là sans broncher, continuant à se ramasser des trombes d'eau. Il n'était pas énervé ni en colère, il ne faisait que prendre la « punition » qui lui était due, du moins, c'était ce qu'il pensait. Il n'avait effectivement pas fait attention et avait peut être blessé quelqu'un, c'était mal. Alors il en tirerait les conséquences. Une fois le calme revenu, Nahel ouvrit un œil puis l'autre et pu voir à quoi ressembler son assaillante. C'était une jeune file au teint clair et au visage plutôt allongé avec des cheveux couleur prune. Des yeux bruns presque dorés. Mais ce qui gâchait le portrait pour Nahel, c'étaient ses joues devenues écarlates pour il ne savait quoi. Il ne l'avait que bousculé, il n'y avait pas mort d'homme.

La jeune fille finit par ne plus faire de vague et reprit son souffle doucement, se dégageant les mèches humides du visage en rejetant ses cheveux en arrière. Nahel la trouva belle sur le coup, une beauté simple mais suffisante. Enfin, il fallait plutôt voir cela comme, elle n'était pas désagréable à regarder, il y prendrait peut être même plaisir. Mais derrière ses yeux marins, on ne pouvait pas lire ce qui pouvait traverser son esprit. Le jeune homme ne fit pas non plus à la tenue légère dans laquelle se trouvait sa camarade, après tout, avait-elle seulement remarqué qu'il était complètement nu dans l'eau ? Lui en tout cas, n'avait pas honte de son corps. Il n'était pas un apollon mais il était sec et musclé, bien proportionné. On va dire que la nature ne l'a pas trop raté.

Il fixait la jeune fille droit dans les yeux, intrigué et curieux. Il n'avait pas l'habitude d'être avec des gens alors une personne de « bonne compagnie » encore moins. La nouveauté l'excitait un peu. Il était attentif au moindre geste de sa part : un rictus discret, ses joues qui se décoloraient doucement tout en restant un peu roses, la manière dont elle remit sa mèche derrière son oreille.


- Je pensais que j'étais toute seule...je euh...désolée de m'être emportée...-Je m'appelle Jillah...Je suis en 1ère année, classe Terra.

Et un autre truc étrange, voilà qu'elle lui tendait la main. Nahel resta bloqué, stupéfait, pendant quelques secondes. Il n'était pas habitué à ce qu'on s'approche de lui, cela lui paraissait bizarre et pas naturel. Le regard du Lostreg passa de glace à feu, comme un jouet à qui on aurait installé des piles. Ses prunelles saphir qui se teintent de vie, ça n'arrivait pas souvent.

Les traits impassibles, ses yeux n'auraient su mentir, sa vision s'était éclairée sur un autre être qu'Ondine. C'était … Surprenant. Etrangement intéressant. Cependant ses mèches collées contre la figure, Jillah n'avait pas encore pu vraiment voir la frimousse du jeune homme. D'un geste lent, il passa une main dans ses cheveux qui allèrent directement en arrière, retombant un peu sur les côtés de son visage et avant de retourner dans l'eau, fit quelque chose d'encore plus stupide qu'à l'accoutumée.

Voyant qu'avec une seule mèche derrière l'oreille, pour voir si elle serait plus belle il approcha sa main de l'autre côté pour lui remettre l'autre mèche derrière l'oreille. D'un air satisfait, il esquissa un sourire.


- Moi c'est Nahel. 2Ème année, Aqua.

Toujours très court et précis, il accompagna ses paroles en serrant la main que lui tendait Jillah sans plus de conviction que cela. Il ne se souvenait pas de quand remontait son dernier vrai contact humain.

- Désolé de t'avoir surprise, je ne t'avais pas vu.

Poli mais un peu froid, il avait tenté une approche sympathique. Peut être pas très réussi mais l'intention était là non ?
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Jeu 20 Déc - 17:26

Jillah ne s'attendait absolument pas à être bousculée par un de ses camarades alors qu'elle barbotait tranquillement dans l'eau. Alors, lorsque Nahel la percuta, surprise et énervée, elle ne put que le noyer sous des trombes d'eau, manifestant ainsi son mécontentement. Salaun, resté sur la berge, observait tout ça d'un air à la fois amusé et vaguement inquiet...pour le jeune homme.

Une fois calmée, la jeune fille se rendit compte qu'elle s'était quelque peu emportée et s'excusa, dégageant tranquillement son visage caché par les mèches prunes collées à sa peau. Puis, elle lui tendit la main, qu'il prit avec circonspection, lui rappelant quelque peu Vaast. Mais il était plus...vif. Au moins il lui serra la main et se présenta. C'est là qu'elle prit conscience de la situation.

Ils étaient tous les deux en petite tenue, dans l'eau et Nahel était, de plus, charmant. Ses joues s'empourprèrent de nouveau lorsqu'il tendit la main pour mettre une autre mèche derrière son oreille. Tétanisée, elle le regarda, la bouche entrouverte, ressemblant sans doute à un poisson cherchant de l'oxygène en vain. Il l'avait touché et sa main n'était pas partie. Surprenant...

Depuis quand voyait-elle les garçons autrement que comme des créatures étranges ayant pour seule utilité celle lui tenir la porte ou de l'aider à porter ses affaires? Le visage d'Aldo se substitua quelques instants à celui de Nahel.

Son cœur battit un peu plus fort avant qu'elle ne baisse les yeux pour reprendre contenance.

-Enchantée Nahel...

Elle releva la tête et croisa de nouveau ses yeux bleus, ce jeune homme l'intriguait, vraiment.

-Ce n'est rien, j'aurais dû me douter que cela pouvait arriver...tu es aqua alors....je suppose que ton dragon se trouve dans les parages.

Jillah lui sourit, retrouvant son calme et le contrôle sur ses émotions comme si rien ne s'était passé. Elle ne tenait pas à ce qu'il aille raconter qu'elle était une furie totalement incontrôlable. Pendant ce temps, elle l'observait, se surprenant à le détailler, il avait vraiment un beau visage. Mais son cœur ne battait pas aussi vite dans sa poitrine que lorsqu'elle regardait Aldo.

-Le mien se trouve là-bas.

Elle tendit le bras vers la rive et tourna la tête pour voir Salaun, sagement assis au bord de l'eau. Elle lui sourit et tourna de nouveau son visage vers le jeune homme.

-Il n'est pas très grand en taille mais il ne faut pas s'y fier. Il est très doué pour prodiguer de bons conseils, même s'il peut parfois se montrer un brin rabat-joie.

Cette dernière réflexion la fit rire doucement. Oui, elle l'aimait vraiment son petit dragon de Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Ven 21 Déc - 23:02

Tous deux dans l’eau du lac, ils s’observaient comme des bêtes curieuses. Pour Nahel c’était une grande première de s’intéresser comme cela à une personne de sexe féminin. Il n’avait jamais connu de fille, n’était jamais sorti avec l’une d’entre elle et l’idée de flirter ne lui avait jamais traversé l’esprit. De même pour les garçons, il n’était pas gai, il n’éprouvait juste pas de désir envers quiconque. C’était pour cette raison que le jeune homme était si intrigué par cette nouvelle expérience.

Dans sa grande pudeur et son inintérêt pour la gente féminine, il n’avait jamais vraiment vu de corps de femme. Apparemment ça lui plaisait. Il se sentait content d’être en compagnie de Jillah mais de toute manière, il ne saurait pas l’exprimer. Il tenta alors un vain sourire sans trop grande conviction.


-Enchantée Nahel... -Ce n'est rien, j'aurais dû me douter que cela pouvait arriver...tu es aqua alors....je suppose que ton dragon se trouve dans les parages.

Pour seule réponse, il ne put qu’acquiescer sans pouvoir effacer son sourire niais de son visage. C’était peut être mal poli mais il la dévisageait dans les moindres détails. Chaque changement dans son expression faciale n’échappait pas aux yeux du Lostreg. Sans même faire attention, il s’était approché un peu plus d’elle.

-Le mien se trouve là-bas.

Levant son regard derrière Jillah, il pu voir un Dragon de Terre de couleur verte, assit tranquillement sur la rive. Il les observait de loin, l’air paternel, gardant sous surveillance les deux jeunes gens dans l’eau.

-Il n'est pas très grand en taille mais il ne faut pas s'y fier. Il est très doué pour prodiguer de bons conseils, même s'il peut parfois se montrer un brin rabat-joie.

Nahel ne le trouva pas spécialement petit, d’un côté, il n’était pas attentif aux apparences des Dragons en général. La seule dont il aurait pu dessiner les contours et les détails les yeux fermés était Ondine. Il la connaissait par cœur et son palpitant battit un peu plus fort en pensant à elle. C’était vraiment le seul être qui le mettait dans cet état et pourtant ses yeux finirent pas se river de nouveau sur Jillah. Il la trouvait de plus en plus belle et attirante sans pour autant la désirer. Cependant son cœur gardait la cadence dans sa poitrine.

- Ma Dragonne s’appelle Ondine et vit ici. Elle n’aime pas trop cet endroit, elle le trouve trop petit pour elle. C’est ma meilleure amie et ma maman aussi.

D’une honnêteté sans faille, il disait cela sans même rougir. Pourtant dans ses paroles on pouvait presque voir suinter l’amour qu’il portait à son alliée. Ses mots étaient maladroits, peut être même incompréhensibles voire risibles pour quelqu’un d’extérieur à la relation qu’entretenait Nahel et Ondine.

- Ah quand on parle ….

En un dixième de seconde, la Dragonne d’Eau sortit des profondeurs du lac, se surélevant, dépassant de près de deux mètres la surface, se tenant derrière Nahel. Ses yeux bleus sans pupilles étaient brillants … mais d’un éclat malsain. Tirés sur les côtés, ils fixaient Jilllah avec une certaine animosité.

- Du loup …..

La colère d’Ondine n’échappa pas à Nahel qui leva les yeux vers elle. Son regard se dirigea ensuite vers Jillah et comprit bien vite que sa Dragonne, qui n’aimait déjà pas les humains, sentait en cette jeune fille une éventuelle menace.

- Ondine c’est une élève, elle s’appelle Jillah.

Mais la Dragonne ne décolérait pas, elle s’approcha doucement, courbant son corps immense de serpent pour s’interposer entre les deux jeunes gens, faisant reculer Nahel de cette créature sans écaille.

* Ne t’approche pas de Nahel, humaine. Il m’appartient. Tu n’es rien pour lui.*

Ondine ne parlait pas, elle avait envoyé un message télépathique directement dans la tête de Jillah mais comme Nahel était branché sur le même « canal » que sa Dragonne, il avait tout entendu.

- Ne te fâche pas Ondine, c’est une camarade, on ne fait rien de mal…

Mais la Dragonne était sourde face aux excuses de son allié. Sans même crier gare, elle s’enroula autour de lui pour l’entraîner avec elle dans les abîmes. En même temps qu’elle replongeait, elle continuait de fixer Jillah de ses yeux vides. Comme un avertissement.

Avant de sombrer, Nahel n’avait pu que lancer un regard attristé à la Terra, lui adressant quelques paroles.


- Tout va bien, je reviens dans pas longtemps.

Et Ondine plongea sans demander son reste, emportant Nahel dans les profondeurs du lac. Les minutes commencèrent à défiler ….
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Sam 22 Déc - 17:23

Jillah ne se rendait pas vraiment compte que Nahel l'observait, elle lui parlait, cherchant à entretenir la conversation et comme à son habitude, elle partit sur le sujet des dragons. Elle était toujours curieuse de connaître d'autres dragons et elle aimait parler de Salaun qu'elle adorait et considérait comme un membre à part entière de sa famille.

Celui-ci veillait d'ailleurs sur les deux jeunes gens, de loin, persuadé qu'il n'y avait aucun danger au sein de l'académie.

Le jeune homme commença à lui parler d'Ondine, sa dragonne et mère adoptive. C'était une drôle de façon de voir les choses, mais Jillah en avait déjà entendu parler, Nahel n'était pas le premier à considérer sa fidèle partenaire comme un membre de sa famille et plus encore. Alors, au lieu de se moquer, elle lui sourit un instant, avant d'ouvrir de grands yeux. Une forme immense se dressait derrière l'étudiant aqua et une colère vibrante se lisait dans ses yeux de glace, la poignardant aussi sûrement qu'une arme véritable.

La peur la saisit brusquement, pourtant, elle ne comprenait pas l'hostilité qui émanait de la grande dragonne.

-Bonj...

Elle n'eut même pas le temps de la saluer que la voix d'Ondine, vibrante de colère, résonna dans son esprit comme le tonnerre. C'était la première fois que la jeune fille se retrouva dans cette situation, alors elle lança un regard éperdu à son camarade qui tentait de calmer "sa mère". Peine perdue, elle ne l'écouta pas, pire, elle l'entraîna dans les profondeurs, et l'air résigné de Nahel ne rassura pas la jeune femme qui resta immobile, le corps de son camarade disparaissant dans les profondeurs.

Elle entendit la voix de Salaun et se rendit compte qu'il était près d'elle:

-Cette dragonne risque de faire du mal à ton camarade.

L'inquiétude perçait dans sa voix, ainsi que du soulagement, au moins, Jillah n'avait rien.

-Mais elle...elle est son alliée...au fait...tu crois que tous les aqua peuvent respirer sous l'eau?

Malgré cette possibilité, plus le temps passait, plus elle se sentait inquiète. La colère la gagna aussi. Pour qui se prenait-elle cette dragonne? Elle avait bien le droit de parler avec Nahel! Elle savait que certaines mères pouvaient faire du mal à leur enfant, même sans le vouloir.

-Je vais le chercher! Reste ici, je reviens!

Le dragon savait que ce n'était pas la peine de tenter de la dissuader, mais cette perspective l'inquiétait. C'est avec angoisse qu'il regarda Jillah plonger souplement pour tenter de retrouver le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Lun 24 Déc - 7:14

[ HRP : J'ai pris un peu de liberté avec ton perso, si jamais ça te dérange, je modifierai tout ça ^^]


Emporté comme une poupée de chiffon dans les profondeurs du lac, Nahel se laissait faire par Ondine, de toute manière il savait qu'il n'arriverait à rien avec elle tant qu'elle ne l'aurait pas décidé. Le jeune homme sentait les battements du cœur de sa Dragonne battre à tout rompre, le sang cognait fort dans tout son corps et comme elle le serrait contre elle, il pouvait le ressentir. Nahel posa instinctivement ses mains sur les écailles d'Ondine pour la calmer. Il la caressait pour la rassurer. Elle n'avait rien à craindre, il était avec elle.

Ondine avait plongée suffisamment longtemps pour se retrouver presque dans l'obscurité. Emettant de la lumière naturellement, les alentours étaient plus ou moins éclairés, on ne pouvait distinguer que la Dragonne et son fils, suspendu au milieu de rien. Elle avait relâché prise et laissa Nahel se mettre en face d'elle. Il la regardait avec un air triste mais compatissant.


* Pourquoi tu t'énerves comme ça ? J'ai fait quelque chose de mal ? *

* Ne joues pas à ce petit jeu avec moi jeune homme, j'ai très bien vu ce qu'il se passait. *

* Tu es jalouse de Jillah ? Mais c'est une humaine. *

* Justement, C'EST une humaine. *

* Je ne te comprends pas Ondine. Tu veux que je sois heureux tout comme je fais toujours tout mon possible pour que tu sois heureuse à ton tour. Qu'est ce que Jillah, aussi humaine soit elle, a à voir la dedans. Je serais toujours avec toi, tu le sais. *

Nahel nagea en direction d'Ondine pour poser sa main contre son museau glacé. Ils se regardèrent en silence comme cela quelques minutes. La télépathie n'était même plus nécessaire, ce simple échange de regard voulait tout dire. Le fils essayait de tempérer la mère. Cette dernière souffrait de voir celui qu'elle avait quasiment élevé poser son regard sur une autre qu'elle.

* Ce n'est pas parce que je la trouve intéressante que je vais te laisser tomber. Tu es tout pour moi Ondine, je ne me séparerais jamais de toi. *

* Tu dis ça maintenant petit... *

* Et moi je te dis le contraire. Fais moi confiance un peu. Nous sommes alliés oui ou non ? *

* …. *

La Dragonne ne dit plus rien. Elle savait qu'il avait raison. Ils avaient passé l'épreuve d'Alliance avec brio, ils étaient dorénavant tout l'un pour l'autre, jusqu'à ce que l'un d'eux lâche son dernier souffle. Puis Ondine, plus sereine, dirigea le regard vers quelque chose qui venait vers eux. C'était infime comme vibration mais ce n'était pas un poisson qui arrivait. Jillah descendait toujours plus profondément pour rejoindre la seule lumière qui luisait au milieu des abîmes.

Nahel leva les yeux lui aussi et était persuadé qu'il s'agissait de la Terra. Après avoir lancé un regard à Ondine pour lui dire qu'elle ne pourrait pas l'empêcher de renouer avec son espèce, il nagea aussi vite que possible vers la forme humaine qui sembla ne plus être vraiment animée par une volonté propre. L'Aqua s'en rendit compte seulement sur le coup : si lui était capable de retenir sa respiration pendant une durée plus que confortable pour un homme, Jillah n'avait pas sa capacité à l'apnée. L'inquiétude le gagna et il alla la rejoindre aussi vite que possible.

Lorsqu'il l'attrapa par la taille, Jillah ne réagissait déjà plus, elle avait perdu connaissance et la surface était encore bien loin. Ne voulant pas qu'il arrive malheur à sa nouvelle camarade, Nahel tourna le regard vers sa mère en criant pour la première fois de sa vie.


* ONDINE ! VITE ! S'IL TE PLAIT, JE NE VEUX PAS QU'ELLE MEURE ! *

Sentant le désespoir dans la voix de son allié, la Dragonne ne put refuser sa demande et en un instant ils se retrouvèrent tous les trois à la surfacé, près de la berge. Dés que Nahel eut pied, il pu prendre Jillah dans ses bras et la poser sur l'herbe juste à côté du bord. Instinctivement il colla son oreille contre les lèvres de la jeune Terra mais il n'entendait plus sa respiration. La peur lui saisit l'estomac et il se mit à lui faire du bouche-à-bouche en alternance avec un massage cardiaque. Il n'était pas secouriste mais s'il avait apprit quelque chose en vivant au beau milieu de l'océan, c'était la réanimation après une noyade.

Heureusement, il s'y était prit à temps, sa camarade expulsa l'eau qu'elle avait dans les poumons pour reprendre une respiration normale ainsi que des couleurs sur ses joues. Nahel la surplombait, ses cheveux humides goûtant sur le corps de Jillah. Il avait l'air inquiet car même si elle reprenait son souffle normalement, peut être serait-elle choquée de ce qui venait de lui arriver par sa faute. Il n'arrivait pas à articuler un seul mot, ils étaient coincés au fond de sa gorge. Ses yeux parlaient pour lui : Brillants de peur mais mêlés à la joie de la voir en vie.

Ondine quant à elle, était restée à proximité pour voir ce qu'il se passait. Elle n'était pas tranquille de laisser son fils avec quelqu'un d'autre de son espèce. Tout de même un peu désolée de voir la fillette dans cet état, il lui restait tout de même ce sentiment amer de voir son garçon devenir un homme parmi les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Lun 24 Déc - 11:18

[c'est parfait! C'est l'idée que j'avais de toute façon vu que Jillah ne peut pas respirer sous l'eau, elle XD Donc c'est très bien t'en fais pas!]

Jillah s'enfonçait de plus en plus loin sous l'eau, retenant sa respiration autant que possible, pendant que Salaun, terriblement inquiet, scrutait la surface en espérant l'en voir sortir bientôt, avec ou sans son camarade. Sa priorité restait sa dragonnière.

Celle-ci aperçut enfin Nahel et sa dragonne, difficile de la louper à vrai dire, mais l'air commençait déjà sérieusement à lui manquer. Paniquée, la jeune fille hésita entre remonter et continuer, quand soudain, ses poumons se mirent à brûler intensément. Elle ouvrit la bouche et laissa échapper la dernière bulle d'air contenue dans son corps, avant de sombrer dans le néant.

Son corps flottait entre deux eaux, elle avait l'impression de voler, elle se sentait si légère...

Son dragon de terre, encore au milieu du lac, vit bientôt une forme gigantesque crever la surface, il reconnut immédiatement Ondine et grogna sourdement avant de se rendre compte qu'elle transportait deux humains. Il se précipita sur la rive pour les rejoindre et s'assit près de la jeune femme inconsciente, la tête lui tournait un peu mais il n'en laissa rien paraître et laissa faire Nahel.

-Jillah...

La jeune kevii s'anima enfin, elle tourna la tête pour recracher l'eau qui lui avait emplie les poumons, clignant des yeux plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle prenne conscience de l'endroit où elle se trouvait. Le visage de Nahel était si près du sien qu'elle put lire l'inquiétude dans ses beaux yeux océan:

-Nahel...tu ne t'es pas noyé...

En fait, c'était plutôt elle qui avait failli se noyer, si ses souvenirs étaient bons, mais elle était en vie. Salaun, trop content, poussa doucement sa tête du museau. Maintenant qu'elle avait les idées en place, elle remarqua la nudité de son camarade et piqua un fard en se cachant les yeux. Son dragon, un brin amusé, se mit à rire doucement et posa ses yeux oranges sur le jeune homme:

-Vous avez eu de la chance tous les deux...mais pourrais-je te suggérer, jeune homme, de mettre quelque chose...au moins pour cacher la preuve de ton appartenance à la gente masculine.

Finalement, tout se terminait pour le mieux, mais le dragon de terre surveillait toujours sa congénère du coin de l’œil. Tout ça était principalement de sa faute et il n'hésiterait pas à lui dire sa façon de pensée, aussi impressionnante soit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Mer 26 Déc - 12:27

Voir la poitrine de Jillah se gonfler et se dégonfler était sans doute l'une des meilleurs choses qu'il ait vu. Non pas pour ses formes généreuses, il n'y faisait même pas attention. Il se sentait juste fier d'avoir pu sauver une vie. Il ne savait plus trop quoi faire maintenant que sa camarade reprenait des couleurs. Nahel n'était pas du genre expressif mais il écarquilla un peu les yeux lorsque Jillah devint rouge pivoine en quelques secondes, se couvrant les yeux par la même occasion. L'Aqua ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Avait-elle mal quelque part ? Naïvement, son interrogation trouva réponse lorsque le Dragon de Terre prit la parole après avoir rit doucement.

-Vous avez eu de la chance tous les deux...mais pourrais-je te suggérer, jeune homme, de mettre quelque chose...au moins pour cacher la preuve de ton appartenance à la gente masculine.

Nahel pencha la tête vers son entre-jambe. Effectivement son « attirail » pendait et bien que cela ne le dérangeait pas plus que cela, le fait que le Dragon de Jillah lui fasse cette réflexion fit qu'il comprit qu'il était dérangeant pour une femme de voir un homme nu. Il ne rougit pas pour autant, il était en accord avec son corps. Il posa son regard vers la jeune femme qui cachait toujours ses yeux avec ses mains et il eut un petit sourire en coin. Il trouvait la situation drôle sans pouvoir en rire. Avec le plus grand naturel, il posa sa main sur le front de Jillah avant de se pencher pour y déposer un simple baiser.

- Ne bouge pas, je reviens. Repose toi en attendant, ne cherche pas à te lever tout de suite, tu risques de le regretter sinon.

Pas forcément tendre mais plutôt compatissant, Nahel prodiguait son conseil comme un médecin à une patiente. Si Jillah se levait trop vite, la nausée pourrait sans doute lui venir, tout comme la perte de l'équilibre et elle risquerait de se faire mal. Le jeune homme se releva, salua d'un signe de tête le Dragon de Terre et se dirigea vers le bord.

* Ondine ? Serait-ce encore trop te demander que de m'apporter mes vêtements restés de l'autre côté s'il te plaît ? *

La Dragonne s'approcha plus du bord pour se pencher au dessus de Nahel, venant coller son museau contre lui pour qu'il lui caresse la tête. Elle poussa doucement son allié pour le charrier. Il semblait même qu'elle lui souriait. Ondine était une mère après tout. Elle aimait son enfant et ferait n'importe quoi pour son bonheur. Ils se regardèrent tendrement pendant quelques minutes, silencieusement. Après qu'il ait embrassé ses écailles humides, la Dragonne s'en alla rapidement chercher les quelques affaires du garçon avant de les lui rapporter.

Il récupéra ainsi son pantalon noir, une chemise blanche, ses bottes longues ainsi que sa veste qui lui descendait jusqu'à mi-mollet. Il s'habilla rapidement et ne prit même pas la peine de sécher ses cheveux. Une fois décemment vêtu, il se retourna pour demander l'approbation du Dragon de Jillah qui hocha la tête en le voyant. Nahel alla s'asseoir près de la Terra, en tailleur, attentif à ses changements de comportement.

Il la regarda quelques instants en silence, la tête penchée sur le côté comme un enfant intrigué par un nouveau jouet. Le Lostreg regardait le corps de la jeune femme avec curiosité, c'était bien la première fois qu'il en voyait un d'aussi près. Il se reprit bien vite, se disant qu'il était sans doute mal poli de scruter chaque parcelle de l'anatomie de sa camarade. Pour se racheter, il finit par enlever sa longue veste et la poser sur Jillah, tentant de ne pas l'effleurer, ne voulant pas lui faire plus de mal.


- Tu peux rouvrir les yeux, je me suis changé.... Euh tu sais … Si ça peut te rassurer, il m'est impossible de me noyer pour si peu de temps passé sous l'eau mais toi tu as été inconsciente de me suivre alors que je t'avais dit que je revenais dans pas longtemps.

C'était sans aucun doute l'une des plus longues phrases qu'il ait dite de sa vie. Il n'était pas du genre loquace et pourtant les mots lui venaient tout seul. C'était encore un fait bien étrange. Le regard dirigé vers Jillah, ses mains entre ses jambes croisées, il avait un air désolé sur le visage.

- Tu vas mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Jeu 27 Déc - 15:18

Salaun était sincèrement amusé par la scène qu'offrait les deux jeunes humains. Jillah, peu habituée à autant de proximité avec un garçon, d'autant plus, un garçon nu, s'était caché les yeux tandis que Nahel se demandait visiblement d'où venait le problème. Pour éviter que l'embarras de sa dragonnière ne dure trop longtemps, il suggéra au jeune homme de se couvrir un peu.

Ayant apparemment compris, celui-ci fit appel à sa dragonne, dragonne que Salaun surveillait toujours du coin de l’œil. Il avait beau être sociable, il n'aimait pas qu'on s'en prenne à sa "sœur" aussi violemment. Jillah était encore jeune et elle se méfiait trop peu des autres dragons. Après cet incident, elle ferait sans doute preuve de plus de prudence, du moins, il l'espérait.

Toujours allongée, les mains sur ses yeux, Jillah suivait le conseil de son camarade sous l’œil amusé de son dragon.

Il vit Nahel revenir habillé et acquiesça lorsqu'il l'interrogea du regard. Lorsqu'il indiqua à Jillah qu'elle pouvait rouvrir les yeux, elle écarta les doigts d'une main et posa son œil de miel sur lui avant de se redresser sur ses coudes en rougissant un peu:

-Je euh...je n'étais pas sûre que tu puisses respirer sous l'eau...

Elle se recoiffa et baissa les yeux, gênée. Elle s'était inquiétée pour rien finalement...mais elle s'était inquiétée, pour un garçon. Elle se trouvait stupide mais elle ne pouvait s'empêcher de le trouver...intéressant. C'était le mot, intéressant. Il ne ressemblait pas aux autres garçons, il ne faisait pas le beau, bien qu'il le soit, il ne semblait pas en jouer. Et elle avait l'impression qu'il s'intéressait à elle également, bien qu'elle trouve son comportement plus proche de celui d'un animal curieux que de celui d'un humain par moment. C'était la façon dont il la regardait...

Obnubilée par son camarade, elle avait à peine aperçu la dragonne, mais dès qu'elle la vit, elle ne put s'empêcher de reculer contre Salaun qui s'était allongé derrière elle.

-Ne t'inquiète pas, je pense qu'elle a compris que tu n'étais pas une ennemie...

-Ah, d'accord....super...

Puis Nahel lui demanda si elle se sentait mieux. Elle s'assit correctement et lissa une mèche de cheveux encore mouillée:

-Oui...merci...

La jeune fille lui sourit, les joues encore un peu roses, lorsqu'il posa sa veste sur ses épaules. Son dragon, lui, était satisfait, Nahel était le deuxième garçon à éveiller l'intérêt de Jillah, et si ce qu'il sentait chez elle était juste, ses sentiments aussi.

-Euh dis...ta dragonne n'est plus en colère?

Elle s'approcha de Nahel à quatre pattes et s'assit à côté de lui, cherchant à comprendre ce qui l'attirait comme ça chez son camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Dim 30 Déc - 7:43

Etre près de Jillah, c’était un peu comme être … léger. Nahel ne comprenait pas pourquoi la proximité de la jeune Terra ne l’agaçait pas comme ses autres congénères avant elle. Il était comme Ondine, plus il était seul et plus il était heureux mais cette règle trouvait son exception aux côtés de la jolie brunette. Etait-ce vraiment sa présence ou le simple soulagement de ne pas avoir provoqué la mort d’une de ses camarades, ignorante de sa capacité hors du commun. Elle était venue s’asseoir à côté de lui sans crainte, il ne lui inspirait pas la rancune et cela ravissait le Lostreg qui lui sourit à son approche.

-Euh dis...ta dragonne n'est plus en colère?

La colère d’Ondine ? Oh non ce n’était pas de la colère qu’éprouvait le long Serpent de mer. C’était simplement de la peur. De la peur camouflée par de la haine envers cette espèce humaine. Jillah était loin d’être la seule personne a provoquer ce genre de réaction. La Dragonne était juste bourrue, complexée par sa condition. Elle pouvait régner sur les océans et sur les terres. Le seul royaume qu’elle ne pouvait pas visiter était les cieux. Ces hauts nuages, elle ne pouvait que les rêver mais pas les toucher. Serait-elle farouche uniquement parce qu’elle ne sait pas voler ? Ondine n’est pas si prévisible ! Nahel ne connaissait rien du passé de sa « mère », elle ne voulait jamais lui en parler, lui répétant sans cesse que sa vie avait débuté avec leur rencontre il y a bien des années. Comme un fils bien docile, il n’avait plus jamais osé poser de questions à ce sujet. Ondine devait cacher des blessures bien plus profondes que seulement son absence d’ailes. Détester les Dragons, détester les Humains, ça ne devait pas être qu’une histoire de caractère.

Nahel baissa son regard azur vers sa camarade, les yeux pétillants comme jamais il ne les avait. Sans gêne, il attrapa la main de Jillah dans la sienne juste pour la tenir. Pas d’emprise, pas de force, il avait juste envie à ce moment là d’un contact. Seulement sentir la peau encore fraîche et un peu humide de la jeune fille contre lui.


- Ondine ? Non elle n’est pas en colère. Elle est … Juste jalouse.

Il avait dit ça comme ça. Comme si c’était normal. Nahel passa sa main libre dans les cheveux prune de Jillah pour la recoiffer un tantinet et éclaircir son visage.

- Tu sais, je ne fréquente personne si ce n’est ma Dragonne donc forcément, dés que quelqu’un qui lui ait inconnu arrive ça l’effraie…

Avant de terminer sa phrase, le jeune homme approcha ses lèvres de l’oreille de Jillah pour lui chuchoter ses derniers mots.

- Mais ne lui dis pas que je le sais.

En se reculant, il avait un sourire taquin sur le visage. On aurait même juré l’entendre rire doucement. De son côté, Ondine fixait les deux jeunes gens avec un air sévère. Elle n’aimait vraiment pas qu’on s’approche de Nahel, d’autant plus lorsque son Dragonnier affichait son consentement.

Puis le garçon s’arrêta de parler, son sourire, évanouit. Il fixait Jillah droit dans les yeux. Il la scrutait comme s’il était capable de lire son âme à travers son regard doré. Il ne rougissait pas, ne montrait aucun trouble dans son comportement. Il la regardait, curieux. Il continuait de l’analyser sous tous les angles, dans son ensemble. Le visage de sa camarade lui plaisait vraiment et il ne savait pas trop pourquoi.


- Jillah….

Deux-trois secondes s’écoulèrent pendant que sa phrase restait en suspend.

- En fait je …

Ses mots semblaient bloqués dans sa gorge, l’Aqua n’arrivait pas à exprimer sa pensée.

- Je ne voudrais pas qu’il y ait de malentendu….

Et il expira ses mots dans un soupir.

- Tu sais je ne respire pas sous l’eau. C’est juste de l’apnée. Je peux retenir ma respiration à peu près une heure.

Fidèle à lui-même. Nahel n’avait pas l’habitude de parler avec les gens et c’était la première chose qui lui était venu à l’esprit. Meubler une conversation, il ne savait pas faire. Ses livres ne parlaient pas eux, il n’avait pas besoin de leur faire la causette. Avec Ondine, penser était amplement suffisant. Puis son air sérieux devint penaud, ses yeux plus sombres.

- Tu vas vraiment bien ? Excuses-moi encore de t’avoir inquiété.

Décidément, les filles ce n’étaient vraiment pas le fort de Nahel. Il ne les comprenait pas et ne cherchait pas non plus à les comprendre. Mais pendant qu’il se culpabilisait, la main de Jillah était restée dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Lun 31 Déc - 12:26

Jillah s'était naturellement rapprochée de Nahel, à la grande surprise et pour le plus grand plaisir de Salaun qui surveillait tout cela d'un oeil presque paternaliste. Assuré que sa dragonnière ne craignait rien, il se rapprocha prudemment d'Ondine. Cette dragonne ne semblait pas apprécier qu'un autre humain s'approche de trop près de son protégé et il était curieux d'en connaître la raison. Mais comme elle avait l'air d'avoir un fichu caractère, il se contenta de s'asseoir un peu plus près, attendant qu'elle prenne la parole d'elle-même ou qu'elle ne la prenne pas.

La jeune Terra, elle, s'inquiétait des réactions d'Ondine et préféra demander son avis au jeune homme, qui la connaissait sûrement bien. Attendant sagement sa réponse, elle sentit à peine la main de l'étudiant Aqua saisir la sienne. Ses yeux plongés dans les siens, elle sentit ses joues se réchauffer, il avait un regard magnifique et un très beau visage. Se rendant compte qu'elle posait sur lui un regard un peu trop insistant, elle baissa la tête et vit sa main dans la sienne.

Habituellement, sa main serait partie par réflexe se poser avec la délicatesse d'un ours sur la joue de son camarade, mais là, non, rien. Pire, elle aimait ce contact. Perdue dans ses interrogations, elle mit du temps à analyser ce qu'il venait de lui répondre:

-Jalouse?!

Elle porta sa main libre à sa bouche et attendit quelques secondes avant de tourner la tête vers Ondine, puis vers Nahel:

-Mais je ne comprends pas...Nahel...quand tu dis que tu ne fréquentes qu'Ondine...tu veux dire que...tu n'as personne d'autre qu'elle au monde?

La jeune fille baissa les yeux et serra instinctivement sa main dans celle de Nahel avant de rougir furieusement lorsqu'il se pencha à son oreille. Elle était un peu gênée malgré tout, d'éprouver du plaisir à sa proximité.

Mais elle ne put s'empêcher de sourire elle aussi:

-Promis.

Puis il redevint sérieux et elle haussa un sourcil devant ce soudain changement de comportement. Elle attendit qu'il s'exprime, la tête légèrement penchée sur le côté et rougit de nouveau en comprenant sa méprise:

-Oh je...oui bien sûr...

Un rire nerveux la prit soudainement, qu'elle eut un peu de peine à réfréner:

-Excuse-moi...mais devant ton air si sérieux, je m'attendais à autre chose.

Elle lui sourit franchement et posa un doigt sur le nez du jeune homme avant de le tapoter:

-Ne t'en fais pas, je suis plus solide que j'en ai l'air.

Non vraiment, elle se rendait de plus en plus compte que les garçons n'étaient pas tous des coqs de basse-cour prêts à rouler des mécaniques pour impressionner les filles. Aldo et Nahel étaient différents, de même que Vaast, qui, lui, avait plutôt tendance à chercher le moindre petit trou de souris pour s'y cacher.

Un léger soupir s'échappa de ses lèvres, ses joues étaient toujours colorées, mais comme d'habitude, elle faisait comme si de rien n'était.

-J'espère que tout ça n'a pas trop perturbé tes projets pour la journée...je ne sais pas ce que les garçons aiment faire de leur temps libre d'ailleurs...

Mais Nahel n'était pas comme les autres garçons. Et justement, cela attisait sa curiosité. Elle réfléchit et se lança à l'eau:

-Si cela ne te dérange pas....est-ce que tu accepterais de passer encore un peu de temps avec moi...pour discuter, pour se promener, pour nager, ce que tu veux.

Jillah lui offrit son plus beau sourire, espérant une réponse positive de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Mer 2 Jan - 11:27

Le doigt de Jillah toucha le bout du nez de Nahel et le garçon se sentit tout bête d'être traité avec autant de familiarité. Il avait commencé en prenant la main de la jeune Terra dans la sienne mais il ne s'attendait pas à une "riposte" de sa part. Son premier émoi apparut sur ses joues qui rougirent légèrement, sa bouche s'entre-ouvrant sans qu'aucun mot n'en sorte. Ses yeux un peu écarquillés étaient fixés sur le sourire si franc et radieux de Jillah. Il n'en doutait pas un instant qu'elle était forte. Son regard ambré arrivait même à fissurer la carapace impeccable de l'Aqua qui ne comprenait pas pourquoi son cœur se serrait dans sa poitrine.

- J'espère que tout ça n'a pas trop perturbé tes projets pour la journée...je ne sais pas ce que les garçons aiment faire de leur temps libre d'ailleurs...Si cela ne te dérange pas....est-ce que tu accepterais de passer encore un peu de temps avec moi...pour discuter, pour se promener, pour nager, ce que tu veux.

Nahel se tint plus droit, lâchant la main de Jillah pour la poser sous son menton pour réfléchir. Ses yeux étaient levés vers le ciel comme si cela allait l'aider à fouiner dans sa cervelle quoi faire. Le Lostreg n'était pas vraiment quelqu'un à classer selon le sexe. Fille, garçon et Nahel. Il n'avait simplement pas un comportement vraiment « humain ». Cela était donc difficile pour lui de répondre à la belle Terra comment il occupait ses journées de repos. Peut être qu'elle le prendrait pour un fou ? Mais qu'est ce qu'un fou après tout.

- Comme je t'ai dit, à part ma Dragonne, je ne fréquente personne donc... Tu peux déjà écarter les sorties en « amis ».

Il avait eu une drôle d'intonation sur le terme « ami » car effectivement... Il ne savait pas ce que c'était et ce mot était entouré de mystère. Nahel se passa la main dans les cheveux en se grattant la tête. Il avait bien une idée de quoi faire mais est ce qu'elle l'accepterait....

- En fait.... Pour être honnête, tu ne me dérange pas vraiment, j'étais en train de faire ce que je fais dés que j'ai un moment de libre : Plonger. Ca te dirais de voir le lac plus en profondeur ?

Il se pencha sur elle en posant les deux mains autour du visage si fin de la Terra. Il le tenait avec beaucoup de délicatesse comme s'il avait peur de le casser en l'effleurant.

- Pour ce qui est de l'air, je crois que tu n'auras pas de problème si tu restes près de moi.

Sans crier gare, il posa ses lèvres sur celles de Jillah légèrement ouverte sous la surprise de ce contact soudain et souffla un fin filet d'air ce qui eu pour effet de faire gonfler un peu les joues de la Terra. Se reculant pour observer sa réaction, il n'avait même pas un sourire sur le visage. Pour Nahel, c'était la seule option possible si la jeune fille voulait le suivre dans les profondeurs. Son geste était plus une recommandation qu'une tentative d'approche. Mais le souvenir du visage écarlate de Jillah devant son corps nu suffit à lui décrocher un rictus.

- Et ne t'inquiète pas, je garderais mon pantalon pour ne pas t’embarrasser.

Ne supportant pas un tel spectacle, Ondine plongea aussitôt, s'enfonçant dans les abîmes pour ne pas voir ce fils qu'elle chérissait tant s'éloigner d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Mer 2 Jan - 14:22

Etrangement, Jillah se sentait à l'aise aux côtés de Nahel, elle en était d'ailleurs la première surprise. Mais c'était une sensation agréable. Elle se prit tellement au jeu qu'elle laissa sa main dans celle du jeune homme et alla même jusqu'à lui tapoter le nez. Mais la réaction de celui-ci la prit par surprise. Les joues de l'étudiant aqua se mirent à se colorer et elle ne pu s'empêcher de rire doucement, pas par moquerie, non, ça lui faisait plaisir. Pour une fois, elle n'était pas la seule à rougir!

Puis, elle se calma et se rendit compte que cet incident avait dû perturber les projets de son camarade, seulement maintenant qu'il avait éveillé sa curiosité, elle désirait passer plus de temps avec lui. Alors elle le lui proposa et il lui répondit tranquillement, retrouvant son calme et son visage impassible. S'il n'avait pas encore d'amis...elle pourrait peut-être être la première...à cette pensée elle ressentit comme une onde de fierté la traverser.

Elle tourna la tête vers Salaun qui faisait la sieste, la tête tournée vers eux. Il n'en avait pas l'air comme ça mais elle savait qu'il écoutait. Un sourire étira ses lèvres et elle reporta son attention sur Nahel en espérant qu'il accepterait sa proposition. Il fit bien mieux, il lui proposa de visiter les profondeurs du lac!

-Ca me tenterait bien, oui.

Le seul hic étant qu'elle n'avait pas sa capacité à retenir sa respiration. Alors qu'elle réfléchissait à un moyen de remédier à ce petit problème, il posa ses mains sur son visage. De nouveau surprise, elle se tendit un peu et le regarda, les yeux grands ouverts. Que comptait-il faire? Elle eut rapidement la réponse à cette question, Nahel venait de poser ses lèvres sur les siennes.

Elle se raidit encore plus et son visage devint rouge vif. Elle avait bien senti l'air passer entre ses lèvres, mais, il l'avait embrassé. Et c'était son PREMIER baiser. Le jeune homme venait de lui donner son premier baiser. Jillah s'était changée en statue de sel.

Son dragon de Terre, lui, avait la gueule grande ouverte. Il n'avait pas pu s'empêcher de se redresser, ses yeux oranges et mobiles allant de Nahel à Jillah et vice et versa. A vrai dire, il craignait la réaction de sa dragonnière.

Celle-ci était justement en proie à tout un tas de sentiments contradictoires. Si bien qu'elle mit du temps à bouger et à reprendre conscience. Elle n'avait même pas entendu la suite, ni Ondine s'enfoncer dans les eaux du lac. Elle aurait dû être en colère, mais non, rien. Face à Nahel elle se révélait être incapable du moindre geste violent. Elle papillonna des cils et posa ses doigts sur ses lèvres, se rendant compte qu'elle avait trouvé ça agréable.

-Euh je...d'accord...

Fut tout ce qu'elle arriva à articuler sur l'instant. La jeune fille se redressa en faisant attention et se recoiffa un peu, même si cela ne servait pas à grand chose puisqu'ils allaient bientôt être immergés. Mais les habitudes ont la vie dure et la jeune femme aimait contrôler son image. Ce qui n'était pas du tout le cas en ce moment!

-On y va?

Elle offrit un petit sourire au jeune homme. Dire qu'il allait encore l'embrasser...Bizarrement, cette perspective lui plaisait.

De son côté, Salaun se sentait plus serein, il espérait juste qu'Ondine n'allait rien faire d'idiot et qu'elle laisserait les deux jeunes gens tranquilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Sam 5 Jan - 12:34

Nahel ne comprenait pas pourquoi Jillah était devenue écarlate. Il était presque sûr que de la fumée serait sortie de ses oreilles s'il était resté plus longtemps accroché à ses lèvres. La bouche de la Terra était plutôt fine, sans manquer de douceur et fermeté. Il était étonné lui-même que ce contact soit si agréable. Il l'avait sauvé des eaux en lui donnant les premiers soins mais trop anxieux pour la vie de sa camarade ce n'était pas un détail qu'il avait retenu. Maintenant qu'elle allait bien, c'était différent.

Peut être pour garder une certaine contenance, il n'en savait rien, elle se leva tout en recoiffant ses cheveux. Cela lui parut étrange car de toute manière, ils allaient plonger au fond du lac et sa coiffure ne tiendrait pas le coup. Le principal pour l'Aqua, c'était que Jillah accepte de venir avec lui. Il voulait tant lui montrer les beautés que lui seul, en tant qu'humain, était capable de voir à Lindorm. Elle lui sourit en se retournant vers lui et il lui répondit par la pareille.

Alors il se leva à son tour et commença à se déshabiller, enlevant sa chemise bouton par bouton, silencieusement et consciencieusement. Puis ce fut le tour de ses longues bottes d'être ôtées. Par habitude sans doute, il commença à plier son linge enlevé soigneusement, d'abord le veston anciennement posé sur les épaules de Jillah, sa chemise et à côté ses chaussures. Lorsqu'il commença à déboutonner son pantalon, Nahel ne put retenir un petit rire tout en secouant la tête. Il regarda sa camarade, un sourire sur le visage.


- Désolé, je t'ai dit que je le garderai. J'ai faillit oublier.

Ses yeux étaient rieurs et c'était bien rare de les voir ainsi. Il reboutonna le bouton qu'il avait déjà enlevé puis s'avança vers le bord du lac. Au passage, il attrapa la main de Jillah délicatement en la faisant glisser dans la sienne pour ne pas la brusquer. Il serra légèrement sa prise pour la conduire dans l'eau. Une manière de lui dire « Aie confiance, suis-moi et tout ira bien ». Il marchait devant elle en faisant attention où il mettait les pieds, cela l'aurait embêté qu'elle tombe ou ne se fasse mal avant le grand plongeon.

Nahel avança jusqu'à ce que l'eau arrive vers le haut des épaules de la Terra. Il était plus grand qu'elle et ne pouvait donc pas estimer la profondeur en fonction de lui. C'était la première fois de sa vie qu'il faisait autant attention à quelqu'un. Ne pas l'offusquer, la blesser, lui faire peur. Il n'avait pas envie que Jillah ait une mauvaise opinion de lui. Etrange pour ce garçon qui se fichait bien du monde extérieur. Ondine et lui, son univers se résumait à ça. Comme quoi une rencontre fortuite peut changer bien des choses.


- Ca va ? tu arrives à suivre ?

Le jeune homme n'attendait pas vraiment de réponse mais c'était une manière de la rassurer et de se rassurer aussi. De toute manière, encore quelques pas et la profondeur serait idéale pour une immersion en douceur. Arrivé à « destination », Nahel se retourna pour faire face à sa camarade. Il s'arrêta quelques secondes pour la regarder. Il réfléchissait intensément, cherchant dans sa tête toutes les précautions à prendre avec une personne qui n'avait pas son aptitude d'apnéiste. Alors il lâcha sa main mais fit un pas en avant pour être tout près d'elle.

L'Aqua prit entre deux doigts le menton de Jillah pour lui faire lever le visage vers lui. Il y été allait doucement pour ne pas l'effrayer, il commençait à cerner les mouvements qui pouvaient la rendre écarlate en un instant. Il ne comprenait toujours pas pourquoi.


- Quand on sera sous l'eau, si tu as besoin d'air, tiens moi le menton comme ça. Je saurais qu'il est temps pour toi de « recharger tes batteries ». Ne t'en fais pas, j'en aurais suffisamment pour nous deux. Et surtout, n'attends pas d'être à ta limite avant de me signaler ton manque d'air, je ne voudrais pas que tu paniques et qu'il t'arrive malheur. D'accord ?

Très prévenant, il avait prit un ton presque autoritaire. Nahel avait vraiment peur qu'un autre incident arrive et il ferait tout ce qui serait possible pour que leur petite visite se passe le mieux possible. Il fit alors un pas de plus vers Jillah et lui attrapa la taille tout en se tournant sur son côté gauche. Il posa un regard inquiet sur elle.

- Tu es prête ?

Un regard inquiet, c'était bien ce qu'il avait. Nahel était préoccupé, non seulement pour la sécurité de la Terra mais aussi parce qu'Ondine avait « coupé » leur communication télépathique. Elle devait s'être enroulée au fin fond du lac pour bouder, cachée dans une galerie très profonde que lui-même avait du mal à atteindre tellement elle était sinueuse et pleine de culs de sacs qui pourraient lui être fatal s'il s'y égarait. Sans s'en rendre compte, il avait resserré sa prise sur la taille de Jillah pour la plaquer contre lui. Peut être une manière pour lui de se dire qu'il n'était pas seul...
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Sam 5 Jan - 17:22

Jillah s'étonnait elle-même d'avoir autant de facilité à apprécier la proximité de Nahel, sans doute parce qu'il était calme et que son attitude ne ressemblait en rien à celle de la plupart des garçons. Elle se sentait bien et en sécurité près de lui, ce qui était assez inhabituel. Et ce qui l'était encore plus c'était qu'elle était incapable de gifler son camarade, quand bien même certains de ses gestes auraient dû la scandaliser.

Après avoir accepté sa proposition, elle se leva pour se diriger vers le lac, autant ne pas perdre de temps! Elle avait hâte qu'il lui montre ce qu'elle n'avait jamais pu voir. La jeune fille se recoiffa tout de même pour la forme, tout en sachant que cela ne tiendrait pas, mais bon, elle avait toujours eu cette manie de toujours contrôler son apparence en toute circonstances.

Elle posa la veste de Nahel près de lui et se redressa en le regardant, les mains dans son dos, attendant sagement qu'il se prépare. Elle ne le quittait pas des yeux, sans vraiment s'en rendre compte, comme hypnotisée par ses mains alors qu'il déboutonnait sa chemise. Gênée, elle se détourna le temps qu'il soit prêt et tourna la tête juste au moment où il se mit à rire en s'excusant. Rassurée de le voir reboutonner son pantalon, elle se détendit:

-Merci...

Jillah se rendait bien compte qu'elle l'obligeait à changer ses habitudes, mais elle n'y pouvait rien, elle ne pouvait pas nager à côté d'un homme nu comme ça. En y songeant, elle avait encore le rouge aux joues, Nahel ne s'en rendrait sans doute pas compte mais...Il était le premier garçon à l'avoir embrassé et le premier garçon qu'elle avait vu nu. Enfin vu, aperçu plutôt, elle n'était pas attardée sur les détails.

Il passa tranquillement à sa hauteur et lui attrapa la main pour l'entraîner vers le lac, le plus naturellement du monde. Jillah regarda sa main dans la sienne mais ne fit aucun geste pour la retirer, parce qu'en vérité, elle n'en avait aucune envie. Elle sourit et le suivit tranquillement, le cœur battant un peu plus vite que d'ordinaire. Elle s'enfonçait dans l'eau petit à petit, frissonnant de la fraîcheur de l'eau avant que son corps ne s'habitue de nouveau à la température.

Son camarade se montrait prévenant avec elle et elle ne pouvait s'empêcher de le trouver adorable d'agir ainsi, rougissant de plaisir d'être le centre de son attention pour l'instant. Elle acquiesça d'un signe de tête à sa demande et continua de progresser sous ses yeux attentifs.

Puis ils s'arrêtèrent alors que l'eau lui arrivait aux épaules. Elle le regarda, toujours un peu méfiante, mais ne dit rien lorsqu'il lui prit le menton entre ses doigts. Malgré les précautions du jeune homme, ses joues se colorèrent légèrement mais elle se laissa faire et écouta attentivement ses explications.

-D'accord.

Elle lui offrit un regard déterminé, elle se montrerait prudente cette fois et puis il n'y avait plus de danger, n'est-ce pas? La jeune fille était un peu gênait et avait le cœur battant à la simple perspective de poser encore une fois ses lèvres sur celles du jeune homme. Lui, cela n'avait pas l'air de le déranger, mais d'après ce qu'elle comprenait, il avait des réactions inhabituelles pour un garçon alors pour lui, ce geste ne devait pas avoir la même signification que pour elle.

Toute à ses pensées, elle sentit à peine son bras enserrer sa taille pour la serrer doucement contre lui. Lorsqu'elle le réalisa, son cœur battit tellement fort qu'elle eut l'impression qu'il allait sortir de sa poitrine. Elle s'efforça de paraître sûre d'elle et leva les yeux vers lui en souriant:

-Oui, allons-y.

En réalité, elle n'était pas tout à fait sûre d'être prête mais bon, il fallait bien se jeter à l'eau, comme on dit. La jeune terra le regarda dans les yeux, quelque chose semblait l'inquiéter, elle se demandait bien ce que c'était. Soudain, elle repensa à sa dragonne qui était sans doute dans le lac. Devait-elle craindre un comportement agressif de sa part? Etait-ce cela qui perturbait son camarade, ou bien cela n'avait-il rien à voir?

Elle ne put retenir un petit cri de surprise lorsqu'il la plaqua contre lui. Elle leva les yeux vers son visage, ses grands yeux d'ambre écarquillés, que lui arrivait-il? Se passait-il quelque chose de grave?

-Nahel? Qu'est-ce qu'il y a ?

Ils ne craignaient rien dans l'enceinte de l'académie, n'est-ce pas? Par réflexe, elle enlaça la taille du jeune homme. Puis, se rendant compte de ce qu'elle était en train de faire, elle se redressa et se détacha légèrement de son étreinte:

-Euh je...on y va?

Elle tourna la tête et fit un petit signe à Salaun, resté sur la rive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Lun 7 Jan - 8:53

Lorsque le corps de Jillah se retrouva pressé contre le sien, la jeune fille ne put retenir un petit cri. Nahel en sursauta, il pensait lui avoir fait mal et l'avait instinctivement relâché de sa prise. Mais ce n'était pas la douleur qui l'avait faîte crier. Les grands yeux de miel de la Terra s'étaient posés sur lui, le regard inquiet. C'est ce qu'il se dit quand les bras de Jillah vinrent serrer sa taille. Il faillit trébucher, du moins mentalement il était même déjà tombé dans l'eau. Il ne savait plus depuis combien d'années des mains humaines l'avaient touchées, effleurées. Les écailles d'Ondine pouvaient vagabonder sur son corps, il était habitué à cette sensation un peu piquante mais à la fois familière et réconfortante.

La peau de Jillah était douce et son étreinte le rendait un peu nerveux. Nahel essaya tant bien que mal de ne pas afficher son trouble et la jolie Terra s'éloigna de lui tout naturellement. Avait-il gaffé ? Il ne le savait pas. Qu'est ce qu'il savait vraiment des humains en fait ? Avoir l'impression qu'un monde les séparer alors qu'ils étaient de la même espèce fit se fendre un peu plus l'armure de marbre du Lostreg.

Il n'avait pas pu lui répondre tout de suite, le temps d'emmagasiner toutes les pensées qui allaient de droite à gauche dans son esprit. Il ne pouvait que la regarder avec un regard interrogateur. On ne savait plus qui avait posé la question à qui. Lorsque Jillah se déroba de sa vue pour faire un signe à Salaun, Nahel rebondit mentalement, il fallait qu'il garde les pieds sur terre et surtout que sa langue se délie car la demoiselle n'aurait sans doute pas la patience d'attendre ses réponses indéfiniment.

Dans geste lent il posa sa main sur le haut de la tête de la jeune fille avant d’ébouriffer un peu ses cheveux. Pour la rassurer, il alla même jusqu'à lui faire un sourire, un peu crispé, mais il faisait des efforts pour que cela paraisse naturel.


- Ne t'inquiète pas, je pensais juste à Ondine. Elle a dû se réfugier quelque part pour bouder. Ne t'en fais pas, elle ne te fera aucun mal. Et puis...Je suis là.

Dans un mouvement qui se voulait « viril », il resserra sa prise sur la taille de Jillah, pour lui montrer qu'il était à ses côtés, qu'il avait la force de la protéger si le besoin s'en faisait ressentir. Même contre sa Dragonne. Dans l'eau, l'avantage était sans contexte donné à l'alliée de Nahel et le jeune homme ne le savait que trop bien. C'était pourquoi il pensa que si une altercation devait surgir entre les deux « femmes », il choisirait de protéger sa camarade, étant totalement sans défense dans les profondeurs du lac.

- Allé, on plonge.

Le jeune homme n'attendit pas une seconde de plus, prenant une profonde inspiration avant de s'immerger complètement, entraînant la Terra avec lui. D'un geste qui lui paraissait tellement naturel, il s'était propulsé en avant pour entamer la première descente sévère du refuge. Ce n'était pas une plage mais bien un lac et des paliers existaient pour les Dragons de différentes tailles. Ils étaient installés sur le plus haut palier, celui pour les animaux ne dépassant pas les un mètre. Histoire de barboter sans trop de difficultés.

Une chute vertigineuse d'au moins trois mètres se trouvait à quelques pas des deux jeunes gens et c'était bien vers cette forte déclivité que Nahel s'était précipité en emportant sa camarade, la tenant toujours fermement par la taille. Nager pour lui était aussi simple et naturel que de respirer et marcher alors il y était allé sans retenue. Jusqu'à ce qu'il réalise qu'il avait une « passagère » avec lui. Il ralentit le rythme à son maximum, ignorant des capacités de nageuse de la Terra. Ca nageait en fait une Terra ?

Au beau milieu de sa descente, l'Aqua s'arrêta, se laissant flotter. Il baissa le regard vers Jillah, espérant que celle-ci aille bien. Il tenta un geste, un genre de « ça va ? » en fermant le poing et levant uniquement son pouce. Les bulles d'air ne s'échappaient même pas encore de ses narines mais il était vigilant à ce que sa camarade ne soit pas à cours du précieux gaz. Il serra machinalement la jeune fille plus fort contre lui, s'il devait intervenir, il faudrait qu'il le fasse rapidement. Il espérait juste n'avoir pas mit trop de temps à se rendre compte qu'il n'était plus le seul humain sous les flots...

Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Mar 8 Jan - 18:10

Le visage de Nahel était empreint d'inquiétude, Jillah l'avait bien remarqué. Elle lui avait donc demandé de quoi il s'agissait, mais son camarade semblait perdu dans ses pensées. Elle se demandait bien à quoi il pensait. Elle s'exhorta à la patience et lui sourit lorsqu'il parut avoir retrouvé ses esprits. Elle allait d'ailleurs prendre la parole quand il leva la main et lui ébouriffa les cheveux. Surprise, elle haussa les sourcils mais ne dit rien, préférant que ce soit lui qui parle en premier.

Il se décida donc à lui répondre et se tendit un peu en entendant le nom de sa dragonne. Si seulement celle-ci voulait bien croire qu'elle ne lui volerait jamais Nahel...Mais elle s'insurgeait contre la jalousie d'Ondine, elle avait bien le droit de parler avec un camarade et lui aussi avait le droit de lui parler s'il le désirait. Elle ne le forçait en rien! Gardant son ressentiment pour elle, elle se concentra sur leur promenade aquatique.

La prise du jeune homme sur sa taille se resserra, et elle posa deux mains sur son torse, non pas pour le repousser, juste, comme ça. Elle aimait bien ce contact. C'était à la fois surprenant et agréable. Sans trop savoir pourquoi, elle s'était toujours imaginer que les hommes avaient la peau plus rugueuse, moins douce, mais elle se rendait compte que c'était totalement faux. Enfin il fallait dire pour sa défense que son père n'avait pas la peau la plus agréable à toucher. Il s'était battu de nombreuses fois contre les wyrms ou autres et ses mains, à force de soulever son énorme épée, étaient devenues calleuses. Pourtant, elle aimait toujours quand il la prenait contre lui. Mais c'était son père.

La jeune fille sourit, elle se sentait bien dans ses bras, alors quand il annonça qu'ils allaient enfin plonger, elle acquiesça d'un signe de tête, fit un dernier signe de la main à Salaun et prit une profonde inspiration.

La suite se passa très vite, en quelques secondes, elle se retrouva plusieurs mètres sous l'eau, toujours contre l'étudiant aqua, qui nageait aussi aisément qu'un poisson dans l'eau. Elle-même ne se débrouillait pas si mal, mais elle n'avait pas ses facilités. Cependant, heureusement qu'elle n'entendait pas les pensées de son camarade, parce qu'elle lui aurait sorti que les seamen n'avaient pas le monopole de la nage sous-marine! Bien sûr, c'était faux, mais Jillah était fière et nager faisait partie de ses passe-temps favoris, en plus de l'escalade pour laquelle elle était bien plus douée.

Elle fronça les sourcils lorsqu'il lui fit une sorte de signe. Sans doute voulait-il savoir si ça allait. En fait...pas vraiment, elle commençait à avoir du mal à retenir son souffle, alors elle fit un signe négatif de la tête et lui saisit le menton comme il le lui avait montré en surface. Bon, ça la gênait, mais elle voulait vraiment voir ce qu'il désirait lui montrer. Elle ne s'était jamais enfoncée si profondément dans les eaux du lac et elle était sincèrement curieuse de voir quels trésors se cachaient là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Sam 19 Jan - 12:48

Jillah secoua la tête à la négative, sa réserve d’air était bientôt épuisée et le jeune Aqua savait ce qu’il lui restait à faire. Il acquiesça devant sa camarade avant de lui prendre la main pour se libérer le menton de sa prise. Nahel n’hésita pas, si la vie de la Terra en dépendait, il ferait n’importe quoi. Il s’approcha de son visage avant de poser ses lèvres contre les siennes, poussant juste du bout de sa langue pour se créer un passage avant de souffler, se vidant un peu les poumons. Il n’avait jamais fait cela avant et cela lui paraissait étrange mais pas désagréable. Avoir de la compagnie humaine sous les eaux, c’était une drôle d’idée. Mais avec Jillah, tout était différent. Il finit de lui insuffler un peu « de vie » avant de se décoller d’elle. Il lui releva son pouce pour lui dire « mission accomplie » avec un espèce de sourire discret sur le visage.

En fait, il n’osait se l’avouer mais, il était heureux d’être avec quelqu’un. Il avait toujours été seul au milieu des abîmes avec pour seule compagne Ondine mais la présence de quelqu’un de son espèce était tout nouveau et … Il appréciait ce moment. Renouait-il avec les humains ? Peut être pas jusque là mais la présence de Jillah à ses côtés faisait beaucoup de choses qui le bouleversaient.

Maintenant que sa camarade avait récupéré suffisamment d’air pour le suivre dans les profondeurs, il battit rapidement des jambes pour se donner une impulsion importante pour reprendre leur descente. Il voulait vraiment lui montrer ce que seuls ses yeux avaient pu voir jusqu’à maintenant. Ils continuaient de descendre, serrant fortement Jillah contre lui. Ils allaient bientôt arriver de toute façon, le lac était profond mais il avait prit une bonne vitesse ainsi qu’un bon angle pour aller rapidement là où il désirait aller.

Et voilà que de la lumière brillait au loin dans la pénombre des profondeurs. Encore indiscernable à leur distance mais plus ils approchaient, plus les formes sortaient du décor rocheux. Une ville sous-marine se trouvait sous les eaux. Pas une ville pour humains, une ville pour Dragons, avec des bâtiments aussi colossaux qu’eux. Ce n’était pas une architecture d’homme donc peut être se trompait-il mais Nahel savait que ce qu’il y avait dans le lac, c’était une ville. Des rochers qui ressemblaient un peu à des maisons vu de loin, avec des grands espaces tels des squares. Les lumières que l’ont pouvait voir étaient du même genre que celles d’Ondine ou les poissons de grand fond en général. Elles étaient brillantes, envoûtantes mais pas éblouissantes.

L’aura qu’elles émanaient semblait dire « venez nous rejoindre ». Effectivement, à peine quelques secondes s’écoulèrent durant l’émerveillement des deux humains qu’un imposant Dragon sortit de cette « ville » pour remonter à la surface. Nahel le connaissait et lui fit signe de la main. Hochant la tête car il l’avait reconnu, le Dragon regarda dans leur direction sans faire plus attention que cela à leur présence. Lentement mais avec grâce, l’animal remonta tranquillement. Mais contrairement à Ondine, ce n’était pas un serpent, il avait bien des ailes mais n’était pas massif comme ses comparses des autres éléments.

Nahel se tourna vers Jillah et pointa son doigt en direction de la « forteresse ». Il avait envie de la lui faire visiter. Il connaissait quelques coins sympathiques même s’ils n’y trouveraient aucune boutique ou restaurant, ce n’était pas ce genre d’endroit qui laissait l’Aqua béat d’admiration. Il resta attentif à sa camarade, attendant qu’elle lui fasse un signe. Allait-elle toujours bien ? Avait-elle peur ? Qu’est ce qu’elle ressentait ? Tant de questions qui se bousculaient dans la tête du jeune Aqua dont les premiers pas chez les hommes étaient encore maladroits.

Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Dim 20 Jan - 16:07

Etrangement, ce baiser ne la mit pas du tout mal à l'aise, elle l'acceptait plus facilement, parce qu'elle savait que c'était pour partager de l'air, mais aussi parce qu'elle aimait ce doux contact. Et sous l'eau, cela avait quelque chose de magique. Elle le laissa faire, les yeux mi-clos, avant de les rouvrir, s'obligeant à se sortir de cette douce sensation qui avait commencée à prendre possession de son corps pendant ce bref contact.

Elle lui sourit donc en retour, pas vraiment encore consciente de ce que sa présence signifiait pour Nahel. La jeune fille tentait de l'aider en battant un peu des pieds, mais peine perdue, il se débrouillait mieux qu'elle, pourtant, elle refusait de le laisser faire tout le travail. Et pendant qu'ils nageaient, s'enfonçant toujours plus profondément, la Terra regardait autour d'elle, ouvrant grand les yeux sur cet univers qu'elle n'avait jamais pu réellement explorer à cause des limites de son corps.

C'était tellement apaisant de nager entre deux eaux. Le silence n'était pas assourdissant car son ouïe saisissait le bruit que créait leurs mouvements avec la résistance de l'eau. Puis, elle aperçut la lumière et enfin, tout ce qui se trouvait autour. Une sorte de ville à la taille des dragons. Un sourire béat éclaira son visage, c'était extraordinaire! Jamais elle ne se serait doutée que pareille beauté se trouvait dans les profondeurs du lac. Elle tourna la tête vers Nahel et lui offrit un grand sourire, puis ses yeux émerveillés s'agrandirent encore lorsqu'un dragon d'eau passa près d'eux.

Peu habituée aux dragons de cette taille, cela lui faisait toujours quelque chose quand l'un d'eux se trouvait à proximité. Elle était tellement admirative de tout ce qu'elle découvrait qu'elle en oubliait un peu ses limites. Heureusement, Nahel veillait sur elle et lorsqu'elle tourna son regard vers lui, elle reprit conscience de la réalité et s'aperçut qu'elle n'était encore pas loin de manquer d'air. Elle fit donc signe à son camarade qui partagea encore un peu de son air avec elle.

Elle allait finir par y prendre goût à force! Elle se morigéna et le suivit ensuite, restant contre lui, tournant la tête dans tous les sens pour ne rien manquer. Apercevant des silhouettes sombres ainsi que des dragons plus proches, elle en reconnut même certains. Ca devait leur faire tout drôle de la voir là! Elle fit un petit signe à ceux qu'elle reconnaissait, puis reporta son attention sur son camarade en se disant qu'il avait bien de la chance de pouvoir visiter cet endroit régulièrement.

C'était tout simplement déconcertant, mais terriblement excitant aussi! Jillah espérait juste que Salaun ne s'en faisait pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Lun 21 Jan - 10:56

Partager ce moment unique avec quelqu'un était si nouveau que Nahel en perdait la notion du temps. Il venait à peine de donner de l'air à sa camarade que déjà il devait encore en partager avec elle. Pas que cela lui déplaisait mais cela le ramenait à la triste réalité, personne ne pouvait vraiment partager son univers aquatique. Il serra un peu plus fort Jillah contre lui en l'entraînant vers le dernier endroit du jour où il voulait la conduire. L'Aqua pouvait partager son air mais lui aussi avait une capacité restreinte même si celle-ci était hors norme pour un simple humain. Cela faisait déjà bien quinze minutes qu'ils étaient sous l'eau soit trente minutes pour les deux personnes. La moitié du temps qui leur était impartie était déjà passée, il leur faudrait être rapide et prudent sur leur réserve avant de remonter.

Nahel se dirigeait aussi vite que possible vers un drôle de jardin sous-marin : des « fleurs » aux reflets bleutés et violets brillaient dans l'obscurité recouvraient entièrement une grande « plaine ». Ils avaient atteint un palier, pouvant même fouler le sol si cela le leur disait et ce fut le Lostreg qui montra l'exemple le premier à sa camarade. Les anémones des profondeurs étaient plutôt douces contrairement à ce que l'on aurait pu penser. Elles étaient plus duveteuses qu'en apparence et les toucher était assez drôle, comme de la fourrure sans l'épaisseur bien sûr. Le jeune homme aimait ce contact hors du commun.

Sans crier gare, après avoir touché le sol à son tour, Nahel prit Jillah par la taille et la plaqua, dos sur le sol. Il la regarda en souriant puis pour qu'elle ne panique pas, lui fit signe de s'accrocher aux deux rochers de part et d'autre de sa tête. Il lâcha enfin sa prise sur la Terra avant de s'éloigner d'elle quelques instants. Il nagea alors autour d'elle très rapidement en touchant les anémones presque en leur cœur et vint s'allonger à côté de sa camarade.

Il posa délicatement ses lèvres contre les siennes afin de lui donner encore un peu d'air puis se plaqua à son tour sur le dos, tout près d'elle. En lui souriant il lui fit signe de la main, un genre de décompte... 5 …. 4 …. 3 …. 2.... 1...

Tout à coup des milliers de petites perles dorées sortirent des fleurs sous-marines pour venir éclairer les profondeurs, comme un ciel sous la mer. Les petites boules étaient vraiment très lumineuses et contrastaient parfaitement avec le décor vide et noir de la vue depuis le sol. Nahel était vraiment heureux de contempler ce spectacle, il ne s'en lassait jamais, il était un enfant devant un feu d'artifice. Son sourire innocent en disait long sur ses pensées et ses yeux se penchèrent sur Jillah pour observer ses réactions. Il espérait qu'elle apprécie le spectacle autant que lui.

Mais toutes les bonnes choses avaient une fin et bien que cela lui était difficile de quitter les abysses, il lui fit un signe, l'index pointé vers la surface. Il était sans doute temps de remonter s'ils ne voulaient courir aucun risque, surtout pour la jeune Terra. Le Lostreg était déjà suffisamment heureux d'avoir pu partager un peu des merveilles des profondeurs en sa compagnie et si elle le voulait bien, il espérait que ce ne serait pas la dernière fois...
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 14/07/2012
+ Messages : 1944
+ Orbes + Orbes : 781
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Poste occupé : soldats des Lianes Terrestres
+ Nom du dragon : Salaun
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : la main de Gaïa
+ Inventaire : -Un pendentif en forme de dragon offert par sa soeur
avatar
Jillah le Derrien
Message Mar 22 Jan - 15:37

Jillah savait que le temps leur était compté, elle ne savait pas exactement combien de temps Nahel pouvait rester sous l'eau, mais il était obligé de partager son air avec elle, donc forcément, ce temps était divisé par deux. Alors elle fit de son mieux pour garder celui qu'il lui donna de nouveau le plus longtemps possible. D'autant plus que le jeu en valait la chandelle. Ce qu'elle avait sous les yeux était tout bonnement extraordinaire!

Devant elle s'étendait la "ville" aquatique des dragons d'eau. C'était magique, irréel presque. En tous les cas, elle était heureuse que son camarade ait accepté de l'emmener jusqu'ici. Elle aurait aimé ne pas être aussi limitée dans ses capacités de plongée sous-marine, mais elle n'y pouvait pas grand-chose. Enfin pour l'instant, elle profitait, les yeux écarquillés d'émerveillement.

Elle sourit à Nahel qui l'entraîna vers un autre endroit magique, une sorte de jardin de fleurs aquatiques qui brillaient dans l'obscurité des profondeurs. La jeune Terra en aurait presque eu le souffle coupé si elle était à l'air libre, en tous les cas, elle était émue.

Elle prit pieds dans le jardin et alors qu'elle était encore sous le charme de la magie du lieu, elle sentit les bras de Nahel entourer sa taille et le monde bascula, presque avec une lenteur déconcertante. Heureusement qu'elle se souvint à temps qu'ils étaient sous l'eau, cela l'empêcha de crier de surprise et de laisser échapper l'air qui lui permettait de rester sous la surface. Elle leva les yeux vers son camarade, se demandant ce qu'il avait derrière la tête, le cœur battant. Puis elle s'accrocha comme il le lui avait conseillé et le suivit des yeux alors qu'il décrivait des cercles autour d'elle.

Elle se demandait bien ce qu'il fabriquait. Il tourna ainsi un petit moment avant de s'allonger près d'elle et de poser ses lèvres sur les siennes pour lui transmettre encore un peu d'air. Ses joues se colorèrent malgré elle mais elle lui sourit et regarda sa main qui décomptait. Que pouvait-il bien manigancer?

La réponse se matérialisa rapidement quand des dizaines de petites lumières s'élevèrent tout autour d'eux. Jillah écarquillait les yeux et sa main serra doucement celle de Nahel, elle était sous le charme, vraiment. Son camarade lui avait fait un cadeau magnifique et elle en était profondément touchée.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin et l'étudiant aqua lui rappela qu'il était temps qu'ils remontent. En effet, elle commençait à présent à se rendre compte qu'elle commençait de nouveau à manquer d'air. Alors, à regret, les deux étudiants retournèrent à la surface.

Salaun, heureux de les revoir sains et saufs, s'approcha de sa dragonnière qui lui flatta le museau:

-Tout va bien.

Le dragon de Terre acquiesça et posa son regard orangé sur Nahel. Jillah se tourna elle aussi vers lui et s'approcha pour lui prendre la main:

-Merci Nahel...c'était magnifique! Vraiment, merci.

Un grand sourire éclairait son visage et les gouttelettes qui constellaient son corps brillaient au soleil, ses cheveux étaient sans dessus-dessous mais elle s'en fichait bien. Elle était heureuse comme cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps, elle avait encore des étoiles plein les yeux:

-Promets-moi qu'on recommencera! C'était tellement beau!

Salaun se demandait bien de quoi ils parlaient mais il aurait bien le temps de poser la question à la jeune fille. En tout cas, il ressentait son excitation et sa joie.

Jillah alla même jusqu'à déposer un petit bisou sur la joue de Nahel:

-Oh, je dois filer, Nailah m'attend pour qu'on s'entraîne! Je la connais, si je suis en retard elle serait capable de venir me chercher par la....enfin de venir me chercher.

Un sourire toujours collé sur le visage, elle entreprit de se rhabiller bien qu'elle soit encore mouillée, mais elle s'en fichait. Elle remit une mèche mouillée derrière son oreille:

-Grâce à toi j'ai passé une super après-midi. Au fait...si tu as besoin de quoi que ce soit...n'hésite pas à venir me voir.

Avec un grand sourire, elle lui fit un signe de la main et s'éloigna avec Salaun, encore sur son petit nuage.

[RP clos pour ma part, merci mon Nahelounet!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solyane21.deviantart.com
avatarInvité
Message Jeu 24 Jan - 7:32

La vie sous les eaux n'étaient pas éternelle pour les humains et c'était à regret que Nahel quitta les lieux, ramenant Jillah avec lui. Arrivé à la surface, par réflexe, il avait inspiré profondément, emplissant ses poumons de l'air qui lui manquait. Il vit sa camarade faire de même et rapidement remit, se dirigèrent tous les deux sur la berge. La Terra avait l'air vraiment heureuse, le Lostreg pensa même qu'elle aurait pu s'envoler. En effet, la jeune fille sautillait, peut être sans s'en rendre compte d'ailleurs mais un sourire n'avait pas quitté ses lèvres depuis leur remontée. Le Dragon de Jillah, le dénommé Salaun, s'approcha d'eux. La Dragonnière lui caressa le museau et elle avait des papillons dans sa voix. Nahel ne put s'empêcher de sourire à son tour, à croire que la joie pouvait être communicative entre humains.

Elle finit par lui prendre la main et le remercier. L'Aqua en était vraiment heureux. Cela lui fit chaud au cœur lorsque son regard croisa celui de Jillah. Elle avait vraiment un joli visage et son corps … Il n'avait pas vraiment fait attention à ce dernier mais au vue de la réaction corporelle spontanée du Lostreg, il devait sans doute l'apprécier également. Il ne pensait à rien de pervers, il la trouvait juste belle, c'était tout.


- Promets-moi qu'on recommencera ! C'était tellement beau !

Les yeux innocents de Jillah le laissèrent sans voix, jusqu'à ce qu'après un léger flottement, il soit capable d'ouvrir la bouche.

- C'est promis.

Et avant même qu'il puisse dire autre chose, la jeune Terra lui avait posé un baiser sur la joue. Le cœur de Nahel rata un battement et sa langue n'arriva plus à se délier. Il avait écarquillé les yeux, ses joues s'empourprant sous ce contact éphémère mais si doux. Jillah n'arrêta pas une seconde, c'était un vrai tourbillon, elle se rhabilla encore humide et se dépêcha de rejoindre une certaine … Nailah ? L'Aqua n'avait pas percuté sur le nom de la camarade qui l'attendait, il était encore sous le choc. Il avait embrassé ses lèvres plus d'une fois mais … Ce n'était pas dans cette optique, cela ne lui avait absolument pas traversé l'esprit. Ce contact sous-marin n'était qu'une question de survie rien de plus.

La Terra s'en alla avec son Dragon aussi rapidement qu'une brise, « pouf », elle avait disparut en un instant. Seule la main du Lostreg continuait à dire au revoir dans le vide. Puis Nahel se laissa tomber sur les fesses, assis comme un benêt, une main posée sur la joue que la jeune fille avait baisé.


- Hé ben mon vieux … Qu'est ce qui t'arrives....

Il avait murmuré tout haut ce qu'il pensait, le trouble s'installant en lui comme un virus qui contaminait son âme. Cette fille... Par tous les Dieux, pourquoi le perturbait-elle ainsi ? Au loin au milieu du Lac, Ondine avait sorti la tête jusqu'aux yeux, observant de loin son fils comprendre que quoi qu'il fasse, quoi qu'il veuille …. Son cœur était humain.



[Clos pour moi aussi ! Merci Jillah-chou ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

[clos]Comme un poisson dans l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: rp V1-