AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Libre comme l'air | Selen Trazelvor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Civils
+ Date d'inscription : 05/06/2015
+ Messages : 8
+ Orbes + Orbes : 6
+ Âge du Personnage : 19 ans
+ Poste occupé : Voleur
avatar
Selen Trazelvor
Message Sam 6 Juin - 0:11


Prénom Nom
"Seul demain sait de quoi sera fait l'avenir. Pour cela, il faut le vivre."
Nom : Trazelvor (mais il ne l’emploie plus pour ne pas causer de tort à sa famille)
Prénom : Selen
Surnom : Len
Âge : 19 ans
Groupe : Civils
Nation d'origine : Keven
Métier : Voleur
Arme : Rapière
Ce qu'on dit de Moi
Une allure discrète, une présence que l’on remarque à peine. Son objectif n’étant pas de se faire remarquer dans une foule pour mieux dérober ce qui ne lui appartient pas, Selen possède un goût pour les vêtements passe-partout, notamment ceux qui ne redoutent pas les longs voyages le plus souvent à la belle étoile. Disons plutôt qu’il ne perd pas son temps en considérations inutiles à l’égard de sa tenue et se moque un peu de ce qu’il a sur le dos, du moment que ça lui permet de transporter ses prises du jour et de résister aux nuits trop fraîches. Généralement, il opte pour des tuniques blanches, à l’origine du moins, qui se rapprochent progressivement d’une teinte beige ou marron clair au fur et à mesure qu’il les porte. Un pantalon plus foncé et parfois une veste de la même couleur accompagne le tout. Seules parties de sa tenue qui lui arrachent un vague intérêt : les chaussures – il veille à ce qu’elles tiennent le coup, n’étant pas en mesure d’en changer souvent, lui qui est toujours en vadrouille – et la ceinture parce que sa rapière s’y trouve.

Voleur de profession, se battre ne fait pas partie de ses activités quotidiennes. Néanmoins il sait se défendre en combat rapproché et pour cela, il s’assure d’avoir toujours sa rapière à portée de main. Celle-ci se démarque des autres par une pierre du même bleu que ses yeux, beaucoup plus clair qu’un saphir mais probablement de la même lignée. Un petit bijou – dans tous les sens du terme – qu’il s’est fait un plaisir de dérober à un noble, un jour de marché. A noter qu’il lui arrive de porter des gants en cuir lorsque le temps se rafraîchit, ou simplement par envie. Niveau corpulence, le garçon n’est pas très grand, ni très musclé. On peut deviner une légère musculature sous son haut et dans ses épaules mais cela s’arrête là. Encore une fois, il a choisi de développer sa dextérité et sa vitesse à la course plutôt que ses abdominaux. Ses cheveux ressemblent à une tignasse brune indomptable, à l’image de leur propriétaire, laquelle lui retombe devant les yeux, même si ce n’est pas faute d’essayer de remettre de l’ordre dedans chaque matin au réveil. Des cheveux souples comme ceux de sa mère d’après son père. Autre souvenir de cette dernière, le bleu de ses yeux, semblable à celui du ciel en été. Ou encore de la mer lorsqu’elle est calme.

Seulement ils n’ont que la couleur de jolie : en effet, ils sont inexpressifs la plupart du temps, notamment lorsque Selen est sur le point de partir arpenter les rues pour voler quelques trophées à revendre. Le garçon n’est pas du genre à exprimer facilement ses émotions. Après sa fuite, il a appris à vivre seul, perdant peu à peu l’envie de côtoyer d’autres humains plus longtemps que nécessaire. Sa confiance en ces derniers est d’autant plus fragile que chacun d’entre eux représente une menace à son petit commerce illégal. Cela ne veut pas dire qu’il ne ressent rien, bien au contraire ! D’un naturel casse-cou, intrépide, insolent et sarcastique, il compense son physique discret par une grande gueule. Un rien le fait râler et il ne compte plus les futiles querelles avec le Magus qui l’accompagne partout. Son meilleur ami autant que son pire cauchemar dont le principal loisir consiste à griffer Selen sur toute la largeur du visage, au niveau du nez… Le garçon est également extrêmement radin : s’il pouvait ne pas manger pour ne pas dépenser son argent dedans, il le ferait volontiers.

Malgré ses difficultés relationnelles évidentes, il n’est pas du genre à tourner le dos à quelqu’un qui a su s’attirer sa confiance. En dépit de sa profession, Selen est une personne honnête, qui achète ce qu’elle porte ou consomme – à l’exception de la rapière – tandis qu’il revend au plus offrant ses trophées de chasse. En effet, ses cibles privilégiées sont les nobles et les marchands qu’il soupçonne de s’être enrichis sur le dos des autres. Ce n’est pourtant pas un Robin des Bois comme on l’imagine, loin de là. Ambitieux, il nourrit l’espoir de dérober un jour un œuf de dragon, simplement pour satisfaire sa soif d’exploits. Mais avant cela, il espérer avoir l’occasion de voler un haut-dignitaire, pour la forme dirons-nous. Ce n’est pas tant le plaisir de causer du tort qui le fait voler, mais celui de dépasser ses propres limites, d’inscrire son nom dans l’Histoire des voleurs dignes de cette profession quelque peu contestée parmi les générations. Quant aux Dragons et bien… Ils lui sont indifférents. Bien sûr qu’il est impressionné, effrayé sans doute par ces bêtes majestueuses mais il ne juge pas ceux et celles qui choisissent de s’unir à de telles créatures, légalement ou non d’ailleurs. Il en recherche un en particulier…
Écoutez mon Histoire
Et si votre histoire se résumait à un pari fou ? Comme celui de mettre les voiles bien trop tôt, sur un coup de tête et ainsi quitter les bras protecteurs d’une mère pour découvrir les milles périls du monde extérieur ? Né au sein d’une famille de marchands ambulants, le petit Selen grandit au fil des saisons, toutes attribuées à un paysage différent. A défaut d’avoir eu le temps de tisser des liens amicaux dès son plus jeune âge, il apprit à reconnaître la plupart des créatures qui peuplaient ces terres. Il parvenait même à réciter sa géographie sur le bout des doigts. Pratique quand on se déplace sans arrêt d’une ville à une autre, changeant de régions. En effet, il avait hérité de son père, un goût certain pour le voyage et l’inconnu. Un homme grand et fort, que rien ne semblait pouvoir faucher dans sa course. Si ce n’est la mort elle-même. Bêtement. Un charriot renversé par un animal affolé, une blessure mortelle. D’abord déterminé à reprendre le commerce de son père après la disparition de ce dernier, Selen ne vit pas la menace se profiler à l’horizon. Passé le deuil, sa mère rencontra un autre homme. La solitude pesait sur le moral de cette femme courageuse, qui n’avait pas le cœur à laisser à son fils ainé, le devoir de reprendre la suite de son père. Si jeune. Trop jeune. Non, elle allait devoir compter sur quelqu’un d’autre. Et elle crut trouver cette autre personne chez le second et dernier homme qui partagea sa vie faite de désillusions trop vite arrivées. Rapidement, les choses ne se passèrent pas bien entre l’adolescent et son beau-père. Ils ne s’entendaient sur rien, y compris sur la manière dont le premier voulait faire sa vie. Habitué aux grands espaces, au ciel étoilé comme plafond au moment de s’endormir, il ne voulait pas se voir enfermé pour des études futiles à ses yeux. Et puis cet homme n’avait aucun scrupule à arnaquer ses clients. Du moment qu’il pouvait s’enrichir, rien d’autre ne l’intéressait. Refusant de vivre aux côtés d’un tel individu, Selen prit sa décision. Celle-ci ne naquit pas un jour dans son esprit, elle commença à germer sous forme d’idée farfelue, d’espoir fou, d’envie de fuite en avant, puis de progressivement se faire une place marquante dans son futur. Rassemblant ses affaires, ajoutées à cela quelques pièces pour entamer sa nouvelle vie, il partit. Sans un mot, sans un regard. Il tourna le dos à sa famille. Sa mère et son jeune frère. Non pas avec indifférence, loin de là. Il put sentir son cœur se déchirer à mesure que ses pas l’éloignaient des siens.

Il lui restait simplement à trouver sa voie. Comment vivre quand on n’a que 16 ans et pas de travail ? La renommée de son père avait doucement été ternie par celle de son beau-père et se projeter dans l’artisanat ou le commerce ambulant était hors de question pour lui. Tôt ou tard, il les rencontrerait de nouveau et se refusait à les affronter. En désespoir de cause, il opta pour la capitale comme première et unique destination. Sans doute trouverait-il quoi faire une fois sur place, débrouillard comme il l’était. En dépit de sa bonne volonté et de ses connaissances sur le terrain, le voyage se révéla plus éprouvant que prévu. Voyager seul et sans assez de vivres n’avait rien à voir avec un voyage au sein d’un groupe soudé, préparé pour ce genre d’épreuves. L’adolescent se retrouva rapidement à court d’eau et de vivres. La fatigue et la soif le faisaient dévier lentement de sa trajectoire, sans même qu’il ne s’en aperçoive. Quelques jours seulement après sa fuite, il tomba inconscient. Son histoire aurait pu s’arrêter là. Tragiquement. Les ombres des charognards planant au-dessus de son corps immobile paraissaient anéantir tout espoir de survie. Et pourtant, l’une d’elle se rapprocha lentement. D’abord de la même taille que les rapaces, elle grossit progressivement, chassant les derniers spécimens avides de chair fraîche. De puissantes pattes recouvertes d’écailles se posèrent sur le sol. Un souffle rauque résonna non loin des oreilles de Selen. Mais déjà, il ne l’entendait plus. Lorsqu’il reprit connaissance, il se trouvait allongé dans un lit confortable. Dehors, les cris des enfants et des marchands se faisaient entendre, rendant l’atmosphère plus chaleureuse qu’elle ne l’était grâce aux seuls rayons du soleil filtrant à travers les épais carreaux de la fenêtre de chambre. L’adolescent se redressa péniblement dans le lit, essayant de comprendre ce qui s’était passé. Un jour il s’écroulait d’épuisement en pleine nature sauvage, une autre fois il se réveillait… A la capitale ?! La vue des bâtiments à l’extérieur lui confirma ce fait. Comment avait-il pu y parvenir ? La gérante de l’auberge lui expliqua alors qu’un dragonnier l’avait déposé ici il y a quelques jours à peine, déposant une coquette somme d’argent afin qu’il soit bien traité. Mais il n’avait pas donné son nom et s’était aussitôt envolé, une fois son protégé entre de bonnes mains. Selen ne sut jamais qui était cet homme. Aujourd’hui encore, il est à sa recherche, espérant pouvoir rembourser sa dette auprès de lui.

Après avoir remercié la femme pour s’être occupé de lui, il décida de reprendre sa route. Atteindre la capitale était une chose, il lui fallait désormais trouver quoi y faire ! Malheureusement pour lui, il faisait trop jeune et surtout maigrichon pour intéresser qui que ce soit. Rapidement, il dut se résoudre à ce qui l’exécrait le plus : le vol. Selen essayait de se convaincre que c’était simplement pour lui permettre de survivre un jour de plus, avant de trouver autre chose. Et pourtant, les délits se répétèrent. La chance du débutant était de son côté. Pas pour longtemps. Un jour, il eut la malchance de tenter de dérober la bourse du chef d’une guilde de voleurs qui sévissait dans la capitale. Etranger à ce monde-là, l’adolescent ignorait à qui il avait affaire jusqu’à ce que l’autre lui attrape violement le poignet. Passée la colère, l’homme fut intrigué par ce garçon à l’air revêche, presque coupable par moment. Dire qu’il avait failli ne pas sentir cette main intrépide s’en prendre à son argent. Il n’était pas encore parfait mais avec un peu d’entraînement… C’est ainsi que Selen se retrouva à payer sa dette envers le voleur, subissant les directives de ce dernier. Avec le temps, il finit par acquérir la technique. Et une fois qu’il eut entièrement payer sa dette aux yeux de son mentor improvisé, le jeune homme envisagea de partir. Voyage de nouveau. Voler dans d’autres villes mais pour revendre et faire son propre commerce. Grâce au réseau souterrain dans lequel il avait muri ces quelques dernières années, Selen vit ses affaires prospérer. Il accepter de voler sur commande, tout en rencontrant prudemment ses clients avant et après le délit. Il n’était jamais à l’abri d’un piège pour le faire arrêter. La loi n’aimait pas beaucoup les voleurs et la menace d’une mort plus ou moins atroce pesait sans cesse sur ses épaules. Quant au Magus qui l’accompagne et avec lequel il se chamaille sans arrêt, il a décidé de son propre chef de suivre le jeune humain. En effet, Selen l’a découvert un jour, prisonnier d’un piège de braconnier et plutôt que de l’attraper, il a décidé de le libérer, fasciné depuis toujours par ces étranges créatures. L’animal est devenu un compagnon de route, puis un ami même s’il conserve une part d’indépendance. Il lui arrive de quitter Selen pendant quelques heures, voire plus mais l’intéressé a appris à accepter ces situations. Après tout, étant indépendant lui-même, il ne pourrait accepter de souffrir d’une quelconque autorité sur ses propres actes, aussi tolère-t-il le comportement de son ami poilu. Et à l’heure où je rédige ces lignes ? Et bien les deux compagnons sont toujours en vadrouille. Qui sait, peut-être les croiserez-vous au détour d’une ruelle ou bien sur les routes ?
Et Vous ?
Pseudo Internet : Natsu
Comment avez-vous connu Lindorm ? Via Google
Le Code : Les dragons se cachent pour mourir..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur
+ Date d'inscription : 20/08/2014
+ Messages : 689
+ Orbes + Orbes : 1379
+ Âge du Personnage : 26 ans
+ Poste occupé : Professeur de Maîtrise du Don, Directrice de Lindorm
+ Nom du dragon : Hagen
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Roncecoeur
+ Inventaire : Son pendentif de jade, quelques menues affaires et des pétales fanés.
avatar
Bryne O'Cuinn
Message Dim 7 Juin - 9:46

Ma fois la fiche est impeccable je n'ai rien à y redire, soit le bienvenu sur le forum, te voilà donc validé =D
Vous êtes Validé !
Félicitations, vous obtenez 100 orbes !

En tant que nouveau venu, pensez à remplir vos champs de profil (sous votre avatar). Vous pouvez dès à présent aller créer vos liens ici, votre répertoire de sujets ici et voir nos demandes de RP ici si jamais vous n'osez pas vous lancer seul. Et n'oubliez pas de recenser votre avatar sur ce sujet : Recensement des Avatars, et celui de votre dragon sur celui-ci : Dragons et Dons répertoriés.

Vous êtes également vivement invité dans le flood ! Vous verrez, nous ne mordons que sur demande.

Amusez-vous bien parmi nous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t792-bryne-une-fleur-de-sang http://lindorm.forum2ouf.com/t790-histoire-de-fleurs-et-d-epines

Libre comme l'air | Selen Trazelvor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: Trouver sa Voie :: Le Grand Registre :: Fiches Validées-