AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Caesar Fausto Iñigo Quinto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 29/03/2015
+ Messages : 213
+ Orbes + Orbes : 256
+ Âge du Personnage : 30 ans.
+ Poste occupé : Capitaine des Mirages Aquatiques.
+ Nom du dragon : Énkata.
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Lame d'Eau [WaterCut]
+ Inventaire : Du Matériel de Pêche ! Et probablement un oreille de poche pour des siestes parfaites.
avatar
Caesar F. Quinto
Message Dim 29 Mar - 21:17


Caesar F. I. Lope de Vega y Quinto
"La puerta gira sobre sus goznes y el perezoso en su cama."
Nom : Lope de Vega y Quinto. Mais vous savez, « Quinto » tout court c’est mieux. C’est moins pédant, long, fatiguant. Ouais, « Quinto » se suffit à lui-même. En plus, je suis pas à Bianca alors, je n’ai pas à me la péter : si ? Vous êtes gonflant…
Prénoms : Caesar Fausto Iñigo. Mais, Caesar c’est plus qu’assez vous savez. Bon, quand je signe mes écrits j’ai l’habitude de tous les mettre. Habitude protocolaire gonflante, devenue réflexes. Car mes prénoms, ça prouve que je ne suis pas un autre Caesar. Tel que mon cousin au cinquième degré, Caesar Luis Herminio, par exemple. Ouais, en fait, sur le courrier je ne dois pas oublier l’intégralité. Sinon, Caesar…et encore, chez les mirages, on me nomme « Fausto ». Pourquoi ? Car entre Caesar et Caeruleus y’avais de quoi se mélanger les pinceaux pour les nouveaux. Mais bon, j’ai tout dit je crois.
Surnom : Comme dit, mes hommes m’appellent Fausto, même si les nouveaux d’aujourd’hui ne comprennent pas pourquoi. Ils imitent, c’est sympa tiens. Mon truc, ok, mon jumeau me nomme « Cici ». Mais je hais ce surnom débile, donc je l’en affuble à son tour.
Âge : En fait, ça doit faire 2 ans que je dis que j'ai 30 ans ? Pourquoi ? Car j'aime les chiffres multiples de 5. Avant ça, je répétais tout le temps que j'avais 25 ans. Mais bon, cette année c'est bien : j'ai eu 30 ans en Janvier 1569. Oui, je suis de début d'année. C'est pratique pour compter les années qui passent mine de rien.
Groupe : Non, je ne suis pas un putain de Wyrm Ailes Ecarlates. Pourquoi, si on agit en décaler et qu'on a une tête un peu bizarre, on pense de suite que je suis un méchant fou destructeur ? Quelle fermeture d'esprit...et ça s'étonne de perdre au go contre moi ? Tss...Je suis dans les Escadrons d’Élites.
Nation d'origine : Aéria. Oui, les coincés de la raie des fesses, avec le protocole dans le sang, martelé à la cravache et compagnie. Oui, cette même noblesse. Hein ? Ah non, désolé, je suis pas né dans les petits quartiers, même si sans mon nom de famille, certains l'auraient crut. Pas à me plaindre de trop sur ma nation pour la peine...
Métier : Capitaine, depuis peu je rassure, de l'Escadron d’Élite des Mirages Aquatiques. Fallait bien quelqu'un pour remplacer le Capitaine Ivar partit compter fleurette à celui-là même que j'avais remplacer au grade de Lieutenant. J'aurais aimé être un cinquième ou sixième choix, et pas le premier de la liste à pouvoir être remplaçant...
Arme : Yo no tengo la fuerza...D'accord, d'accord. Bordel, je vous frappe quant vous avez plus la force de parler vous ? Je manipule la naginata, une lance traditionnelle wushei. Ma mère est habile dedans aussi...Et ma lance aurait appartenu à un de ses aïeuls. C'est une lame forgée par les YeongWong : Yoru no Hana.
Ce qu'on dit de Moi
Je ne suis pas toqué. Ni bizarre. Juste, j’aimerai qu’une journée dure 72H. Et 72H de sieste je vous pris ! Et cela, avec un travail offrant 7 jours de siestes sur les 7 jours d’une semaine ! Mais je n’ai pas encore trouvé...Et je crois que l’armée, ce n’est pas le meilleur plan pour. Mais cela me permet d’esquiver les mariages arrangés. Déjà que mon père s’arrache les cheveux à me trouver une lady ! J’avoue que je ne l’aide pas à faire honneur au sang des Quinto. J’ai du mal avec mon oncle à cause de ça…Mais qu’importe, je m’égare sur le sujet.

Physiquement…je suis tous ce que les Quinto vont déplorer et détester. J’ai profité d’être loin des yeux (loin du cœur ?) pour me faire tatouer petit à petit. J’ai le corps parsemé d’une multitude de tatouages. Il représente, généralement, des tracés de cercles mystiques aux propriétés de « magie noire » dans des vieilles croyances. J’avais trouvé les motifs dans un livre d’occulte de ma mère, et je les avais adorés. Alors, petit à petit, je me suis fait tatouer. Mains. Torse. Cou. Bras. Dos…Mes fesses ne sont pas tatouées, non. Et mes jambes non plus, ni mes pieds. Le haut de mon corps, par contre…

J’ai aussi fait un « massacre » de ma longue chevelure noir, héritage wushei. Sans compter les piercings. Je crois que quand mon truc a prévenu les parents dans un courrier, j’étais à Lindorm à l’époque, ils ont faillit avoir une syncope. Enfin, Père. Mère a commenté le détail de mes tatouages…ravie de voir que j’avais bien mémorisé ce livre. On a put parler durant des heures, en Wushei, des vieilles croyances de « magie noire » Wushei, et leur différence avec la vision Kevii ou encore Saabi. C’était génial.

Et puis, avec ma peau diaphane qui n’aime pas trop le soleil…et mes yeux devenus étranges depuis mon alliance, sans que je ne puisse l’expliquer…bah, ça rend bien.
Je détonne en costume aérien, et on me force à retirer mes piercings et à mettre une perruque dans ce genre d’occasion. Mais en temps normal, je porte le premier bout de tissu qui me passe sous la main. J’en ai tellement rien à faire du paraître…

Mon…caractère ? On va plutôt parler de psychologie, et de relationnel. Cela devrait être des termes plus adapté à ma situation.
Je suis quelqu’un, je pense, de logique. D’accord, j’ai des passions tordues et illogiques…mais car ce n’est pas ça, la définition d’une passion ? J’ai du mal à comprendre ce que les autres trouvent d’intéressant à « l’amour ». N’est-ce pas juste un sentiment qu’un truc que les gars de Prima ont nommé « endorphine » nous fait ressentir ? Je crois qu’ils ont même découvert que le chocolat en faisait produire ! J’aime le chocolat. Donc, l’amour, c’est trouver quelqu’un qui donne un stimulus suffisant pour ressentir la même sensation que de manger du chocolat ? C’est quoi l’intérêt ? Je veux dire…le chocolat c’est bon car à petite dose. Une personne, ça vous colle et vous fait bosser. Cela demande des efforts : et c’est ennuyant. Je n’ai pas la force, ou la motivation, pour ça. Trop de travail.

Je connais les émotions, sans les connaître. Les décrypter chez les autres, c’est amusant. Tenter et expérimenter, pour voir si on peut réagir aux mêmes stimuli c’est sympa aussi. Mais ça demande du travail, et c’est ce que j’aime le moins. Effort ? Travail ? Sérieux ? Cela réduit mon temps de sieste.
Ce que je veux, c’est que les choses soient simples. Classé ma collection de yeux de verres dans des bocaux de formol, pour les installer avec le meilleur angle de vu pour apeurer un visiteur. Ranger les ossements dans des cadres, pour reproduire l’animal dont c’est issu…ou la personne. J’adore mon squelette humain, qu’on m’a vendu à l’académie de Prima. Ils ont étudié le corps humain, pour la médecine, avec des ossements du genre. Profanation ? Une chose que les gens ont inventée…s’ils ne voulaient pas qu’on trouve ou joue aux osselets avec leur dépouille, ils avaient qu’à demander à être incinéré.

Je suis un gars simple, vraiment. Oh et, j’aime la pêche.
Écoutez mon Histoire
Sumimasen, demo… Yo no tengo la fuerza.


… …
… … …

C’est si gênant de mélanger le Wushei et l’Aeris ? Vous êtes fatigant vous savez. Vous m’avez *baille* fait parler plus souvent que jamais, et vous voulez encore me faire parler ? Bon, d’accord, mais c’est la seule fois où je vais vous racontez ma vie inintéressante.

Je suis le fils aîné de Filipe Lope de Vega y Quinto. Frère de l’actuel chef de la famille Quinto. Ma mère ? Il s’agit de Satsuko Quinto, née Higan…La sœur de l’actuel chef de famille Higan. Mais je n’en sais que peu sur sa famille, notre famille Wushei. Elle n’en parle jamais, comme si c’était une tradition. Et honnêtement, je n’ai jamais voulu creuser le sujet. Cela demanderait des efforts, et aussi, de déterrer des choses sur Wuweishu que je ne veux pas savoir. La réputation sordide et mystérieuse, mais influente, des stratèges Higan me suffit.
Et puis, je pense que j’aime bien ma mère. On a les mêmes attraits de conversations. Oh, je vous rassure ! C’est un mariage arrangée qui a unit mes parents ! Amour ? Chose étrange que votre concept semblable à ce que je peux ressentir en mangeant un morceau de chocolat.

Bon, pour en revenir à ma naissance. Je suis l’aîné, oui, mais à peu de chose prés j’étais le second né. Car j’ai truc, mon jumeau. Castiel de son petit prénom à Cici. Oui, Cici, ou truc, choisissez votre option.
C'est un homme raffiné là où je suis homme débraillé. Il est blond, là où je suis noir charbon. Il est doué dans le Grand Jeu, là où je baille aux corneilles avec un œil morne sur le sujet. Je suis mal vu de la noblesse aérienne, d’où l’absence de bon parti digne des Quinto pour me marier.
Même si mes plus ou moins récentes montées en grade bah…cela redore mon « blason » de trop, si vous voulez mon avis. Mais j’ai souvent entendu mon père s’énerver après ma mère que j’ai hérité de toutes ses bizarreries. Il n’a pas tord cela dit…je fouillais les documents occultes de ma mère dés que j’avais un instant. Et avant le mariage de mon père avec une Higan, il n’y avait eu aucun lien avec des dragons d’eau ou de ténèbres ! Seulement des vents, et de ce qui s’est révélé être des lumières. De quoi bien rire, non ? Car, les Higan sont liés à l’Esprit et au Sun. Soit, à l’Eau et aux Ténèbres.

Enfin, petit garçon je buvais le savoir. Mais j’étais déjà en grand rêveur-dormeur. Je préférais rester dans les antres les plus sombres de notre demeure, et je me faufilais loin de mes leçons. Je savourais la brise marine lorsqu’on prenait le bateau pour visiter la famille de mère. Et j’adorais quitter l’île volante pour une entourée d’eau, où je pouvais pécher.
J’avais hérité du sang wushei de ma mère, et de grand-mère il faut croire. Vu qu’en dehors de mes yeux topaze, hérité de mon père, je n’avais que peu en commun avec lui. La seule chose sur laquelle j’étais assidu, c’était l’enseignement de la naginata. Enfin, assidu : à ma façon. La lame de mère m’attirait, inexorablement. Je rêvais de la faire mienne. Et le futur me la donnera.

J’ai jamais été très habile ou à l’aise avec la famille. D’autant plus avec mes cousins et cousines. Je préfèrais récupérer les os de petits rongeurs morts, et faire des maquettes ou tableaux avec. Ou lire des recueils sombres. Cela avait le mérite de me faire ricaner.
Mon frère ? Il était le fils que mon père voulait, et ça m’allait. Castiel et moi, on a toujours sût ce que l’autre pensé et on s’est toujours disputé par le verbe. Mais on était aussi peu doué à nouer de « vrais relations » je crois.

Quand j’ai rencontré Énkata ? En 1545. Un joli nombre, hein ? Non, je ne donnerais pas mon âge, car lui, ce n’était pas un multiple de 5. Et mes tocs je vous les…hum hum. Je disais donc, en 1545…alors que je péchais. De nuit.
Vous savez, j’ai toujours sut que je ne serais pas lié au dragon de la famille Quinto. Déjà, je n’aimais pas sa tête. Ensuite, il était trop lumineux ça ne m’allait pas au teint. Et enfin, bah, ça aurait été ennuyant. Mais ce jour-là, j’ai trouvé celui qui me plaisait, je pense. Y’avais une petite lumière dans l’eau, et ça tirait sur mon hameçon. J’ai fini dans la flotte, simplement…à constater que mon hameçon avait accroché un tentacule visqueux au bout lumineux. Tirant dessus, j’avoue que je trouvais la texture parfaite pour faire des appâts pour des petits poissons. Cela n’aurait pas été l’une des « moustaches » de En, je l’aurais coupé en petit morceau et m’en serait servi pour ma pèche nocturne.

Car, en tirant dessus, pensant arracher une algue étrange, je me suis retrouvé avec la gueule de truc muche. Je crois que mon rythme cardiaque augmenta, comme quand on me prépare un chocolat chaud juste sous les mirettes. Excitation que l’on nomme cela. Plaisir je crois ? Bref, j’ai de suite passé ma main sur l’un des crocs…à y réfléchir, En aurait put me croquer juste en fermant sa mâchoire. Car j’étais rien par rapport à sa gueule. Son croc faisait la taille d’un mur, sérieux.
Cessant ma natation de nuit, pour retrouvé ma canne à pèche, je défis l’hameçon et j’ai tapé connaissance. Je suis revenu souvent, jusqu’à me faire surprendre par mon père qui voulu me mettre une fessé, pensant que je vagabondais comme un vulgaire petit plébéien mal fagoté. Et Énkata sortit de l’eau sous ses yeux. Il m’a lâché, pris dans ses bras, comme s’il voulait me protéger. Je me souviens avoir eu les yeux surpris, et lui avoir dit, « Père, voici mon ami Énkata. C’est mieux que le truc lumineux de la famille au nom imprononçable, non ? »…Je crois qu’il ne savait plus s’il devait me gifler pour avoir insulté l’estimable « ancêtre » de la famille, ou être content des prémices de « lien » que j’avais forgé. Je pense qu’aujourd’hui encore il se demande ce qui aurait été le mieux, déprimé comme il est à me trouver une épouse qui ne fuit pas en me voyant en vrai. Les peintures ont ça qu’on retire ce qu’on ne veut pas montrer…

Mais mon « ami » ne pouvait pas venir à la maison. Et puis, il n’aurait pas aimé. Trop de soleil. On déménagea dans une demeure annexe, ailleurs qu’à Bianca. Prés de rivages pour me permettre de côtoyer plus souvent mon colossal dragon. On me fichait la paix, je pense qu’ils préféraient que je noue avec un dragon, pour augmenter mes chances d’alliance, plutôt que de me courir après pour me forcer à étudier sous le soleil.
Et puis, Castiel avait vu l’éclosion d’un œuf au machin chantant. Mes heures de silence, ruinées à jamais par cette bestiole et ses cris, nommés par la majorité « mélodie ». Pour moi, c’était « supplice ». Sans compter que mère devait s’occuper de Ian, qui avait deux ans. Et Alejandra, qui avait une petite année seulement…

Moins de pression de nobles, loin de la capitale. J’ai grandit assez libre, au final. Surtout par rapport à l’éducation stricte de mon oncle que mes cousins subissaient. J’ai continué mes passions, et on a compris que mon frère et moi étions relativement « intelligent » avec tous ce qui était « logique ». D’ailleurs, les seuls moments où on ne s’engueulait pas, c’était pour préparer des pièges et plans contre un esclave-nourrice qu’on n’aimait pas. On milli-métrait tout. Sans avoir besoin de communiquer réellement.
Et puis, on avait de bons résultats dans nos études, alors que je dormais la majorité du temps écoutant que d’une oreille. Énkata et les livres de ma mère m’apprenaient tellement plus. Surtout les essais militaires de stratégie wushei de mère. C’était des écrits plein de forces, d’attraits, de morbides, et de ruse. Un régal intellectuel. Qui me valu d’apprendre le wushei, en plus de l’aéris et du seam. Le Seam pour potentiellement Lindorm ou aider une fois adulte, dans les échanges commerciaux de la famille. L’Aeris pour le « Grand Jeu » et le reste de la noblesse. Le Wushei sous différentes variantes pour mon plaisir intellectuel. D’autres langues ? Trop d’efforts…

La naissance de Robin eut lieu quand j’avais dix ans. Deux ans plus tard, les triplets de mon oncle naissaient…Avec leur histoire en devenir. Une nouvelle preuve d’union avec les Garcez ne se néglige pas, quant on est Quinto. Encore deux ans plus tard, naissait Ofelie. Notre routine était là. Et l’an 1555 arriva. Année de mon épreuve d’alliance, et accessoirement celle de truc aussi.

L’épreuve en elle-même, était délicate pour moi. Vous avait vu la taille de mon bestiaux, et la mienne à cet âge là ?! Par chance, c’était dans une île de Waterfield. Je ne sais plus trop quelles bestioles ont attaqué, mais j’ai été blessé…En aussi, en me protégeant avec sa peau gluante. On s’est frôlé dans cet acte de protection, nos sangs se sont mélangés, l’affaire était dans le sac. Néanmoins, personne ne compris pourquoi mes yeux bleu devinrent rubis. Et pourquoi le blanc devint noir. Le fait que En soit soudainement capable de « voir » à travers mes yeux en serait la cause, mais rien de certain. Etrange réaction…Qui me donnait un air terrifiant parait-il. En tout cas, j’apprenais que mon jumeau et sa tête de bœuf avait aussi réussit.

Il alla en première année Ventus. J’allais en première année Aqua. Les gens étaient habitués à voir des jumeaux avec les équivalents de jumeaux draconiques. Mais avec des dragons qui n’ont rien en commun ? C’est moins banal ça.
Deux ans plus tard, je profitais de la sacro-sainte liberté obtenue, et du fait que mère m’eut légué Yoru no Hana, pour faire ce que je voulais. Adios mi pelo ! Bon, je n’ai pas fini chauve ! Juste, j’ai fait une coiffure que j’aimais bien. Et surtout, surtout, je me dis tatouer comme je l’avais toujours voulu.

Je crois que père fut fou, d’autant que son frère fut cinglant avec lui. Comme quoi je n’étais ni présentable, et qu’il avait manqué à mon éducation. Mes résultats scolaires, toujours dans le top cinq en bis-bis avec ceux de ma sœur, rattrapé cette image. Mais « le mal était fait ». Tant pis, j’aimais ça. Et puis, je me découvrais un nouveau hobby : les yeux. Le changement dans les miens, probablement. Je me fis donc une collection sympa de faux yeux, plus beaux et étranges les uns que les autres. Que je stockais dans des bocaux de formol pour faire genre que c’est des vrais. Car je rêve d’une collection de vrais yeux. J’ai quelques exemplaires de cacher, grâce à la guerre contre les wyrms. Mais ma famille n’aimerait pas alors, chut, c’est notre petit secret.

Finalement, en 1560, j’avais mon diplôme. Viva la libertad. Pero…no. Car l’armée est une obligacion. Si señor. Mais on fait avec, je crois…
Je pensais être tranquille : enfin. Car à Lindorm, j’avais les professeurs sur le dos…et quant ce n’était pas eux, et bien, c’était truc ou « Pelo Azul » : Caeruleus. Donc, je pensais avoir une sérénité et une tranquillité parfaite. Rester dans l’armée, en tant que soldat, comme si de rien n’était. Me faufiler dans un trou de souris, me débrouiller pour qu’on m’oublie dans une quelconque profondeur abyssale.

Mais voilà, outre le fait que En semblait bien apprécier de passer du temps avec le dragon du très bien vu Ivar…Je réussissais très bien ma manœuvre ! Jusqu’à ce que…et bien…Caeruleus ne se pointe deux ans après mon année d’intégration. Mais le comble du comble, je pense, c’est qu’il a veillé à m’empêcher de faire mes siestes. Moi qui étais débarrassé de Castiel. Je récupérais « El Pelo Azul »…La poisse, vraiment. On ne veut pas me rendre mes heures de sommeil perdu ?...

En tout cas, on aurait put croire que tout irait bien. Je pense que je ne m'entendais pas trop mal avec les autres soldats, et avec le Lieutenant. Le capitaine ? Je n'ai pas trop de souvenirs de lui, il devait croire que j'étais ce que je paraissais : un incompétent flemmard. Au moins un que j'ai bien dupé ! Quoique, flemmard, c'est vrai et je l'assume. Incompétent ? On te fout la paix quant on pense que tu l'es !

Mais la guerre débuta. Et avec elle, Ivar devint Capitaine et Caeruleus Lieutenant. Bah, je leur laisse volontiers le sale travail. Avec les batailles, on m'empêcha de trop flemmarder. Caeru montra aussi une facette de lui que j'ignorais. Bah, c'était amusant de voir jusqu'où il pouvait s'asseoir sur son honneur, pour du « plaisir ». Une maladie étrange, amusante. Et oui, j'en ai profité aussi...Comme d'autre. C'était gratuit, sans rien attendre derrière. Et puis...Franchement ? C'était un sujet de test très intéressant. Voir à quel point il était prés à se rabaisser, lui si fier et « noble » qui aimait me prendre de haut avec son air pincé et ses petites lunettes fines. Il y a quelque chose de plaisant à cette « domination » et surtout, à cette « perte de contrôle » qu'il subissait.

Pour ce qui est des batailles...J'en ai vécu, oui. Et Énkata servie aux plans et idées de Caeru. Un dragon de sa puissance et de sa taille, ça a une valeur tactique non négligeable. Et puis, étrangement, En aurait été prés à obéir au moindre ordre de Sleipnir...Plus qu'aux miens même. Et puis, de toute façon, il n'est pas contrariant de nature.
C'est d'ailleurs avec la guerre, que j'ai apprit que mon dragon était le fils de celui du « patron » des Mirages. Surprise ? Oui, je pense. Mais c'était plutôt un sentiment de « clairvoyance » que j'avais. Car les trous s'emboîtaient comme d'un rien. Je comprenais un peu la nécessité de En a vouloir discuter avec cet autre abyssal.

Ma pire bataille ? Une opération conjointe quand j'avais 25 ans. Conjointe avec les Ailes Célestes. Plus particulièrement, en groupe avec l'équipe de mon frère et de sa fiancée. Ouais, une jolie lady militaire trouvait pour Monsieur « Parfait ». Truc était ce que notre père et grand-père désirait : un vrai Quinto.
Mais les choses se sont compliqués. Je fus blessé, rien de tragique. Mais Castiel perdit sa fiancée. A son expression lors des funérailles : je compris qu'il avait eut le choix entre elle, et moi. Et que son hésitation avait coûté la vie de sa fiancée. Quel idiot : il sait pourtant qu'elle était plus importante pour la famille, et pour lui, que moi. A sa place, je n'aurais pas hésité : je ne comprend donc pas la source de son hésitation. Son manque de logique lors de ce « choix » qui n'en porte que le nom tant sa réponse est l'évidence. Je pense que le « froid » entre Castiel et moi s'est agrandit à cette période, n'ayant put m'empêcher de le provoquer. De lui demander s'il avait été jouissif de la laisser mourir alors qu'il aurait put et dut la choisir.

Enfin, un an avant la fin de cette guerre, peu après cette bataille pourrie d'ailleurs, Caeruleus quitta son poste. Et je sus que je m'étais fait avoir. Car Ivar n'a pas choisit un type avec des faits d'armes supers démentiels. Non, il m'a forcé à assumer le fait que, ben, j'étais reconnu des troupes. Ils avaient vu ma « valeur » derrière mon attitude. Et merde. Caeruleus avait réussit à me pousser à me démarquer positivement. Un parfait échec. Capitaine, vous auriez dût regarder et chercher dans une bassine d'eau un meilleur profil que moi. Sérieusement.

La trêve sonna...La guerre se figea. Et je pris mes congés mérités. Franchement, ils ne m'ont pas laissé une sieste par jour de 10h tranquille depuis qu'on m'a filé le job de l'autre brume à lunette ! Je ne demande que ça moi ! Et mes séances de pêches, hein ?! La mort de grand-père ? Bof, je suis allé aux funérailles par obligation. J'l'ai jamais aimé le vieux. Trop...pète-couille. Réellement.
Et puis, dans la même année, le Capitaine se carapate et je reçoit une visite à la demeure familiale, alors que j'avais mon matériel pour rejoindre le dos d'En et aller en séjour pêche. Un « félicitation » qu'on me donna ? Un gros « Kuso » qui quitte mes lèvres. Mais merde quoi, moi, Capitaine ?! Je ne suis pas Castiel qui gère de son beau cheval blanc et de sa mélodie ringarde !

Mais non, me voilà à cette place...Et maintenant qu'une attaque d'un truc de « Grand Drake » à la con à attaquer Lindorm...J'ai du boulot. Pero...Yo no tengo la fuerza. Señor, je ne demande qu'un peu de sommeil. Mais pas éternel, on peut pas le savourer celui-là. Enfin, je suis probablement un mélange entre les précédents chefs...
La logique à la Caeruleus. La naginata en main, à l'image d'Ivar et de sa lance. Néanmoins, je vous rassure ! Si je suis certain de vaincre Ivar au go ou en stratégie, et Caeruleus au combat...je doute de vaincre l'un ou l'autre sur leur terrain de prédilection. Et je reconnais cela.

Sinon, j'aimerai bien que les hauts placés déterminent mon nouveau lieutenant...Que je lui file tout le taf administratif. J'ai déjà du retard. En fait, j'y ai pas touché depuis le départ de mon « prédécesseur » en Novembre ou Décembre dernier. C'est trop ennuyant et ça demande trop d'effort. Une partie de go entre deux séances de pêche ? Ok ! Vamos !
Et Vous ?
Pseudo Internet : Lou/Alexander Dark/La myriade de pseudo de mon profil dans la case "Multi-Compte" aussi ^^'...
Comment avez-vous connu Lindorm ? Je peux m'abstenir à force siouplait ? :24:
Le Code : Validé ?.




Énkata
"El silencio es el garante de la pereza."
Nom : Énkata.
Surnom : Je nomme Énkata, "En". Ou encore, "Kat". Ou juste, ben, "pépétte". Ou encore "truc muche"...Hein ? Mâle ou Femelle ? Tiens, je crois que j'ai jamais demandé...En, t'es quoi ?
- ...
- Ah, je crois que truc muche me boude. Je l'ai vexé. Je crois...Oh et puis, me voy a dormir. ¿ Por qué te despiertas ? La suite ? Pfff...d'accord.
Âge : T'es vieille, non ? Je crois que parfois, tu parlais avec le dragon du Capitaine...t'étais plus jeune que lui, sûr, mais vous aviez des discours de vieux. Hein ? Pourquoi je dis vieille ? Bah, tu t'es pas vexé car j'ai demandé à une dragonne si elle était une femelle ? Oh, t'es un mâle. Bah, t'es truc muche quoi. Enfin, m'en fiche de ton âge pépétte. ¿ Una serpiente viscosa muy viejo, no ? Okay, okay. Tu n'es pas un vieux serpent visqueux...mais t'es vieux. Et je veux pas savoir de combien. Hein ? Tu n'as pas connu la déchirure ? Tu es donc né après...c'est suffisant comme indication tu sais. On joue au go ? ¿ No ? Oh Bien.
Type : Avant, j'aurais dit de flotte. D'eau quoi. Mais maintenant, ça serait "Un dragón del abismo" : un spécimen abyssal donc.
Don qu'il vous a légué : Lame d'Eau [WaterCut]
C'est pas super difficile, et mon pouvoir est clairement un pouvoir fait pour le combat. Je me fiche, en fait, de la qualité de la lame de mon arme...cela pourrait être une baguette wushei, ça serait pareil si je le voulais. Car mon pouvoir, c'est de mettre de l'eau sous haute pression, au point qu'elle soit fine et suffisamment puissante pour couper jusqu'au diamant. De quoi bien ennuyer des dragons métalliques ou minéral, moi qui vous le dit ! Je couple, généralement, cette capacité à ma naginata. Offrant à ma lame d'eau une précision destructrice dans sa coupure nette...en plus d'une distance de sécurité, vu que mon arme est une à portée.
Bien sûr, sans eau, je peux pas produire la lame...je me trimballe une gourde d'eau, c'est pas pour rien. Et puis, je suis stationné en Waterfield : de l'eau, j'en ai à perte de vue ! Perfecto para la pesca del atún.
Nation d'origine : Bah, elle est née dans un tréfonds océanique. Je vais dire que sa nation, c'est la flotte. Donc, on va abréger à Waterfield tiens, pour arranger vos statistiques. Ah oui, c'est "il". Mais je sais pas, t'a une tête de fille truc muche, j'y peux rien.
Sa Description
Silencio. En est un dragon silencieux. C'est un plaisir pour moi, vous savez ? Et puis, En comprend l'aéris et le wushei...mes deux langues natales. Alors, je peux lui parler comme et quand je veux.
Pour tout dire, Énkata fait un peu peur aux gens, vu sa taille. C'est un dragon qui peut gober comme de rien, de sa gueule aux dents acérés, un navire. Et sa longueur est aussi démente que sa taille. Bonne proportion en fait. Généralement, elle reste au large, dans l'Océan, et ne vient que si je lui demande. Même à Lindorm, on voyait pas souvent mon dragon. Trop grand, et trop colossal pour le lac. J'ai appris à monter sur des dragons d'eau plus petit...Vu que je peux étendre une serviette et bronzer, c'est juste visqueux, sur truc muche. Et y'a encore plus qu'un peu de place. Tiens, je devrais y construire une cabane de pèche, et installer un transat un de ces quatre. Euh...Pas la peine de me regarder avec cet air-là pépétte. Je m’essaie à l'humour, il parait qu'on laisse plus facilement tranquille ceux qui en ont. Cela me donnerait la possibilité, d'enfin, dormir en paix en journée.

Sinon, physiquement, machin a comme des pores phosphorescent. C'est super classe de nuit, je le dis. Et ses sortes de grosses tentacules, avec le bout lumineux, c'est pour faire appât dans les abysses qu'elle croque mieux ses proies. D'ailleurs, y'a quoi à bouffer là-dessous ? Tu crois que c'est comestible pour le genre humain ? En fait, avec l'image de ce Blobfish que tu m'as mit en tête, même moi je ne veux pas essayer.
En tout cas, mon bidule n'est pas un grand bavard. Et il ne vient que si j'ai vraiment besoin d'aide...ou quand je veux de la tranquillité, il m’emmène au large et me laisse bronzer et dormir à loisir. J'aime bien regarder les étoiles, ou ranger ma collection d’œil de verres, ou encore...classer mes collections d'ossements sur son dos, en mode tranquille.

Et puis, nos conversations sont cool aussi. Il me parle des horreurs des profondeurs, ou qu'il a parfois vu. Et comme moi, il comprend pas la myriade d'émotions que le genre humain semble avoir besoin de posséder. Alors, on en parle ensemble. Enfin, parler...Par le lien.
Truc muche a une voix enraillée douloureuse...et articule mal, ce qu'il n'aime pas. Oh et, ses yeux sont aveugles...et il perçoit le monde et tout par sonar. Il déteste le dragon de mon frangin d'ailleurs, qui perturbe ses fonctions. Par chance, depuis les eaux, il ne perçoit pas ses mélodies...qui détractent son sonar. Et il peut alors le détecter...en essayant de le noyer. Ouais, je crois qu'ils ne s'aiment pas...On peut pas apprécier tous le monde, surtout la tête de bœuf de mon jumeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1864-la-puerta-gira-sobre-sus-goznes-y-el-perezoso-en-su-cama http://lindorm.forum2ouf.com/t1863-yo-no-tengo-la-fuerza
Assassins
+ Date d'inscription : 04/09/2014
+ Messages : 1368
+ Orbes + Orbes : 569
+ Âge du Personnage : 27 ans.
+ Poste occupé : Assassin de la Main, criminelle de guerre recherchée.
+ Nom du dragon : Nerviskah.
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Armure d'écorce.
avatar
Morwen O'Shanahan
Message Dim 29 Mar - 21:42

Vous êtes Validé !
Félicitations, vous obtenez 100 orbes !

En tant que nouveau venu, pensez à remplir vos champs de profil (sous votre avatar). Vous pouvez dès à présent aller créer vos liens ici, votre répertoire de sujets ici et voir nos demandes de RP ici si jamais vous n'osez pas vous lancer seul. Et n'oubliez pas de recenser votre avatar sur ce sujet : Recensement des Avatars, et celui de votre dragon sur celui-ci : Dragons et Dons répertoriés.

Vous êtes également vivement invité dans le flood ! Vous verrez, nous ne mordons que sur demande.

Amusez-vous bien parmi nous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t905-morwen-ses-blaireaux#14835 http://lindorm.forum2ouf.com/t906-les-blairotteries-de-morwen#14839
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 29/03/2015
+ Messages : 213
+ Orbes + Orbes : 256
+ Âge du Personnage : 30 ans.
+ Poste occupé : Capitaine des Mirages Aquatiques.
+ Nom du dragon : Énkata.
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Lame d'Eau [WaterCut]
+ Inventaire : Du Matériel de Pêche ! Et probablement un oreille de poche pour des siestes parfaites.
avatar
Caesar F. Quinto
Message Dim 29 Mar - 21:44

Merciiiii !

*fais un immense câlin à Momo*

Un verre pour la route ?

*lui tend un verre avec, en lieu et place de glaçon, un œil de verre qui a été dans le froid un temps et sert à refroidir la boisson. Le tout, avec un air amusé.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1864-la-puerta-gira-sobre-sus-goznes-y-el-perezoso-en-su-cama http://lindorm.forum2ouf.com/t1863-yo-no-tengo-la-fuerza
Professeur
+ Date d'inscription : 20/08/2014
+ Messages : 689
+ Orbes + Orbes : 1379
+ Âge du Personnage : 26 ans
+ Poste occupé : Professeur de Maîtrise du Don, Directrice de Lindorm
+ Nom du dragon : Hagen
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Roncecoeur
+ Inventaire : Son pendentif de jade, quelques menues affaires et des pétales fanés.
avatar
Bryne O'Cuinn
Message Dim 29 Mar - 21:45

Bienvenue beau gosse --> (Ouais en fait c'est Sleipnir qui dit ça à son fils, pas Bryne XDDDDD)

J'aime beaucoup le perso, amuses-toi bien avec !!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t792-bryne-une-fleur-de-sang http://lindorm.forum2ouf.com/t790-histoire-de-fleurs-et-d-epines
Haut-Dignitaire
+ Date d'inscription : 23/02/2015
+ Messages : 52
+ Orbes + Orbes : 15
+ Âge du Personnage : 45 ans
avatar
Russel Jenner
Message Dim 29 Mar - 21:48

J'aime bien ta fiche et son humour un peu morbide.
Bienvenue à bord capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1758-les-liens-du-gouverneur-de-waterfield
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 29/03/2015
+ Messages : 213
+ Orbes + Orbes : 256
+ Âge du Personnage : 30 ans.
+ Poste occupé : Capitaine des Mirages Aquatiques.
+ Nom du dragon : Énkata.
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Lame d'Eau [WaterCut]
+ Inventaire : Du Matériel de Pêche ! Et probablement un oreille de poche pour des siestes parfaites.
avatar
Caesar F. Quinto
Message Dim 29 Mar - 21:50

*Énkata à Sleipnir*

Merci père mais...Je ressemble vraiment à une femelle ? T_T

*la joueuse*

Merci Smile 2
Oh et, ravi d'être à votre service Monsieur le Gouverneur. sourire

Sinon, je vais aller faire mes recensements, ma fiche de lien, et mes rps à faire o/

Gros bisous <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1864-la-puerta-gira-sobre-sus-goznes-y-el-perezoso-en-su-cama http://lindorm.forum2ouf.com/t1863-yo-no-tengo-la-fuerza
Professeur
+ Date d'inscription : 12/12/2014
+ Messages : 423
+ Orbes + Orbes : 881
+ Âge du Personnage : 31 ans
+ Poste occupé : Professeur de tactiques et stratégies militaires - PP Aqua
+ Nom du dragon : Fog
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Brume de l'Oubli
+ Inventaire : - Une Bicyclette qu'il a lui même inventé
- Sa paire de lunette
- Une gomme pour lancer sur ses élèves
avatar
Caeruleus Ubieto
Message Dim 29 Mar - 22:41

Du moment que tu restes loin de moi, tout se passera bien !
"va effacer ses souvenirs"

Re bienvenu à toiiiiii *_*



I'm just a stray dog
If I tell you the truth, Can you forgive me?
If I want you to hit me, Will you be able to?
Are you ready for this?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1478-liens-de-caeruleus-ubieto
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Caesar Fausto Iñigo Quinto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: Trouver sa Voie :: Le Grand Registre :: Fiches Validées-