AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez

Notre Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AnonymousInvité
Notre Contexte Empty
Message Notre Contexte I_icon_minitimeLun 2 Juil - 20:41


Faut-il un début... ?


Ils furent cependant nos précurseurs en toutes choses, les premiers à fouler le sol et à respirer l'air de notre terre. Leur majesté ne connaissait autrefois aucune entrave et ils régnaient sur ce monde jeune en maîtres incontestés, le bruissement de leurs ailes résonnant jusqu'au cœur des volcans, jusqu'au plus profond des océans. Limlug fut le premier, sage et respecté, imposant à chacun sa grandeur et sa glorieuse sagesse. Amlug fut sa compagne, lui donnant des fils et des filles qui eux-même engendrèrent des fils et des filles et encore bien d'autres œufs encore non éclos jusqu'à ce que les dragons règnent sans partage.

Puis vint l'âge des hommes, petites créatures chétives, sans écaille ni aile mais dont l'ingéniosité leur permirent de bâtir des empires. Les dragons conçurent pour ces fragiles créatures un intérêt curieux, découvrant à leur contact le langage et l'usage de la langue écrite. Certains se lièrent à ces mortels, jusqu'à conclure une alliance pour se partager le territoire. Les dragons n'étaient plus les seules créatures douées de raison et l'Homme leur apprirent les mots contre la place de vivre à leur côtés sans que les dragons ne les balayent de leur colère. Nul mal ne devait être fait à un humain et certaines de ces créatures sentirent confusément le besoin de protéger ces êtres que la nature avaient créés si vulnérables.

Les Humains séparèrent le monde en nations. Les nations en régions. Et les régions en cités. Les dragons furent lentement séparés les uns des autres, leur territoire se découpant lentement jusqu'à les isoler. Ils cédèrent leur territoire jusqu'à ce que les nations divisent leur propre race. Il y avait les volcans au sud abritant les dragons de feu ; les fjords au nord avec les dragons de glace ; les plaines et la jungle à l'est pour les dragons de terre ; les îles à l'ouest pour les dragons d'air et de foudre ; enfin, le vaste océan était la nation des dragons d'eau.

Les dragons s'aigrirent lentement, voyant petit à petit cette fragile race se multiplier bien plus rapidement que la leur et la main-mise des dragons sur la terre ne fut plus aussi implacable qu'autrefois. Quelques dragons finirent par ignorer l'alliance séculaire, rongeant le traité tacite qui les liait à une race incapable de leurs exploits. Longtemps, la guerre couva, larvée, avant d'éclater finalement en ce que l'on appela bien plus tard « la Déchirure ».

Certains dragons balayèrent de leur colère leurs semblables trop dociles et ces empires qui les privaient de ce qui leur était le plus cher : leur liberté.

Il fallut plus d'un siècle pour que cette guerre féroce s'estompe jusqu'à finalement se stopper lentement. Limlug, qui avait conservé tout ce temps sa neutralité, réunit ses fils et ses filles en un conseil ainsi que les plus sages des hommes et ensemble, ils édifièrent de nouvelles lois afin de calmer la folie et la haine. Sur la demande des dragons, une école fut construite sur l'île centrale inhabitée, pour qu'hommes et dragons apprennent à mieux se connaître, à s'apprivoiser, et ainsi éviter qu'une nouvelle "Déchirure" soit déclenchée.

Humains et dragons devaient apprendre à vivre ensemble et à partager afin que la monde ne sombre sous leur fureur mutuelle et que de la haine perdure le respect d'autrefois.

C'était il y a cent ans...


Dernière édition par Liam Fletcher le Ven 3 Aoû - 21:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
Notre Contexte Empty
Message Notre Contexte I_icon_minitimeLun 2 Juil - 20:42

Les lois sur le territoire ❖

Les sept lois principales de l'alliance
entre les dragons et les hommes

  1. Dragons et hommes devront se protéger mutuellement contre toute menace extérieure.
  2. Dragons et hommes pourront aller librement sur tout le territoire, en respectant celui-ci.
  3. Un dragon ne peut tuer un autre dragon. Un homme ne peut tuer un autre homme. Le meurtre est puni par la peine de mort.
  4. Le dragon choisit son dragonnier. En aucun cas, un homme ne peut forcer un dragon à devenir son allié.
  5. Une alliance se forge dans le sang. Un homme nouvellement choisi doit passer l'épreuve pour conclure l'alliance avec son dragon. L'épreuve ne peut être passée que trois fois. S'il y a échec, le dragon et l'homme ne pourront jamais se côtoyer.
  6. Au solstice d'été, tous les dragons doivent se rassembler au Tertre pour le rituel des Anciens. Aucun homme ne peut y assister.
  7. Le dragon du directeur de l'académie devra toujours être un dragon d'eau, pour son impartialité et sa maîtrise de lui-même.



Les lois principales de l'Académie Lindorm

  1. Le directeur et ses seconds doivent subvenir aux besoins des élèves et de leur dragon. Cela implique nourriture, confort et apprentissage.
  2. Les élèves doivent avoir une tenue correcte et un comportement décent dans l'enceinte de l'académie et envers tout autre élève et membre du corps enseignant.
  3. Les jeunes dragons doivent se plier à l'enseignement des hommes et de leur dragon plus âgés.
  4. Les élèves masculins et les élèves féminines ne doivent pas être mélangés dans les dortoirs ou chambres. Les dragons seront en revanche libres de choisir un compagnon ou une compagne de vie comme la coutume l'exige.
  5. Les œufs de dragons procréés durant l'enseignement à l'académie devront être confiés aux Anciens (Limlug et Amlug).


Dernière édition par Liam Fletcher le Ven 3 Aoû - 21:52, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
Notre Contexte Empty
Message Notre Contexte I_icon_minitimeMer 4 Juil - 11:10

La menace extérieure... ❖

Beaucoup se posent la question : pourquoi une école aux allures si martiales ? Quel est l'ennemi qui semble demander tant de préparation et de précautions ?

Il y a ceux qui réussissent lors de l'épreuve de l'alliance. Et il y a ceux qui échouent. Les exclus, les parias. Ceux qui doivent supporter la honte de la défaite et la séparation de leur ami, de leur dragon, au nom de principes d'un autre âge.

Ces exilés involontaires ne semblent étrangement plus faire du tout parler d'eux, comme s'ils se dissolvaient dans le néant de la honte et vivaient quelque part, reclus et rancuniers.

Mais depuis quelque temps, des rumeurs courent. Les plus jeunes n'en entendent peut-être pas encore parler mais les personnes de plus de seize ans les entendent, ces bruits chuchotés dans le noir. On parle à mots couverts des Wyrms sans vraiment savoir ce qu'ils sont.

Les lois instaurées par Limlug lors de l'alliance sont très claires : les humains et dragons qui échouent à l'épreuve devront se séparer à jamais. Mais ce sont les dragons qui choisissent leurs alliés, les humains avec lesquels ils veulent passer le restant de leurs jours, vivre l'aventure. Ils veulent aussi rentrer à l'académie et apprendre à s'apprivoiser les uns et les autres... Tout ceci leur est interdit dès l'instant où ils échouent. Alors ils partent loin du territoire, ailleurs, dans un territoire inconnu. L'humain et le dragon se retrouvent et s'allient malgré l'interdiction, versent le sang à leur façon. Et deviennent des Wyrms. Limlug et ses lois stupides deviennent alors l'ennemi à abattre et tous ceux qui sont de son côté également. Peut-être au fond n'est-ce que de la jalousie d'avoir été écarté.

A ses débuts, l'académie n'était qu'une école comme une autre. Désormais c'est une académie militaire où sont formés les soldats d'élite capable de défendre le territoire contre toute menace extérieure... ou intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Notre Contexte Empty
Message Notre Contexte I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Notre Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives HRP-